La Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC), qui représente 3 000 organismes communautaires oeuvrant en santé et services sociaux et dont fait partie la Table régionale des organismes communautaire de Chaudière-Appalaches (TROCA), a déploré, le 10 juin, que les organismes font face à un alourdissement bureaucratique alors qu’ils sont fortement sollicités dans le contexte de la pandémie.

Selon la CTROC, le Conseil du trésor «freine» les organismes communautaires dans l’aide qu’ils apportent à la population. En avril dernier, le ministère de la Santé et des Services sociaux a mis en place un fonds d’urgence afin de soutenir les organismes communautaires dans le cadre de la COVID-19. 

La CTROC déplore toutefois que les règles de reddition ont été modifiées depuis. Il est désormais exigé que les organismes fournissent des données supplémentaires et le formulaire à remplir est «complexe».

«La pandémie n’existait pas l’an passé. Pourtant, on demande quand même aux organismes de faire des comparaisons de budgets. De plus, toutes ces exigences sont liées à des sommes parfois minimes, telles que 500 $», a déploré Émilie Saint-Pierre, porte-parole de la CTROC.

Les organismes ont également dû avancer 25 % de la subvention reçue. Cette tranche leur sera remboursée sur présentation du formulaire de reddition de comptes. «Les organismes doivent-ils craindre de ne pas recevoir cette dernière portion s’ils sont incapables de fournir les informations à temps, en plus d’avoir déjà engagé ces dépenses?», a quant à lui demandé Hugo Valiquette, porte-parole de la CTROC.

La CTROC aurait aimé que le gouvernement utilise la reddition de comptes que les organismes communautaires doivent déjà réaliser pour obtenir les subventions ainsi qu’à leurs membres lors d’assemblées annuelles. Également, le regroupement a profité de l’occasion pour demander à Québec un «soutien financier conséquent pour soutenir les travailleurs du mouvement d’action communautaire autonome» en raions de l’annulation des activités de financement des organismes communautaires, en raison de la COVID-19.

Les plus lus

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

Vigie en mémoire des sœurs Carpentier

Une vigie en mémoire de Norah et Romy Carpentier a été organisée le 11 juillet, en soirée, par des membres du groupe scout 128e de Charny et des amis de la famille.

La région et la province touchées par le drame de Saint-Apollinaire

Plusieurs résidents de la région et du Québec ainsi que plusieurs personnalités ont tenu à offrir leur appui aux proches de Norah et Romy Carpentier, ces deux fillettes lévisiennes retrouvées sans vie samedi dans un boisé de Saint-Apollinaire.

La Bleuetière DuRoy victime de son succès

La Bleuetière DuRoy, située dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, a annoncé qu’en raison du manque d’employés cette année, elle offrirait sa récolte de bleuets gratuitement aux intéressés les 25 juillet, 1er et 8 août. Ce sont près de 12 000 personnes qui se sont présentées à l’ouverture des champs lors du premier weekend d’activités.

«Le plus beau cadeau de sa vie»

Une famille de Québec a pu vivre un moment de joie intense chez Roulottes Chaudière à Saint-Nicolas, le 10 juillet. Grâce à l’entreprise lévisienne et à Make-a-wish/Québec/Rêves d’enfants, les proches de la petite Alycia ont reçu une tente-roulotte qui leur permettra d’égayer le quotidien de la petite fille atteinte d’une maladie génétique.

Écolivres et la Ressourcerie organisent une braderie

Afin d’écouler davantage les nombreux dons qu’elles ont reçu ce printemps et avant la période des déménagements, Écolivres et la Ressourcerie de Lévis présenteront la première édition d’un nouvel événement, la Braderie Cadieux, les 25 et 26 juillet prochains.

Un beau cadeau pour le Service d’entraide de Pintendre

Si la pandémie a bouleversé le coup de pouce que donne annuellement le Club de course Lévis au Service d’entraide de Pintendre, le groupe réunissant des passionnés de la course à pied a trouvé un moyen d’aider l’organisme lévisien. En effet, le Club de course Lévis a remis un chèque de 1 000 $ au Service d’entraide de Pintendre, avant l’un de leurs entraînements le 23 juin dernier.

Une édition recyclée pour la course de boîte à savon

Pandémie oblige, la Corporation Charny Revit, organisateur de la Course de boîte à savon de Lévis, a décidé d’organiser une édition réinventée de l’événement, le 12 septembre prochain.

Plus de 1 M$ amassés pour Leucan

Le Grand rassemblement virtuel du Défi têtes rasées Leucan avait lieu le 31 mai dernier. Bien que confinés depuis le mois de mars, les gens à travers le Québec ont permis à l’organisme d’amasser 1 063 500 $ depuis le mois de mars. Dans la région de Québec, qui comprend la Chaudière-Appalaches, plus de 315 000 $ ont été récoltés.

Une communauté mobilisée pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a remercié la communauté lévisienne et les autres citoyens de la Chaudière-Appalaches «pour leur appui massif dans les derniers mois». Malgré le contexte incertain, la population a appuyé une foule de mesures, totalisant ainsi une contribution de plus de 300 000 $ au centre hospitalier.