L’homme politique d’origine ontarienne est issu d’une famille francophone. CRÉDIT : COURTOISIE

Un entrepreneur et homme d’affaires qui réside dans la région depuis environ 10 ans, Daniel Vaillancourt, est le nouveau candidat du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Sa candidature a été officialisée par acclamation le 17 août et il fera donc partie de la course lors de la campagne électorale qui se terminera le 20 septembre.

Par Manuel Cardenas

L’homme originaire d’Ontario et qui habite maintenant à Lévis est, entre autres, le directeur régional du Québec et de l’Est ontarien au sein d’une institution financière. Pour l’homme politique, être impliqué dans sa communauté a toujours été au cœur de ses priorités.
«Je m’impliquais au niveau communautaire et au niveau du coaching dans les écoles, donc pour moi, cette qualité est de seconde nature. Depuis que je suis jeune, je pense que pour faire partie de sa communauté, il faut aussi redonner à celle-ci. Le côté politique m’attire et je trouve que c’est le meilleur moyen pour que mon voisin, ma famille et mes enfants soient bien», a fait valoir le Lévisien.
Daniel Vaillancourt a aussi spécifié qu’il veut susciter un vent de changement dans sa circonscription et pour cela, il pense savoir comment s’y prendre.
«Je crois que tout passe par l’écoute. Ici, c’est une grande circonscription, on a de l’agriculture, de la foresterie, des manufacturiers, etc. On ne peut pas avoir une solution qui couvre tout, donc il faut écouter pour essayer de rassembler les gens au maximum. Au PLC, on essaye d’inclure tout le monde pour aller chercher quelque chose de mieux et de stable», a expliqué M. Vaillancourt.

Un dossier primordial

Le candidat libéral a exprimé l’importance du Chantier Davie à ses yeux. Il croit d’ailleurs que les conservateurs ont nui au chantier lévisien il y a quelques années.
«Le Chantier Davie est prioritaire, c’est un enjeu qui permet de voir la différence entre le Parti conservateur du Canada et le PLC de manière flagrante. Quand Steven Blaney (député sortant) était ministre et au pouvoir, les conservateurs ont exclu la Davie du grand projet maritime et ont ainsi reçu peu de contrats de construction navale. En 2015 avec l’arrivée des libéraux au pouvoir, on a trouvé un chemin pour remettre la Davie dans le processus pour faire partie des chantiers de la stratégie nationale. Depuis, on leur a donné des contrats qui représentent environ 2 G$ et les libéraux viennent de passer une commande pour un brise-glace polaire qui va créer plusieurs emplois. La représentante des travailleurs du chantier a d’ailleurs choisi son camp, elle est maintenant candidate libérale dans Beauport-Limoilou», a exprimé Daniel Vaillancourt.
Dans le même ordre d’idées, M. Vaillancourt pense que le départ de Steven Blaney pourra remettre en question les gens de la circonscription. Pour lui, cette situation pourrait devenir une opportunité pour les libéraux.
«Avec la retraite de la vie politique de M. Blaney, ça peut emmener une réflexion dans la circonscription à savoir si on est d’accord pour s’aligner avec des valeurs qui ne reconnaissent pas les problèmes climatiques ou le droit aux femmes.a Il faut enlever la personnalité et remettre la politique de l’avant. Chez les libéraux, on souhaite vraiment aider les prochaines générations à retrouver leur souffle», a conclu le candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Des candidats à la mairie présentent leurs engagements aux étudiants

À l’invitation du département de sciences humaines du Cégep de Lévis, quatre candidats à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier (maire sortant et chef de Lévis Force 10), Elhadji Mamadou Diarra (chef de Repensons Lévis), Chamroeun Khuon (indépendant) et André Voyer (indépendant), ont pu dévoiler leur vision sur différents enjeux à des étudiants de l’institution, le 19 octobre dernier.

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Se représenter pour donner plus de pouvoir aux citoyens

Seul adversaire de Gilles Lehouillier lors des élections municipales en 2017, André Voyer tentera de nouveau sa chance cet automne lors de la course à la mairie de Lévis. Avec cette nouvelle candidature indépendante, le résident de Lauzon désire mettre en place son projet de démocratie municipale directe s’il obtient la confiance de ses concitoyens le 7 novembre prochain.