Dawn Tyler Watson, à l’affiche le 29 août. CRÉDIT : JERRY CADIEUX

En moins de deux semaines, trois des quatre spectacles de la courte saison d’été de L’Anglicane, annoncée à la suite de la reprise des activités dans la salle de spectacle, affichent complets. L’Anglicane vient également de dévoiler sa programmation d’automne.

Seulement 40 billets étaient disponibles pour chacune des dates de la saison qui débute le 13 août. Les places ont trouvé preneur dans un temps record. Si les arts vivants ont vocation à rassembler le public autour des artistes, l’objectif est atteint pour cette programmation qui «fait du bien», dans un esprit «léger, joyeux et réconfortant». 

Une voix exceptionnelle

Quelques places sont encore disponibles pour le concert de la chanteuse canadienne au timbre électrisant, Dawn Tyler Watson, qui présente Mad Love Intime. Accompagnée d’un musicien, elle repousse les limites traditionnelles du blues, avec un son infusé de jazz, de soul et de rock. 

«C’est une chanteuse extraordinaire», présente Diane Blanchette, directrice générale et artistique de Diffusion culturelle de Lévis, l’organisme derrière L’Anglicane. Elle a une présence sur scène remarquable et une voix à venir nous chatouiller les entrailles.» Dawn Tyler Watson a remporté avec Mad Love, sorti en 2019, le Juno du meilleur album blues 2020.

La chanteuse, qui a fait ses débuts avec Paul Deslauriers, évolue sur la scène musicale depuis plus de 15 ans. Avec son énergie à tout rompre, la prestation de cette reine du blues s’annonce relevée et pleine d’émotions. À découvrir le 29 août.

Un retour à l’essence de la scène 

«On en revient à l’essence même du spectacle», se réjouit la directrice qui croit «aux bienfaits des arts vivants, en cette ‘‘communion’’ d’un public réuni qui vibre au même diapason que des artistes sur scène». 

«La rencontre en personne et le partage d’une représentation unique parce qu’elle se passe ici et maintenant avec les gens qui s’y trouvent, nous semblent répondre à des désirs humains profonds et c’est ce que nous vous proposons de revivre à L’Anglicane.»

Dans ces conditions toutefois, la billetterie reste déficitaire en raison du nombre très réduit de spectateurs. «Sans l’aide du CALQ (Conseil des arts et des lettres du Québec), on y arriverait difficilement», reconnaît-elle.  

Les consignes en vigueur

Des mesures sanitaires seront mises en place pour assurer la sécurité de tous : lavage des mains, distanciation physique et port du masque lors des déplacements dans les espaces communs et dans la salle. Les spectateurs pourront ensuite retirer leur couvre-visage une fois assis. 

Seul le parterre sera ouvert. Afin de minimiser les déplacements, les spectacles de cette saison estivale seront présentés sans entracte. Le bar restera fermé, mais un cocktail de bienvenue sera offert au public afin de célébrer ce retour en salle.

Demandez le programme

Julien Lacroix ouvrira la saison d’automne tout en humour avec Jusqu’ici tout va bien, le 24 septembre au Cégep Lévis-Lauzon. 

Succès coup de cœur du public, l’hommage à Simon & Garfunkel et Cat Stevens, Time It Was, sera de retour le 26 septembre et le 30 janvier.

The Lost Fingers, dont fait partie la chanteuse lévisienne Rosalie Roberge, enflammeront la scène le 23 octobre. 

L’humoriste Billy Tellier sera sur scène le 6 novembre avec Hypocrite(s).

Dans la série chanson, Luc De Larochellière et Andrea Lindsay reviennent avec leur deuxième opus, S’il n’y avait que nous, le 7 novembre. Première partie : Lauma. 

La comédie Broue, qui fait rire tout le Québec depuis de nombreuses années, sera présentée le 13 novembre au Cégep Lévis-Lauzon, par le nouveau trio composé de Benoit Brière, Martin Drainville et Luc Guérin.

Les sœurs Boulay chanteront La mort des étoiles, le 3 décembre.

