CRÉDIT : AUDE MALARET

Le public n’a pas boudé les retrouvailles, bien au contraire, avec le groupe qui a marqué le rock québécois des années 1990, jusqu’au milieu des années 2000. De passage sur la scène Hydro-Québec du Festivent vendredi soir, La Chicane a offert une prestation enlevée et touchante à la foule qui n’avait rien oublié des paroles de ses plus grands succès.

Plusieurs générations s’étaient réunies pour retrouver, ou faire découvrir aux plus jeunes, un groupe qui les a accompagnés jusqu’à sa séparation en 2006. La Chicane a ouvert la soirée avec sa plus récente chanson La dernière chicane, sortie en 2017, au moment où la nouvelle formation, constituée de Boom Desjardins, Dany et Martin Bédar, Éric Maheu, Yanick Boivin et Christian Legault, partait pour la tournée qui marquait son retour.

Plusieurs morceaux joués lors de cette dernière série de concerts sont réapparus, Au nom de la musique, Viens donc m’voir, J’veux pas vieillir, Jusqu'à dimanche. La Chicane n’a rien perdu de son énergie et les accents rock des chansons ont soulevé les spectateurs.

Entre souvenir et nostalgie, Boom Desjardins a évoqué les années écoulées par le nombre d’enfants, que les membres totalisent désormais. Le chanteur s’est rappelé ce temps où l’on achetait encore les albums de nos groupes préférés, écoutant ainsi toutes les chansons enregistrées sans se limiter aux seuls succès joués à la radio.

Le voyage dans le temps s’est poursuivi avec un medley composé de La blessure, Le fil et Le yab de Ste-Nitouche.

Dany Bédar a ensuite pris le micro pour Y’a du monde, Voyeur et Faire la paix avec l'amour, des chansons jouées pour la première fois dans une chambre d’hôtel et qu’il fallait faire entendre au public, a raconté Boom Desjardins. «Je suis convaincu que ces chansons là, vous les avez en dedans», a partagé le chanteur, qui est revenu avec Pour te voir.

C’est sur des rythmes country que le concert a continué avec Ma taverne et J’ai trop bu, avant de laisser place à un medley rock le Québec avec Donne-moi ma chance, Le train ainsi qu’Ombre et lumière.

Avant d’entamer Tu peux partir, Boom Desjardins a raconté l’histoire de cette pièce qu’il a écrite après le décès d’une amie de 19 ans, partie trop vite à cause d’une crise d’épilepsie. Il a ensuite continué avec Dieu et Je r’viens chez nous. La voix de Dany Bédar a résonné avec Histoire du bon vieux temps. Le tant attendu Calvaire a, presque, clos cette soirée pleine de ferveur.

La Chicane est revenue pour deux rappels, Juste pour voir le monde et Tu me manques, que la foule n’a pas manqué de reprendre en cœur, alors que le chanteur lui tendait le micro dans une dernière communion.


Les plus lus

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.

Un autre Lévisien sélectionné à La Voix

Lévis sera représentée par au moins deux candidats lors de la saison actuelle de La Voix. En effet, un autre Lévisien, Francis Bernier, a franchi avec succès l'étape des auditions à l'aveugle du concours musical, lors de l'émission télédiffusée hier sur les ondes de TVA.

«Cœur de pirate était mon choix numéro un»

La Lévisienne Laurie Drolet a franchi la première étape de La Voix, le 9 février. Lors de son audition à l’aveugle, tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a interprété Seven Nation Army sur le plateau. Laurie a rejoint l’équipe de Cœur de pirate.

Des guitares sur scène comme vous n’en avez jamais vues

Histoires de guitares entraîne le public à la découverte de 14 guitares d’exception réunies sur scène par David Jacques. C’est la plus grande collection de guitares anciennes en Amérique. Le 29 février prochain à L’Anglicane, le musicien lévisien sera le guide d’un voyage musical saisissant.

L’univers de Ça fout la chienne s’agrandit

Nouvelle collection de roman, comic book ainsi qu’un magazine, un balado et une série sur le Web, c’est tout un univers d’épouvante et fantastique à lire, à regarder et à découvrir qu’a développé le bédéiste et réalisateur lévisien, Luca Jalbert, avec Ça fout la chienne.

Le jeu dans la peau

Diplômé en littérature et théâtre du Cégep de Lévis-Lauzon, Pierre-Alexis St-Georges poursuit son chemin à l’École nationale de théâtre de Montréal. Le comédien, qui s’est fait remarquer dans la télésérie Clash, s’apprête à monter sur les planches dans une pièce créée par les finissants en Interprétation, Création et production et Scénographie.

Une Lévisienne à La Voix

Par voie de communiqué, TVA a dévoilé, le 4 février, l'identité de candidats qui prendront part aux auditions à l'aveugle de la prochaine saison de La Voix. Laurie, une Lévisienne, participera notamment à cette première partie du concours musical.

Un hiver bien rempli au Vieux Bureau de Poste

Cette saison, le Vieux Bureau de Poste (VBP) propose plus de trente spectacles en chansons, en humour et en musique.

Diane Blanchette honorée par les diffuseurs culturels

Directrice générale et artistique de Diffusion culturelle de Lévis, l’organisme qui chapeaute L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise-Carrier, Diane Blanchette a été honorée par l’Association professionnelle des diffuseurs de spectacles par le prix Reconnaissance 2020.