Laurie Drolet a réalisé un de ses rêves en chantant sur le plateau de La Voix. CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA

La Lévisienne Laurie Drolet a franchi la première étape de La Voix, le 9 février. Lors de son audition à l’aveugle, tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a interprété Seven Nation Army sur le plateau. Laurie a rejoint l’équipe de Cœur de pirate.

Journal de Lévis (JdL) : Qu’as-tu ressenti pendant ta prestation sur le plateau de La Voix?

Laurie Drolet (L.D.) : Faire partie de cette émission, c’était un de mes plus grands rêves. Quand j’ai chanté, j’avais des étoiles dans les yeux. Il n’y a pas de mot. J’étais émue aussi, mais il fallait rester concentrer. C’était un très beau moment, dont je vais me souvenir très longtemps. Pendant la performance, je ne me suis pas vraiment rendue compte que les juges s’étaient retournés. J’ai vu le premier. Après je voulais continuer à focuser, parce que je ne voulais pas me tromper. 

Je n’en revenais pas. Finalement, je me suis rendue compte que toutes les lignes blanches par terre s’étaient allumées. Ça s’allume quand les juges se retournent. J’ai eu de la misère à y croire. Mais c’était mission accomplie.

JdL : Pourquoi as-tu choisi Seven Nation Army des White Stripes?

L.D. : C’est une chanson que je fais souvent en spectacle. Les gens l’aiment beaucoup. Les premières notes restent prises dans la tête et on les reconnaît direct. C’est gagnant. C’est une chanson qui me colle à la peau et que j’aime beaucoup. Et j’aime la performer.

J’ai fait une version qui est plus jazz, car je voulais ajouter mes couleurs. J’aime beaucoup le jazz. Les autres styles aussi, tous les styles. J’ai envie de montrer tout ce que je suis capable de faire, du rock, de la pop ou des ballades.

JdL : Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’équipe de Cœur de pirate?

 L.D. : Cœur de pirate était mon choix numéro un. En allant sur scène, je savais que si elle se retournait, c’était elle que je choisirais. C’est sûr qu’à la dernière minute, j’ai hésité. Mais Cœur de pirate est un modèle pour moi. Je la suis depuis ses débuts. Et je l’aime beaucoup. C’est un honneur de travailler avec elle.

JdL : Comment te prépares-tu à l’épreuve des duels?

L.D. : On nous a dévoilé notre chanson. C’est une chanson d’un artiste que je connais, mais je ne connaissais pas celle-là. Quand je l’ai écoutée, j’ai tout de suite su qu’elle était pour moi. J’ai beaucoup de plaisir à la travailler. Elle est belle, va être facile à interpréter et les paroles me rejoignent. Je suis vraiment contente du choix que Cœur de pirate a fait pour nous. 

Je prends ça une étape à la fois. C’est beaucoup de préparation et de choses à retenir. Il y a plusieurs journées de tournage, alors je les prends chacune à la fois. J’essaie de ne pas trop penser à l’étape suivante. Je pratique et je pratique encore.

JdL : D’où te vient ta passion pour la musique?

L.D. : J’ai commencé à jouer de la guitare en secondaire 1, à l’Aubier. Il y a toujours eu de la musique à la maison. Je chantais dans ma chambre, je faisais des spectacles pour ma famille. J’ai écouté Star Académie et La Voix.

JdL : Qu’est-ce qui a marqué ton passage à Lévis?

L.D. : J’ai dansé au District.Mao et j’ai fait partie de la troupe Flip. J’ai été à l’École secondaire les Etchemins où j’ai fait un projet entrepreneurial avec des amies qui nous a permis de ramasser 3 000 $ pour le Comptoir alimentaire Le Grenier.

À un moment, j’ai eu besoin d’aller à L’ADOberge pendant deux mois en 2016. Ça m’a vraiment aidé et c’est une belle ressource à Lévis. Elle vient en aide à plein de jeunes. Encore aujourd’hui, j’y vais de temps en temps pour voir les intervenants et parfois les jeunes. 

