CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En marge de la conférence de presse tenue le 3 juin afin de dévoiler les activités que la Ville et ses partenaires offriront cet été, le maire de Lévis a réagi à divers sujets d’actualités. Comme depuis le dévoilement du Réseau express de la Capitale (REC), Gilles Lehouillier a profité de l’occasion pour réitérer son désir de se voir concrétiser le tunnel Québec-Lévis et que des élus provinciaux et fédéraux soutiennent le gouvernement provincial.

D’emblée, le premier citoyen de Lévis s’est réjoui de la sortie de plus de 160 représentants de la communauté d’affaires régionale en faveur du troisième lien ainsi que des résultats d’un sondage sur le REC commandé par la Coalition avenir Québec (CAQ). Mené à la fin mai à Québec, à Lévis et dans Bellechasse, le coup de sonde a notamment démontré que 60 % des électeurs se disent en faveur de la réalisation du tunnel Québec-Lévis.

Ainsi, Gilles Lehouillier n’a pas caché son incompréhension face à l’indécision de certains élus provinciaux et fédéraux de ne pas appuyer le projet qui reçoit un appui massif dans la région. C’est particulièrement des déclarations sur le dossier de Jean-Yves Duclos, député fédéral de Québec et président du Conseil du Trésor à Ottawa, qui ont fait bondir le maire de Lévis.

Lors d’une entrevue avec Radio-Canada, M. Duclos a affirmé qu’il comprenait les «inquiétudes légitimes» de conseils de quartier de Québec qui s’opposent au projet. De plus, le ministre fédéral a refusé de promettre un financement fédéral pour la réalisation du tunnel Québec-Lévis, une demande du gouvernement caquiste.

«Plus on va avancer dans le temps, plus qu’il n’y aura plus de place pour des gens qui vont rester sur la clôture. En ce qui a trait à l’opposition au projet, ce sont les mêmes groupes qu’il y a trois ans. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. (…) M. Duclos devra préciser jusqu’où il est prêt à aller pour le projet de tunnel. Il est important de respecter les priorités légitimes établies par le gouvernement provincial. La CAQ a été élue pour réaliser ce projet. J’espère qu’Ottawa aura une oreille attentive aux demandes de Québec», a lancé M. Lehouillier.

Du même souffle, le maire de Lévis a lancé une nouvelle pointe contre le parti dont il a porté les couleurs à l’Assemblée nationale du Québec, le Parti libéral du Québec. «En février, j’ai rencontré Marwah Rizqy (porte-parole des libéraux pour la Capitale-Nationale) et elle m’a clairement dit qu’elle était en faveur du projet. Elle était vraiment sincère. Et maintenant, il change leur fusil d’épaule. Est-ce que la chicane est pognée dans le camp? Au moins, la position de Québec solidaire est claire. Ils respectent leurs convictions profondes et je dois les saluer pour ça», a-t-il ajouté.

Déchets et parachutisme

Dans un autre ordre d’idées, Gilles Lehouillier a donné plus de détails sur ce qui a motivé la Ville à retarder le début de la collecte hebdomadaire des déchets pour la période estivale. Le magistrat a alors expliqué que son administration désirait obtenir un plan de match complet des actions qu’elle devra mettre en place en raison des perturbations attendues sur le réseau routier lors des travaux majeurs sur le pont Pierre-Laporte cet été.

Comme le contractant de la Ville pour ce service est basé à Québec, la Ville craint que des bris de service surviennent en raison des embouteillages appréhendés. De plus, la pénurie de main-d’œuvre pourrait accentuer la possible problématique.

«Nous avons préféré que notre rapport final sur les impacts provoqués sur nos services essentiels par cette situation exceptionnelle soit déposé, ce qui devrait être le cas la semaine prochaine, avant d’aller de l’avant avec la reprise de la collecte hebdomadaire. Notre objectif est d’offrir ce service toutes les semaines, mais nous devons évaluer la situation. Nous ne voulons pas de bris de service», a souligné M. Lehouillier.

Également, le maire est revenu sur le largage à la mi-mai d’un baril de sable pour tester un parachute expérimental par Parachutisme Atmosphair à Pintendre.

Radio-Canada a dévoilé le 3 juin que le baril, largué pour tester un parachute conçu par des étudiants de l’Université Concordia, s’était écrasé dans un champ, à une vingtaine de mètres d’une piste cyclable (Parcours Harlaka). Parachutisme Atmosphair s’est justifié en affirmant notamment sa certification lui permettait de larguer des objets d’un avion pourvu qu’ils soient attachés à un parachute.

Demandant que Transports Canada ouvre une enquête sur cet événement dont la Ville n’a pas été tenue au courant, Gilles Lehouillier s’est dit satisfait que le ministère fédéral lance une telle démarche. Il espère que Transports Canada partagera les conclusions de son enquête avec son administration.

Les plus lus

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La Ville crée une nouvelle direction pour la sécurité dans ses rues

La Ville de Lévis en est à l’élaboration d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable au sein de son administration, a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 27 mai dernier. Cette nouvelle branche administrative de la Ville aura comme premier mandat d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation sur l’ensembl...

Démolition de l’ancien hôtel Victoria refusée, le dossier des Scies Mercier bientôt étudié

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Lévis Force 10 dévoile son équipe

Le maire de Lévis et chef du parti politique municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, les candidats qui composeront son équipe lors de la prochaine élection municipale prévue à l’automne. 12 des 15 échevins qui composent actuellement le conseil municipal seront de retour afin de solliciter un autre mandat tandis que trois nouveaux visages bien connus...

Surchauffe immobilière : Québec met en place des mesures de protection

«Afin de maintenir la capacité des ménages d'effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modifications de la conjoncture économique et d'éviter qu'ils se placent dans une situation d'endettement excessif», l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé le 21 mai dernier qu'à compter du 1er juin, le nouveau taux admissible applicable aux prêts hypothécaires résidentiels non assurés sera l...

Repensons Lévis fait une place aux jeunes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 8 juin, qu'il crée une aile jeunesse, Relève RL.

Une première candidate pour Repensons Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé, le 4 juin, l'identité du quatrième membre qui défendra ses couleurs lors des prochaines élections municipales. En novembre prochain, Liz-Ann Picard tentera de devenir la conseillère municipale du district Lauzon. Il s'agit de la première femme à être officiellement candidate pour RL.

Un homme d’affaires défendra les couleurs de RL dans Taniata

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 28 mai, que l’homme d’affaires Sébastien Arsenault sera son candidat au poste de conseiller dans le district Taniata (Saint-Jean-Chrysostome) lors des prochaines élections municipales à Lévis en novembre prochain.

Des projets lévisiens appuyés par Québec

C’est le 17 juin dernier que la pelletée de terre marquant le début des travaux de réaménagement du parc de l’Anse-Benson à Saint-Romuald d’une durée de deux ans a été effectuée. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, en ont profité pour annoncer deux autres nouveaux investissements de Québec sur le territoi...

Un sixième candidat pour Repensons Lévis

Daniel Saindon (sur la photo) portera les couleurs de Repensons Lévis (RL) afin de devenir conseiller municipal du district Charny lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. La formation a dévoilé l’identité du rival de Karine Lavertu, conseillère actuelle et candidate de Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le 18 juin dernier.