CRÉDIT : COURTOISIE

C’est le 26 mai qu’on fêtait le 25e anniversaire de la marche Du pain et des roses. Plus de 800 femmes, dont deux contingents qui sont passés par Chaudière-Appalaches, avaient marché jusqu’au parlement provincial pour faire entendre leurs revendications. Cet événement est à la base de la Marche mondiale des femmes.

Par Sarah Rodrigue

«C’était une des premières fois que les femmes se donnaient le droit d’organiser quelque chose par elle-même socialement», rappelle Karine Drolet, directrice générale du Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches.

Ces femmes, parties de Montréal, de Longueuil et de Rivière-du-Loup, ont marché du 26 mai au 4 juin 1995 jusqu’à la colline parlementaire. 

15 000 personnes ont accueilli les marcheuses à leur arrivée au parlement. «Les gens pleuraient, chantaient, criaient, les attendaient avec des roses, c’était magnifique», explique Katherine Tardif, agente de projet au Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches.

Parmi la foule, des femmes de la Beauce s’étaient mobilisées afin de soutenir les marcheuses. Luce Morand du Centre-Femme de Beauce était présente avec les autres femmes de sa région. «C’était émouvant de voir arriver les marcheuses avec leur bannière, je m’en souviendrai toute ma vie.»

Des femmes venant de Rivière-du-Loup ont été accueillies au Cégep de Lévis-Lauzon. «Des gens étaient venus porter des roses aux marcheuses. […] C’est difficile à décrire, et surtout à oublier», raconte Lise Aubin, coordonnatrice du Centre-Femmes L’Ancrage de Lévis.

Martine Turgeon, du Centre-Femmes de Lotbinière, elle, a coordonné l’arrivée de 250 femmes dans la municipalité de Saint-Flavien. 

À l’époque, les femmes revendiquaient, entre autres, l’augmentation du salaire minimum, une législation sur l’équité salariale, l’amélioration des pensions alimentaires et le gel des frais de scolarité.

La marche Du pain et des roses a laissé sa trace. Elle est la cause de la création de la Marche mondiale des femmes. De plus, le Centre-Femmes L’Ancrage de Lévis a été créé à la suite de l’événement. 

Son anniversaire se célèbre à un moment de l’histoire où les femmes jouent un rôle important, mais encore invisible comme le fait remarquer Karine Drolet.

«On peut faire un parallèle social marquant entre qu’est-ce qui était revendiqué à ce moment-là et qu’est-ce qui est mis en lumière avec la crise actuelle», conclut-t-elle. 

Les plus lus

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

Vigie en mémoire des sœurs Carpentier

Une vigie en mémoire de Norah et Romy Carpentier a été organisée le 11 juillet, en soirée, par des membres du groupe scout 128e de Charny et des amis de la famille.

La région et la province touchées par le drame de Saint-Apollinaire

Plusieurs résidents de la région et du Québec ainsi que plusieurs personnalités ont tenu à offrir leur appui aux proches de Norah et Romy Carpentier, ces deux fillettes lévisiennes retrouvées sans vie samedi dans un boisé de Saint-Apollinaire.

La Bleuetière DuRoy victime de son succès

La Bleuetière DuRoy, située dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, a annoncé qu’en raison du manque d’employés cette année, elle offrirait sa récolte de bleuets gratuitement aux intéressés les 25 juillet, 1er et 8 août. Ce sont près de 12 000 personnes qui se sont présentées à l’ouverture des champs lors du premier weekend d’activités.

«Le plus beau cadeau de sa vie»

Une famille de Québec a pu vivre un moment de joie intense chez Roulottes Chaudière à Saint-Nicolas, le 10 juillet. Grâce à l’entreprise lévisienne et à Make-a-wish/Québec/Rêves d’enfants, les proches de la petite Alycia ont reçu une tente-roulotte qui leur permettra d’égayer le quotidien de la petite fille atteinte d’une maladie génétique.

Écolivres et la Ressourcerie organisent une braderie

Afin d’écouler davantage les nombreux dons qu’elles ont reçu ce printemps et avant la période des déménagements, Écolivres et la Ressourcerie de Lévis présenteront la première édition d’un nouvel événement, la Braderie Cadieux, les 25 et 26 juillet prochains.

Un beau cadeau pour le Service d’entraide de Pintendre

Si la pandémie a bouleversé le coup de pouce que donne annuellement le Club de course Lévis au Service d’entraide de Pintendre, le groupe réunissant des passionnés de la course à pied a trouvé un moyen d’aider l’organisme lévisien. En effet, le Club de course Lévis a remis un chèque de 1 000 $ au Service d’entraide de Pintendre, avant l’un de leurs entraînements le 23 juin dernier.

Une édition recyclée pour la course de boîte à savon

Pandémie oblige, la Corporation Charny Revit, organisateur de la Course de boîte à savon de Lévis, a décidé d’organiser une édition réinventée de l’événement, le 12 septembre prochain.

Plus de 1 M$ amassés pour Leucan

Le Grand rassemblement virtuel du Défi têtes rasées Leucan avait lieu le 31 mai dernier. Bien que confinés depuis le mois de mars, les gens à travers le Québec ont permis à l’organisme d’amasser 1 063 500 $ depuis le mois de mars. Dans la région de Québec, qui comprend la Chaudière-Appalaches, plus de 315 000 $ ont été récoltés.

Une communauté mobilisée pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a remercié la communauté lévisienne et les autres citoyens de la Chaudière-Appalaches «pour leur appui massif dans les derniers mois». Malgré le contexte incertain, la population a appuyé une foule de mesures, totalisant ainsi une contribution de plus de 300 000 $ au centre hospitalier.