CRÉDIT : COURTOISIE

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

«Depuis longtemps, les libéraux et le Bloc ont laissé tomber les régions du Québec. Avec notre Plan de rétablissement du Canada, et nos Contrats régionaux, on va agir pour des régions fortes. Les régions méritent un gouvernement fédéral qui les écoute, qui les respecte et qui pense à leur développement économique, culturel et social. C’est plus que des promesses en l’air, ce sont des contrats avec nos régions. Ce sont des feuilles de route vers la reprise économique», a déclaré M. O’Toole, par voie de communiqué.

Durant les cent premiers jours d’un gouvernement conservateur, Erin O’Toole promet de mettre en œuvre les engagements suivants :

- Soutenir et financer 40% des coûts du projet du troisième lien Québec-Lévis;

- Protéger la gestion de l’offre, établir le programme de compensation pour l’Accord avec les États-Unis et établir des normes de réciprocité pour assurer que nos normes de qualité sont respectées;

- Réparer et entretenir le Pont de Québec;

- Renouveler la flotte de brise-glaces, en partenariat avec le chantier naval Davie, qui sera désigné comme un partenaire à part entière de la Stratégie nationale de construction navale;

- Soutenir et participer au financement du prolongement de l’autoroute 73 au sud de St-Georges;

- Lutter contre la pénurie de main-d’œuvre avec des incitatifs fiscaux pour le retour au travail et un accès accéléré aux travailleurs temporaires;

- Imposer des peines plus sévères contre la violence conjugale et réformer le système des libérations conditionnelles;

- Construire une infrastructure numérique pour connecter l’ensemble de Chaudière-Appalaches à Internet haute vitesse d’ici 2025;

- Augmenter les prestations de maladie de l’assurance-emploi à 52 semaines pour les gens qui ont une maladie grave;

- Mettre fin à la pénalité fiscale sur la vente d’une ferme ou d’une petite entreprise à un membre de sa famille.

«Comme premier ministre, je veux relancer et diversifier l’économie régionale. Je veux des régions fortes. Je veux les mettre en valeur ! On doit donner une économie plus dynamique à nos jeunes, avec de bons emplois, tout en pensant aux familles, aux travailleurs et aux retraités. C’est important d’avoir une vision et de gros projets axés sur les régions. On a besoin de rêver grand. Ç’a toujours été la force du Québec. On ne peut pas passer à côté de ces engagements et de ces projets. C’est le temps d’agir pour le Québec et ses régions», a conclu Erin O’Toole.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Des candidats à la mairie présentent leurs engagements aux étudiants

À l’invitation du département de sciences humaines du Cégep de Lévis, quatre candidats à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier (maire sortant et chef de Lévis Force 10), Elhadji Mamadou Diarra (chef de Repensons Lévis), Chamroeun Khuon (indépendant) et André Voyer (indépendant), ont pu dévoiler leur vision sur différents enjeux à des étudiants de l’institution, le 19 octobre dernier.

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Se représenter pour donner plus de pouvoir aux citoyens

Seul adversaire de Gilles Lehouillier lors des élections municipales en 2017, André Voyer tentera de nouveau sa chance cet automne lors de la course à la mairie de Lévis. Avec cette nouvelle candidature indépendante, le résident de Lauzon désire mettre en place son projet de démocratie municipale directe s’il obtient la confiance de ses concitoyens le 7 novembre prochain.