CRÉDIT: JOSYANNE PRESCOTT

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain.

«Ce qu’on a entendu sur le terrain, ce sont des histoires de gens qui vivent avec l’inquiétude de voir leur quartier défiguré. (Des histoires de gens) qui ont consulté la ville, mais aussi leur conseillère municipale sortante (du district Villieu, Isabelle Demers) et qui se faisaient dire que jamais […] il n’y aurait des projets majeurs qui se passeraient ici sans que les gens soient consultés», a d’abord avancé Elhadji Mamadou Diarra, chef de RL.

Rappelons que plus tôt cette année, les résidents du quartier ont appris le lancement du projet Élévation, notamment avec la coupe d’arbres matures. Le nouveau développement comprend six tours de condominiums dans le quartier résidentiel de l’Aquifère, à Saint-Nicolas. Au total, ce seront plus de 430 nouveaux logements qui y seront aménagés.

Comme en mai dernier, les citoyens demandent des mesures pour amoindrir les impacts de ce projet, soit «l’aménagement d’une sortie secondaire du secteur, le reboisement immédiat des arbres mature, la réduction de la vitesse dans le quartier et la refonte de la sortie sur la route des Rivières». En deux jours, une pétition tenue au printemps a récolté 445 signatures, soit 91% des résidents du quartier.

«Ils ont, à de multiples reprises, demandé de rencontrer le maire sortant et aucune réponse favorable de sa part. Je comprends leur mécontentement, a ajouté le chef de RL. Ce sont des mesures d’atténuation sur lesquelles nous allons travailler avec mon administration.»

Le chef a souligné que Gilles Lehouillier, le maire sortant et chef de Lévis Force 10 (LF10), devait tenir une consultation publique qui n’a jamais eu lieu, mais qui a plutôt été remplacé par une séance d’information.

Stratégie de développement immobilier

À la lumière de la situation dans laquelle se trouvent les résidents de la rue de l’Aquifère, M. Diarra a fait l’annonce de son plan de doter la ville d’une stratégie de développement immobilier.

«Au cours des 100 premiers jours de mon administration, nous allons initier la réflexion pour que Lévis ait une stratégie de développement immobilier. (Tout en s’assurant) de maintenir la qualité de vie de nos citoyens et citoyennes, de limiter le trafic dans des zones densifiées et surtout d’assurer des modes de gouvernance saine.»

D’abord, RL veut miser sur la cohabitation entre les espaces de zonages résidentiels, commerciaux et industriels de grands axes routiers et ainsi empêcher la construction d’immeubles en hauteur dans le cœur ou tout près des zones résidentielles.

Ensuite, le parti veut travailler sur l’offre de logement abordable et la densification douce en faisant la conversion de maison unifamiliale en duplex, triplex ou maison bigénérationnelle afin de doubler ou tripler la densité «sans altérer la vue ni diminuer la qualité de vie des résidents et résidentes du quartier».

«Le tout s’articulera dans un esprit de collaboration entre les citoyens concerné, mais aussi les entrepreneurs en construction. Il faut que toutes les parties prenantes soient impliquées dans la prise de décisions», a précisé M. Diarra.

Nouveau plaidoyer pour la fin de la domination de LF10

Dans un autre ordre d’idées, Elhadji Mamadou Diarra a profité du point de presse pour réagir aux propos tenus par M. Lehouillier la veille. Lors d’une conférence de presse virtuelle, le maire sortant a notamment affirmé que l’objectif de son parti était de nouveau de faire élire 16 élus de son parti sur les 16 sièges du conseil municipal de Lévis.

«Le portrait (de la mairie), c’est 15 conseillers sur 15 qui sont du même parti, le parti du maire sortant. Le pouvoir est concentré entre les mains d’un seul homme. On souhaite tourner la page. Les gens ont besoin d’espoir et de vision, mais également qu’on agisse», a affirmé Elhadji Mamadou Diarra, à propos de l’administration sortante.

Le chef de RL a par la suite renchéri en rappelant une déclaration de Gilles Lehouillier en 2005, alors qu’il tentait d’être élu maire de la ville à la tête de Démocratie Lévis. M. Diarra a souligné que M. Lehouillier avait alors déclaré que «si on laissait une ville se gérer derrière des portes closes, ce serait assez effrayant pour la population parce qu’il faut qu’on ait des chiens de garde».

«Nous, on va aller plus loin avec ça, nous allons ouvrir la ville à la population. Enlever l’opacité et offrir une ville transparente pour l’ensemble de la population des Lévisiens et Lévisiennes», a ajouté le chef de RL.

En guise de conclusion, pour répliquer à une autre attaque du chef de LF10, RL a fait savoir qu’il dévoilera progressivement sa plateforme au cours des prochains jours.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Des candidats à la mairie présentent leurs engagements aux étudiants

À l’invitation du département de sciences humaines du Cégep de Lévis, quatre candidats à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier (maire sortant et chef de Lévis Force 10), Elhadji Mamadou Diarra (chef de Repensons Lévis), Chamroeun Khuon (indépendant) et André Voyer (indépendant), ont pu dévoiler leur vision sur différents enjeux à des étudiants de l’institution, le 19 octobre dernier.

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Se représenter pour donner plus de pouvoir aux citoyens

Seul adversaire de Gilles Lehouillier lors des élections municipales en 2017, André Voyer tentera de nouveau sa chance cet automne lors de la course à la mairie de Lévis. Avec cette nouvelle candidature indépendante, le résident de Lauzon désire mettre en place son projet de démocratie municipale directe s’il obtient la confiance de ses concitoyens le 7 novembre prochain.