CRÉDIT : COURTOISIE

Le Bloc québécois (BQ) a dévoilé sa candidate dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour l’élection fédérale du 20 septembre prochain. Il s’agit de Marie-Christine Richard. La native de Saint-Lazare-de-Bellechasse souhaite mettre l’humain de l’avant et défendre les enjeux qu’elle considère comme importants pour la circonscription tout au long de la campagne électorale.

Celle qui a étudié en travail social au Cégep de Lévis a œuvré pendant 11 ans dans les milieux de la santé et des services sociaux ainsi que communautaires auprès de clientèles variées. C’est lors de l’élection fédérale de 2019 qu’elle a eu la piqûre pour la politique. Elle s’était impliquée au sein de la campagne du député bloquiste de la circonscription de Drummond, Martin Champoux, dont elle est attachée politique et responsable des services aux citoyens depuis ce temps.

Pour elle, ses concitoyens sont au centre des intérêts de la politicienne qu’elle souhaite devenir. «La politique et le travail social sont intimement liés, je crois. On travaille pour l’humain pour faire des changements sociaux et faire évoluer les choses», expose-t-elle.

C’est notamment pour ses connaissances des milieux communautaires et de la santé et des services sociaux que l’équipe de M. Champoux l’a approchée. Bien qu’elle ait quitté la région depuis quelques années après ses études, elle y reste ancrée. Toute sa famille y demeure encore.

Des enjeux à défendre

Pour la Bellechassoise d’origine, le BQ est la meilleure option pour représenter la province à la Chambre des communes. «Le Bloc est le seul parti qui ne défend que le Québec. Je pense que depuis les dernières élections, le Bloc a démontré un leadership très solide et une voix forte pour le Québec», soutient Marie-Christine Richard.

Au cours de la campagne électorale, la candidate bloquiste souhaite mettre de l’avant l’enjeu de la pénurie de main-d’œuvre dans la région ainsi que la rétention de la main-d’œuvre. «La pénurie de main-d’œuvre et la rétention du personnel en région affectent autant les grandes entreprises de la circonscription que le secteur de la restauration, par exemple. Ce sont tous les domaines qui sont touchés par la pénurie de main-d’œuvre […] J’aimerais que la région soit attrayante pour que les gens et les travailleurs viennent s’établir ici et aient envie de fonder leur famille ici», soulève Mme Richard. Elle ajoute être familière avec les enjeux des entreprises en raison des fonctions qu’elle occupe au bureau de comté du député de Drummond.

Une autre de ses priorités est celle de la gestion de l’offre et la situation des agriculteurs de la circonscription. «C’est difficile pour eux en ce moment, ils ont essuyé des pertes financières importantes, même que plusieurs ont simplement lancé la serviette. Il manque de relève également et le manque de main-d’œuvre est aussi présent», explique celle qui vient d’une famille de producteurs laitiers.

Elle désire aussi travailler pour que la Davie «reçoive sa juste part des investissements» fédéraux.

En ce qui concerne le troisième lien entre Québec et Lévis, la candidate bloquiste de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se range derrière son chef, Yves-François Blanchet. «Le Bloc ne se positionne ni en faveur ni en défaveur, mais quand les études environnementales et d’acceptabilité du projet seront déposées, on pourra se positionner. On connaît l’ampleur et les retombées économiques que ça pourrait engendrer et on ne peut pas s’opposer à ça, mais attendons de voir au niveau des études qui seront déposées.»

Au cours du prochain mois, Mme Richard souhaite visiter toutes les municipalités de sa circonscription pour aller à la rencontre de ses concitoyens.

«J’ai envie d’apporter à la circonscription quelque chose de nouveau par une vision et une approche différente, d’apporter ma couleur et d’être à l’écoute des citoyens. Je veux m’entourer de gens qui ont à cœur l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Bellechasse, des Etchemins et de Lévis», conclut Marie-Christine Richard.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Des candidats à la mairie présentent leurs engagements aux étudiants

À l’invitation du département de sciences humaines du Cégep de Lévis, quatre candidats à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier (maire sortant et chef de Lévis Force 10), Elhadji Mamadou Diarra (chef de Repensons Lévis), Chamroeun Khuon (indépendant) et André Voyer (indépendant), ont pu dévoiler leur vision sur différents enjeux à des étudiants de l’institution, le 19 octobre dernier.

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Se représenter pour donner plus de pouvoir aux citoyens

Seul adversaire de Gilles Lehouillier lors des élections municipales en 2017, André Voyer tentera de nouveau sa chance cet automne lors de la course à la mairie de Lévis. Avec cette nouvelle candidature indépendante, le résident de Lauzon désire mettre en place son projet de démocratie municipale directe s’il obtient la confiance de ses concitoyens le 7 novembre prochain.