«La scène, c’est rempli de rituels. Il y avait donc quelque chose de sacré pour nous dans le flamenco qu’on est allé retrouver avec ce spectacle. C’est pour ça qu’on l’a nommé Rite.» CRÉDIT : COURTOISIE

Le 6 novembre prochain, Otra Orilla présentera son spectacle Rite à L’Anglicane de Lévis. L’événement présentera l’essence du flamenco dans une ambiance intime mélangeant le corps, la voix, la guitare et les percussions des quatre artistes de la formation.

Myriam Allard a quitté Québec lors d’un voyage de plaisance et une fois en Angleterre, l’appel du flamenco l’a fait quitter pour l’Espagne. C’est en Andalousie qu’elle a décidé de s’établir. Sans aucun point de repère, son objectif était d’y apprendre le flamenco, une danse dont elle était tombée amoureuse au Québec.

Lors de son retour au pays avec Hedi Graja, ils ont décidé de fonder leur compagnie. Signifiant l’Autre Rive en espagnol, Otra Orilla, qui existe maintenant depuis une quinzaine d’années, présente de multiples spectacles de flamenco.

«Le flamenco, c’est notre spécialité, mais je sais très bien que je suis Québécoise. Donc, toutes mes influences culturelles que j’ai acquises depuis ma naissance vont forcément influencer mon travail artistique parce que ça représente qui je suis. Pour Hedi, c’est la même chose, il est né en Afrique du Nord. Il est moitié Français, moitié Tunisien, donc il y a tout cet univers-là aussi qui entre dans son travail artistique», a mis en lumière Myriam Allard.

Le spectacle Rite se veut un retour aux sources, à l’essence même du flamenco. Une composition de tableau qui se veut un mélange de trame narrative, mais aussi d’improvisation. Les artistes, chacun au sommet de leur art, y jouent en harmonie et offrent à chaque nouvelle représentation un spectacle unique.

«Il y a beaucoup de place pour l’expression, pour la respiration. C’est comme si les quatre on respirait ensemble. C’est comme si on parlait ensemble. Chacun avec notre forme artistique, mais en même temps en ne faisant qu’un.»

Rite s’adresse à tout type de public. Connaisseur ou non du flamenco, c’est un spectacle porteur d’émotions. Vivant et dynamique, il tend au cœur des gens et tous pourront y trouver leur compte. «Ce sont des mélodies, des sonorités un peu arabes. C’est quelque chose qui nous parle moins ici en Occident. On est moins habitué à ces sonorités-là. Donc, parfois ça peut faire peur, mais c’est vraiment accessible contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser.»

Myriam Allard et Hedi Graja performent respectivement en danse et en chant. Tandis que la guitare et les percussions sont assurées par Caroline Planté et Miguel Medina. Plus de 20 représentations de Rite ont déjà eu lieu, un spectacle évolutif qu’elle aimerait réaliser aussi longtemps que son corps le lui permet.

«C’est un spectacle qui, comme une bouteille de vin, prend de l’ampleur, prend de la force et prend de la beauté chaque fois qu’on le fait», a conclu l’artiste.


Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

Une Lévisienne veut devenir la meilleure pâtissière au Québec

La nouvelle émission Le meilleur pâtissier du Québec, disponible sur la plateforme Vrai de Québecor, aura une saveur lévisienne. Amélie Bleau, une résidente de Saint-Romuald âgée de 30 ans, est l’une des dix candidats en lice afin de ravir le prestigieux titre accordé par le concours culinaire télévisuel.

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.