Laurie Drolet poursuivra sa route à La Voix. CRÉDIT : OSA IMAGES / TVA

Les deux Lévisiens en lice à La Voix, Laurie Drolet et Francis Bernier, prenaient part à la deuxième étape du concours musical, les Duels, lors de l'émission télédiffusée hier sur les ondes de TVA (enregistrée avant la crise du coronavirus). Les deux artistes de la région ont connu des destins différents. Si Laurie Drolet poursuit l'aventure, Francis Bernier a été éliminé.

D'abord, Laurie Drolet croisait le fer avec PETiTOM (Tommy Tremblay). Lors de ce duel de l'équipe Coeur de pirate, les deux artistes ont interprété Shake It Out, de Florence and the Machine.

À la suite de leur prestation, leur mentor, Coeur de pirate, a utilisé son joker Sauver pour conserver Tommy Tremblay dans son équipe tandis qu'elle sélectionnait la Lévisienne de 20 ans pour poursuivre l'aventure. 

«Elle est jeune, elle a un potentiel énorme et j'ai envie de l'amener plus loin», a expliqué l'autrice-compositrice-interprète, sur ce qui l'a motivé à conserver Laurie Drolet dans son équipe.

Notons que pour sa part, PETiTOM a décidé de poursuivre son parcours à La Voix dans l'équipe de Marc Dupré, qui a pour sa part utilisé son joker Voler pour attirer le chanteur de 25 ans dans son équipe.

La fin pour Francis Bernier

Lui aussi membre de l'équipe Coeur de pirate, Francis Bernier a connu un sort différent.

L'autrice-compositrice-interprète a préféré la performance de Marie-Luce à celle du jeune Lévisien lors de leur interprétation en duo de Mille après mille, de Willie Lamothe.

«Je suis très reconnaissant de la chance que vous m'avez donnée. Merci de m'avoir choisi Béatrice (NDLR : prénom de Coeur de pirate) et de m'avoir donné l'opportunité de travailler avec toi. Je suis fier de ma prestation lors de mon duel», a partagé Francis Bernier.

Soulignons finalement que pour le moment, on ne sait toujours pas quand Laurie Drolet poursuivra son parcours à La Voix. Les prochains tournages de l'émission, qui devaient se dérouler en direct, sont reportés jusqu'à nouvel ordre en raison de la crise du coronavirus.

 

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.

La Mosaïque organise un concert virtuel le 6 juin

Le Café la Mosaïque organise un concert virtuel pour célébrer cette édition 2020 un peu spéciale de la Fête des voisins, le samedi 6 juin, et ce, malgré la règle de distanciation sociale.

Un tableau offert à une employée d’épicerie

Membre de l’Association des artistes de la Rive-Sud (AARS), la peintre Michèle Paris a offert l’un de ses tableaux au magasin Avril, situé à Saint-Romuald.