La Lévisienne Caroline Rochefort présentera un parfait mélange de comédie et d’acrobaties, le 5 décembre, avec Gladys recherche mari, un spectacle mis en musique par Lily Thibodeau et Martin Lizotte.

Mariana Mazza sera en rodage avec Impolie, les 18 et 19 décembre.

À venir en 2021

L’humoriste Alexandre Barrette (30 avril), Luce Dufault (1er mai), la comédienne Sophie Faucher et la Correspondance de Frida Kahlo (14 mai), la pièce de théâtre Le dernier sacrement (26 et 27 mai), David Goudreault (11 septembre) et Linda Lemay (26 et 27 novembre).

Réservations : langlicane.com ou 418 838-6000.

 

Les plus lus

Le public invité à contribuer à un court-métrage

Réalisateur lévisien et fondateur de la boite de production basée à Lévis Le Dock, Michaël Labrecque prépare son nouveau court-métrage Blind Fear, une plongée dans un monde cyberpunk dominé par une intelligence artificielle. La création de cet univers ayant nécessité la construction de décors, une campagne de sociofinancement est en cours pour couvrir les frais.

HTF En famille, les retrouvailles ont bien eu lieu

Les 5 et 6 septembre, les danseurs du Québec avaient rendez-vous au Centre de congrès et d’exposition de Lévis. La compétition s’adressait aux danseurs solistes ainsi qu’aux danseurs duo et trio qui ont présenté leur numéro sur la scène Hit The Floor l’instant d’un week-end devant des juges québécois du monde de la danse.

Un parcours historique d’une ferme à l’autre

Petits et grands sont invités à découvrir l’histoire de l’agriculture à Saint-Nicolas. Du 25 septembre au 25 octobre, l’exposition gratuite Histoires de récolte se déroulera sur les sites extérieurs de huit lieux différents sous la forme d’un rallye-concours.

L’univers du heavy metal face à une force obscure

Avec sa trame sonore heavy métal, Abîmes est le nouveau roman adulte de Jonathan Reynolds. L’auteur connu pour ses livres d’horreur et d’épouvante, dont de nombreux titres pour la jeunesse, s’est installé à Lévis il y a quelques années.

Cinq bibliothèques de plus rouvriront le 6 octobre à Lévis

Les bibliothèques de la Ville de Lévis rouvriront progressivement au cours des prochaines semaines, et ce, dans le respect des directives de la Santé publique. Depuis le 25 juin, les lecteurs n’avaient accès qu’à trois des dix bibliothèques, une par arrondissement.

Une campagne pour financer son premier album

Installée à Lévis, la chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina prépare son premier album entièrement francophone, Toujours plus loin. Pour que ce projet voit le jour, elle fait appel au soutien du public dans une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche.

Le Festival international du conte Jos Violon fête ses 18 ans

Le rendez-vous des mots et des arts de la parole se tiendra du 9 au 18 octobre. Sous la thématique Majeur et vacciné, le festival explorera les limites de l’émancipation ainsi que les aléas de la vie d’adulte.

Madeleine Lantagne lance son nouveau roman à Lévis

Installée à Lévis depuis plus de 60 ans, Madeleine Lantagne publie Marie-Louise et sa destinée. De Saint-Malachie à Québec, la suite de son premier roman paru en 2017 aux Éditions GML, basées à Saint-Anselme. Le lancement se tiendra le 20 septembre, à Lévis.

Peindre l’indicible de l’âme

Ses toiles, empreintes de délicatesse, de poésie et de lumière, sont exposées dès 1970 dans des galeries renommées de Montréal et de Québec. Artiste établie de longue date à Lévis, Claudette Rinfret consacre sa vie à l’art, un amour qui la fait vivre, une passion devenue compagnon de tous les jours, avec qui elle partage ses pensées intimes. Rencontre.

Dix dates à ne pas manquer au Vieux Bureau de Poste

Cet automne, le Vieux Bureau de Poste (VBP) présente une programmation plus petite en raison de la pandémie. Une dizaine de spectacles sont à l’affiche au lieu de la trentaine habituelle. Les représentations se déroulent dans la salle lévisienne ou au Juvénat Notre-Dame, situé à proximité.