Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth effectueront un voyage humanitaire au Guatemala à la fin mars. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth de Lévis, une résidence gérée par Cogir Immobilier qui accueille 130 religieuses des Sœurs de la Charité de Saint-Louis-de-France, s’envoleront pour le Guatemala à la fin mars. Pendant une semaine, ils effectueront un voyage humanitaire dans ce pays d’Amérique centrale pour effectuer divers travaux dans un orphelinat.

C’est à l’initiative de la directrice générale de la Maison Louise-Élisabeth, Nathalie Fillion, que le projet a été lancé.

«Cogir Immobilier a revu ses valeurs et les trois valeurs qui sont mises à l’avant-plan depuis ce processus sont créer, se dépasser et humaniser. Ma préférée est humaniser et je voulais faire des projets spéciaux avec mes employés et les résidentes de la Maison en lien avec cette valeur. À la suite d’un appel à tous, le projet de voyage humanitaire s’est amorcé», a-t-elle expliqué, lors d’une entrevue le 16 janvier.

Grâce à des liens tissés avec le Centre amitié de solidarité internationale de la région des Appalaches (CASIRA), dix employés, deux hommes et huit femmes, se rendront au Guatemala du 26 mars au 5 avril. Pendant toute la durée de leur séjour, ils travailleront pour un orphelinat de la ville de Suampango, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale du pays, Guatemala City.
Le groupe de la Maison Louise-Élisabeth fera alors de la peinture, des clôtures, de la réparation, de la construction et du nettoyage.

Un voyage de premières

L’initiative de Nathalie Fillion permettra aux employés qui ont levé la main pour l’aventure de vivre leur premier voyage humanitaire. S’ils font déjà une différence chaque jour dans la vie de personnes âgées lévisiennes, ces travailleurs de la Maison Louise-Élisabeth anticipent déjà avec bonheur cette expérience qu’ils vivront dans un peu plus de deux mois.

«C’est sûr que c’est une nouvelle expérience qui sera particulière. Si nous les côtoyons sur une base quotidienne au travail, nous devrons quand même apprendre à vivre avec nos confrères de travail. Nous sommes tous énervés, c’est un bon stress. [...] Nous sommes convaincus que nous allons vivre une expérience formidable et nous allons revenir transformés de cette dernière», ont notamment partagé trois employées qui prendront part au voyage humanitaire.

«C’est notre première à tous. Il y a une certaine insécurité comme c’est la première édition du voyage humanitaire. Mais tous les membres du groupe sont des personnes audacieuses qui ont un désir profond d’aller aider ces gens», a ajouté Mme Fillion, qui désire que l’initiative devienne une tradition au sein de Cogir.

Aider des gens qui veulent aider

Pour vivre cette aventure, le groupe a dû tenir certaines activités de financement. Après avoir vendu des fromages, les dix employés qui s’envoleront pour le Guatemala organisent un souper spaghetti à la Maison Louise-Élisabeth (3, rue de l’Entente), le 31 janvier dès 18h.

Les organisateurs espèrent attirer 200 convives lors de l’événement où notamment des tirages sont prévus.
Notons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur le souper spaghetti ainsi que le voyage humanitaire peuvent consulter la page Facebook Maison Louise-Élisabeth.

Les plus lus

À L’ADOberge, les jeunes trouvent répit et soutien

Quand cette période qu’est l’adolescence devient trop difficile à traverser seul, il existe une maison à Lévis où les jeunes peuvent s’équiper des bons outils pour se construire. Aryane, qui entame sa cinquième semaine à L’ADOberge, a trouvé dans cette famille de passage une nouvelle confiance en elle.

Une solution pour faciliter l’accès à un logement subventionné

Depuis peu, l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis peut compter sur un nouvel outil afin de faciliter l’inscription des personnes qui désirent obtenir un logement subventionné (place dans une HLM). Pour ce faire, l’organisme paramunicipal offre désormais la possibilité à ces dernières de remplir un formulaire simplifié en ligne.

Le Marché populaire mobile reprend ses tournées

Le Marché populaire mobile reviendra à partir du 29 juin, sur le territoire de Lévis. Comme chaque année, le camion plein de fruits et légumes frais locaux vendus à des prix modiques sillonnera la ville.

Des jeunes construisent des potagers urbains

Grâce à l’initiative «Jardinons à l’unisson», des Lévisiens pourront cultiver leurs légumes cet été dans un bac à jardin construit par de jeunes bénévoles. Les potagers seront remis gratuitement et les apprentis cultivateurs pourront même bénéficier de conseils et d’un suivi.

Vigie en mémoire des sœurs Carpentier

Une vigie en mémoire de Norah et Romy Carpentier a été organisée le 11 juillet, en soirée, par des membres du groupe scout 128e de Charny et des amis de la famille.

Une marche virtuelle pour vaincre la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig est cette maladie dégénérative qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière, ce qui entraîne progressivement une paralysie du corps. Cette année, la Marche pour vaincre la SLA se transformera en marche virtuelle, la collecte de dons se terminera le 21 juin prochain.

Le milieu communautaire déplore des lourdeurs bureaucratiques

La Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC), qui représente 3 000 organismes communautaires oeuvrant en santé et services sociaux et dont fait partie la Table régionale des organismes communautaire de Chaudière-Appalaches (TROCA), a déploré, le 10 juin, que les organismes font face à un alourdissement bureaucratique alors qu’ils sont fortement sollicités dans le contexte...

Des raccrocheurs ont poursuivi leurs efforts

Malgré la crise de la COVID-19, des élèves de l’École du milieu de Lévis ont pu poursuivre leur parcours à distance grâce à la technologie.

Un chèque de 4 000 $ pour le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées à l’aréna de Lauzon au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.

Des épiceries aident le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.