Dans One Man Bohemian Rhapsody, Jacob Roberge interprète tous les chants et les accords musicaux que l’on peut entendre dans le succès de Queen. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Originaire de Lévis, le chanteur et multi-instrumentiste Jacob Roberge est récemment devenu une vedette du Web grâce à sa plus récente création. Le temps d’une vidéo YouTube, il s’est transformé en chacun des membres du mythique groupe de rock britannique Queen pour présenter sa version de Bohemian Rhapsody.

Dans sa vidéo One Man Bohemian Rhapsody, Jacob Roberge interprète tous les chants et joue tous les instruments que l’on peut entendre sur le grand succès de Queen. Si le projet trottait dans la tête de l’artiste de 22 ans depuis un certain temps, c’est le confinement provoqué par la crise de la COVID-19 qui l’a finalement poussé à passer à l’action.

«Étant multi-instrumentiste et chanteur, je trouvais que ce serait un beau défi à relever que de reprendre l’entièreté de cette chanson culte. De plus, avec le confinement à la maison, j’avais maintenant beaucoup plus de temps pour m’y attaquer, ça semblait donc comme l’opportunité parfaite pour le faire», explique Jacob sur l’origine de son nouveau projet.

Dans son appartement, l’artiste originaire de Lévis a alors amorcé tout le travail nécessaire pour créer One Man Bohemian Rhapsody. Après une semaine d’efforts (50 heures) où il a appris toutes les parties de la chanson, joué, chanté, enregistré, filmé, mixé et effectué le montage vidéo, Jacob Roberge a mis en ligne sa vidéo le 16 avril.

Succès populaire

 Une création qui a rapidement fait sensation. Une semaine après la publication du montage sur YouTube, One Man Bohemian Rhapsody avait été vue plus de 55 000 fois sur le site regroupant des vidéos. Même que Jacob Roberge a eu la chance de présenter son projet lors de l’émission Salut Bonjour sur les ondes de TVA, le 17 avril. Un succès auquel ne s’attendait pas l’artiste de 22 ans.

«Je ne m’attendais aucunement à ce que mon projet prenne autant d’ampleur. Je faisais principalement cette vidéo-là pour mon plaisir personnel ainsi que pour ma famille et mes amis qui ont besoin d’un peu de bonheur dans cette quarantaine. Jamais je ne pensais toucher autant de personnes. La réponse a été extrêmement positive. Je suis très content de pouvoir faire du bien à tant de monde dans ces temps difficiles», partage-t-il.

Toutefois, ce n’est pas la première fois que le chanteur et multi-instrumentiste talentueux se retrouve sous les feux de la rampe. Dans la région, à titre de bassiste, Jacob Roberge a gagné l’édition 2016 de Lévis, ville du rock avec le groupe Piccolo Overdrive. Aussi, il est membre de Caléro, un trio vocal pop-classique, connu dans la région puisqu’un autre artiste originaire de Lévis, Daniel-S. Côté, en fait partie.

De plus, Jacob Roberge était l’un des artistes que les admirateurs québécois de comédies musicales ont pu voir dans les productions Juste pour rire de La mélodie du bonheur et Fame.

Malgré la crise, Jacob Roberge ne manque d’ailleurs pas de projets. «En plus de vidéos du même genre que One Man Bohemian Rhapsody sur YouTube, je vais sortir un album avec mon groupe rock Piccolo Overdrive probablement avant la fin de l’année. À part de cela, je prévois participer à une édition future des émissions comme La Voix ou Star Académie et je commence à me préparer pour travailler sur un album solo», confie le jeune homme.

Pour en apprendre davantage sur les projets de l’artiste originaire de Lévis, vous pouvez consulter la page Facebook Jacob Roberge - Chanteur/Musicien

Les plus lus

La relève artistique ne prend pas de pause

De jeunes artistes participent à des ateliers avec des professionnelles de l’art actuel dans le cadre du Concours de la relève de Village en Arts. Pandémie oblige, le mentorat se fait virtuellement via la plateforme Zoom. Et la création se porte bien.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

«Les arts vivants ont survécu depuis des millénaires»

Aucun spectacle à l’affiche et des salles qui restent vides. Confinés et en télétravail, les artisans de la culture travaillent sans relâche afin de poursuivre leur mission et assurer la pérennité des scènes locales. L’équipe derrière L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise Carrier est à pied d’œuvre pour s’adapter à la situation et poursuivre sa mission de diffusion des arts.

COVID-19 : 400 M$ pour la culture

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, a annoncé le début de son plan de déconfinement du milieu culturel en annonçant des investissements de 400 M$ pour les différents secteurs du milieu, le 1er juin dernier lors de sa conférence de presse quasi quotidienne.

La Mosaïque organise un concert virtuel le 6 juin

Le Café la Mosaïque organise un concert virtuel pour célébrer cette édition 2020 un peu spéciale de la Fête des voisins, le samedi 6 juin, et ce, malgré la règle de distanciation sociale.