CRÉDIT : COURTOISIE - LE FILON

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

«À la base, l’objectif était de trouver toutes sortes de solutions afin de permettre aux gens d’avoir accès à des denrées fraîches, locales et desservir les déserts alimentaires», raconte Audrey Evers, agente de développement au Filon. Depuis le 2 juillet dernier, il est possible de voir défiler dans les rues de Lévis le camion à l’effigie du Marché populaire mobile. Ce dernier dessert les «déserts alimentaires», c’est-à-dire, les secteurs où les citoyens n’ont pas facilement accès à des fruits et légumes frais et locaux.

On compte six points de chute : Charny, Saint-Romuald, Pintendre, Christ-Roi, Bienville et au Filon directement. Une fois arrivé là-bas, l’acheteur a le choix entre le prix suggéré et le prix solidaire, même que certains individus, en fonction de leur situation financière, peuvent se procurer des aliments gratuitement. Le prix solidaire est un prix plus élevé que le prix suggéré. «Ceux qui choisissent le prix solidaire permettent à d’autres qui ont moins les moyens d’avoir des aliments à prix modiques», explique Mme Evers. «On parle de marges de 5 % et 20 % du prix de base comparé à des épiceries qui peuvent monter jusqu’à 40 %.»

Selon Mme Evers, ce projet reflète les valeurs véhiculées par Le Filon. «C’est un projet basé sur la solidarité. Pour ceux qui peuvent y contribuer, ça leur permet d’être des acteurs dans leur communauté et ça permet de créer des liens sociaux», souligne-t-elle.

Vendre ses propres récoltes

Afin de fournir son Marché populaire mobile, Le Filon a développé le Jardin de solidarité où les amateurs d’agriculture peuvent bénévolement s’occuper du jardin que l’organisme lévisien entretient. En échange, ces bénévoles bénéficient de 50 % de rabais sur les fruits et légumes du marché. «Le Jardin de solidarité permet d’avoir des aliments très frais, mais comme il est bénévole, il nécessite moins de coûts. Ainsi, quand le besoin se présente chez certaines personnes, on peut donner certains aliments et réduire les prix», note l’agente de développement.

Le Marché populaire mobile ne peut pas prévoir sa date d’ouverture et de fermeture chaque année étant donné qu’il doit s’adapter à la température et aux récoltes. Selon Noémie Gingras, responsable du projet, les citoyens ont dû attendre un peu plus longtemps cette année avant l’ouverture du marché étant donné la température très froide de l’hiver et du printemps.

Par contre, une fois ouvert, le Marché mobile populaire attire les clients beau temps, mauvais temps. «La température n’empêche pas les gens de venir au marché. Même quand il pleut, les gens sont au-rendez chaque semaine», partage Mme Gingras.

Dans le continuum du projet, Le Filon a aussi développé un service de panier de denrées pendant l’hiver. «On se rendait compte qu’on avait des surplus, donc on a décidé de continuer, mais en formule paniers. Les gens peuvent prendre un petit ou un plus gros panier et ça nous permet de continuer d’offrir les services», ajoute Mme Evers.

Dans une vision de solidarité locale, de réduction du gaspillage alimentaire et d’équité, le Marché populaire mobile répond à un besoin présent dans les secteurs qu’il dessert, selon les représentantes du Filon. Elles constatent que l’achalandage est en constante augmentation depuis les tous débuts du projet. «Les gens reviennent, on reconnaît les visages, mais on en voit de nouveaux aussi, ça fonctionne beaucoup avec le bouche-à-oreille!», lance Noémie Gingras.

Pour plus d’information ou connaître l’horaire du Marché mobile populaire, consultez la page Facebook Le Marché Populaire Mobile de Lévis ou le www.filon.ca.

Les plus lus

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Des étudiants mobilisent les talents pour Leucan

Les talents artistiques du campus de Lévis de l’UQAR se révèleront lors d’un spectacle au profit de Leucan, le jeudi 6 février. C’est l’Association modulaire d’administration qui est à l’origine de cette nouvelle initiative.

Sculpter pour le plaisir et sa communauté

C’est le 8 février prochain qu’aura lieu la quatrième édition de l’Amicale de sculpture sur neige de la Piazzetta de Lévis. Un événement qui permettra à plusieurs Lévisiens de s’amuser tout en posant une bonne action.

Un record pour Des pâtés pour s’aider

Les organisateurs de la campagne de financement Des pâtés pour s’aider du Filon ont dressé, le 16 janvier, un bilan dithyrambique de l’édition 2019 de l’initiative. En effet, 750 pâtés ont trouvé preneur dès la deuxième semaine de distribution, soit l’entièreté de la production destinée au financement de l’activité. Pouvant compter également sur la poursuite de la générosité des citoyens, la campa...

Grandir pour mieux aider

Alors que la campagne de financement qui permettra sa concrétisation se poursuit, les artisans du projet de déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier continuent leurs efforts pour que les travaux puissent s’amorcer dès que l’objectif sera atteint. Afin de faire davantage connaître les bénéfices que le projet rapportera et donner un aperçu concret de celui-ci, des membres du conseil d’adminis...

Le CLL récompensé pour l’accueil d’étudiants réfugiés

Le Programme d’étudiants et d’étudiantes réfugiés (PÉR) du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) a reçu le Prix du comité local de l’année, lors du forum international de l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI), qui s’est tenu 24 au 26 janvier derniers.

Charny fait son cinéma en plein air le 7 mars

La Corporation Charny Revit et la Maison des jeunes de Charny organisent une séance de cinéma en plein air au cœur du Vieux-Charny. Le film Un monstre à Paris (2011) sera projeté gratuitement le samedi 7 mars, à 18h30, dans le stationnement adjacent à la salle Desjardins de l’église de Charny.

2 039 $ pour la Fondation Jonction pour Elle

Menée par les employées de la Galerie Beauté du Pharmaprix des Galeries Chagnon, la campagne Cultiver la santé des femmes a permis au commerce lévisien de remettre un chèque au profit de Jonction pour Elle, qui accueille et soutient les femmes et les enfants victimes de violence conjugale.

Chanter pour découvrir le scoutisme

Dans le cadre de la Semaine du scoutisme, le 12e Groupe Scout Déziel de Lévis tiendra une activité originale dans le Vieux-Lévis afin de nouer des liens avec la population. Le 21 février, l’organisation invite les Lévisiens à chanter avec ses membres lors d’un karaoké géant et extérieur, Chante-nous donc ta chanson, qui aura lieu sur le parvis de l’église Notre-Dame et sur une portion de la rue Gu...

Skier pour les enfants lévisiens

Le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) tiendra la deuxième édition de son Défi Ski, un événement-bénéfice présenté par Jambette et sous la présidence d’honneur de Janet Jones (conseillère municipale à la Ville de Lévis), le 22 février de 17h à 22h au Centre de plein air de Lévis.