Denis Angers affirme que le réseau FADOQ compte 500 000 membres dans l’ensemble de la province. CRÉDIT : ÉMILIE PELLETIER

Le Réseau FADOQ Québec et de Chaudière-Appalaches, autrefois connu sous le nom de Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), célèbre ce printemps un demi-siècle d’opérations à représenter les personnes de 50 ans et plus.

Le réseau, qui couvre les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, était le tout premier à voir le jour, en 1969. Destinée aux personnes du troisième âge, l’instance voulait au départ rassembler les aînés de l’après-guerre.

Selon Denis Angers, historien et ambassadeur des festivités du 50e de la FADOQ, les personnes âgées ne jouissaient pas, dans la première moitié du 20e siècle, de pensions ou de revenus suffisants ni même d’une espérance de vie propice à leur épanouissement personnel. «On ne vivait pas jusqu’à 80-90 ans comme aujourd’hui. Alors, on mourait souvent au travail, ou encore inactif et avec un minimum d’éducation», ajoute-t-il.

Toutefois, l’entrée en vigueur du Régime de pensions du Canada (RPC) et de la Régie des rentes du Québec (RRQ), en 1966, ont changé la donne en permettant aux aînés de vivre dans des conditions plus acceptables.

«L’ère de bouleversements entourant la Révolution tranquille a en effet contribué à la création d’une nouvelle classe, celle du troisième âge qui vit plus longtemps et qui peut désormais profiter de sa retraite avec les moyens dont elle dispose», précise M. Angers.

C’est ainsi que les clubs de l’âge d’or, créés en parallèle notamment des cercles de Fermières, ont offert aux gens une force rassembleuse qui influence leur vie, mais également la société tout entière. Tout en offrant des activités communautaires et sociales, le réseau FADOQ Québec Chaudière-Appalaches défend les intérêts de quelque 93 000 membres sur son territoire.

Avec une espérance de vie accrue d’environ 15 ans, les personnes âgées représentent aujourd’hui 40 % de la population québécoise. Avec l’inversement de la pyramide démographique, il incombe pour l’état et pour la FADOQ de trouver des moyens de les garder actives.

«Les défis de demain sont nombreux parce que l’on devient vieux à quoi, 75 ans? C’est ce que j’appellerais le quatrième âge ; on vit plus longtemps, mais cet allongement de la vie vient avec un besoin d’accompagnement», termine l’historien, qui souligne que le réseau FADOQ continuera d’avoir son rôle à jouer dans l’avenir des aînés. 

Les plus lus

Le goût du partage

Certains ont trop, d’autres pas assez. Pour répondre aux besoins de tous, rien ne vaut la solidarité. Le premier frigo partagé de Lévis est en service depuis le début du mois d’août.

Transformer une épreuve en occasion d’aider

Bien au fait des difficultés que vivent les familles dont un enfant souffre d’une maladie rare, la famille Martel-Savard de Lévis a décidé de prendre les choses en main pour soutenir des gens de la région qui vivent cette épreuve. En effet, Edith Martel et Pierre Savard sont derrière la première activité de financement majeure du Fonds des Millepattes qui aura lieu dans la région, le 8 septembre p...

Des femmes s’uniront de nouveau pour la SCSP

C’est sous la présidence d’honneur de Louise Gingras, directrice des relations publiques chez Groupe Autobus Auger, que se déroulera, le 18 septembre, la quatrième édition du Souper de filles de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP). Grâce à cet événement, Louise Gingras et les autres membres du comité organisateur espèrent récolter le plus de so...

Édition satisfaisante pour la Course de boîte à savon de Lévis

Malgré la température automnale qui a frappé la région samedi, les organisateurs de la Course de boîte à savon de Lévis ont dressé un bilan positif de la quatrième édition de l’événement.

Un portrait de l’alimentation des Lévisiens

Où est produite, transformée, distribuée, partagée ou achetée la nourriture à Lévis? Un collectif d’organismes communautaires a dressé l’état des lieux du système alimentaire de la ville afin de comprendre son fonctionnement et d’évaluer les besoins sur le territoire.

Le Défi Chaîne de vie de retour en Chaudière-Appalaches

Après le succès rencontré lors de la première édition régionale de l’événement l’an dernier, les organisateurs du Défi Chaîne de vie Chaudière-Appalaches récidiveront cette année. Encore une fois, les gens de la région sont invités à gravir le mont Orignal à Lac-Etchemin, le 6 octobre prochain, pour promouvoir le don d’organes.

La Course de boîte à savon de retour pour une 4e édition

Accompagné de ses partenaires, la Corporation Charny Revit a annoncé la programmation de la 4e édition de la Course de boîte à savon de Lévis, le 22 août dernier. La course se déroulera le 7 septembre prochain sur la rue du Rail dans le secteur Charny.

Oser faire ensemble à la 6e édition de la Fabriquerie

Le partage des savoir-faire est au programme du prochain événement organisé à Lévis par la Banque à pitons. La 6e édition de la Fabriquerie se tiendra le 14 septembre, au parc Saint-Laurent.

À la découverte de Saint-Nicolas

La 11e randonnée familiale et le pique-nique Les Prés à Vélo de Revitalisation Village Saint-Nicolas se tiendront le 8 septembre prochain, beau temps, mauvais temps.

Sylvain Larocque fera rire l’AORS

L’Atelier occupationnel Rive-Sud (AORS) a dévoilé, le 27 août dernier, l’humoriste qui présentera son spectacle dans le cadre de la 3e édition de son souper spectacle-bénéfice, le 19 septembre prochain. C’est Sylvain Larocque qui aura le mandat d’animer La soirée d’humour pour les personnes handicapées.