Certains qui y passent sont de nouvelles personnes en sortant, c’est fou. C’est un bel organisme. L’ADOberge, ça a été un second souffle. Ça m’a permis de m’arrêter, travailler des choses sur moi et après de continuer mon adolescence. Ça m’a permis d’être une autre personne.

Les plus lus

Deux anciens élèves de l’Aubier à La Voix

À la suite de son audition à l’aveugle à La Voix, télédiffusée le 23 février dernier, le Lévisien Francis Bernier rejoignait l’équipe de Cœur de pirate et une autre Lévisienne sélectionnée deux semaines auparavant, Laurie Drolet. Les deux artistes âgés respectivement de 22 ans et 20 ans ont tous deux étudié la musique à l’École secondaire de l’Aubier dans la classe d’Annie Laflamme et de Christian...

Une bibliothèque nouveau genre au temps du coronavirus

Pour faire face aux nombreuses restrictions dans la vie quotidienne qu’impose la crise du coronavirus, plusieurs initiatives de solidarité sont nées partout au Québec. Lévis ne fait pas exception, notamment grâce à Sébastien Chartrand. Pour permettre à ses concitoyens d’avoir accès à des livres, l’auteur lévisien a mis sur pied une bibliothèque mobile, le Livrensac.

Les talents du Collège de Lévis donne vie au Roi Lion

34 élèves sur scène, 30 choristes adultes et près de 200 costumes, il n’en fallait pas moins pour monter la comédie musicale Le Roi Lion. Girafes, éléphants, antilopes et autres animaux de la savane défileront au Collège de Lévis, le 2 avril prochain, pour la naissance du petit Simba.

L’art de chiller avec Jérôme 50 au VBP

Le 13 mars, Jérôme 50 amènera les spectateurs du Vieux Bureau de Poste (VBP)dans son camp de vacances, lieu imaginaire où s’unissent premières amours et questionnaires existentiels. Parolier hors pair accompagné de mélodies accrocheuses, l’auteur-compositeur présente son troisième album, sorti en juillet dernier.

Des Lévisiens en nomination aux Junos

Jazz Affair, un ensemble de jazz vocal dont font partie trois Lévisiens, a reçu une bonne nouvelle il y a quelques semaines. En effet, le groupe est en nomination dans la catégorie Meilleur album jazz vocal de l’année aux prix Junos, un prestigieux gala qui récompense les meilleurs artistes musicaux canadiens.

«J’adore me réveiller et ne pas savoir où je suis»

Seule sur scène, celle qu’on connaît comme la fille au violon a fait éclore son premier projet en français dans lequel elle se raconte sans détour à travers des textes personnels, introspectifs et imagés. Gabriella présentera Étrangère à L’Anglicane, le 7 mars.

La Voix : Laurie Drolet passe à la prochaine étape, Francis Bernier éliminé

Les deux Lévisiens en lice à La Voix, Laurie Drolet et Francis Bernier, prenaient part à la deuxième étape du concours musical, les Duels, lors de l'émission télédiffusée hier sur les ondes de TVA (enregistrée avant la crise du coronavirus). Les deux artistes de la région ont connu des destins différents. Si Laurie Drolet poursuit l'aventure, Francis Bernier a été éliminé.

Une œuvre de Pierre Laliberté au parlement

Dans le cadre de l’exposition nomade Des œuvres qui donnent des ailes, présentée par la galerie d’art de Québec Urbania, le Lévisien Pierre Laliberté présente l’une de ses création afin de faire connaître au public les besoins des jeunes soutenus par la Maison Dauphine.

Des talents réunis pour une généreuse soirée musicale

Les Productions ÉJVA présentent Ensemble, un grand concert bénéfice au profit de la paroisse Saint-Joseph de Lévis qui réunira le 28 mars des solistes et grands ensembles musicaux de la région. Les sous récoltés seront remis à la paroisse, dont une partie pour la musique professionnelle lors des célébrations.

La francophonie célébrée par un spectacle

Des artistes de la chanson, de la musique traditionnelle et du conte donneront un spectacle le 20 mars, à la Courtisane à Lévis. Tous ont répondu à l’invitation de la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches qui organise cette soirée dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie.