CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale missionnaire.

Rappelons d’emblée que le curé des trois paroisses lévisiennes, Paolo Maheux, a démissionné cet été afin de vivre une année de ressourcement. Dans une lettre annonçant son départ, le prêtre a indiqué qu’il n’allait pas être de retour dans ses fonctions à la suite de cette pause.

De plus, l’abbé Nelson Audet est devenu prêtre-collaborateur sans participation à l’équipe pastorale tandis que l’abbé français Laurent Gouneau est retourné sur le Vieux Continent. Alexandre Gauvin, animateur de pastorale laïque, s’est pour sa part joint au service de la pastorale dans l’équipe de l’archidiocèse de Québec.

Pour remplacer Paolo Maheux jusqu’en août prochain, Denis Cadrin, un prêtre qui a notamment été le curé de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis il y a une dizaine d’années, a accepté d’être le pasteur administrateur des trois paroisses lévisiennes.

«Je terminais ma mission à Sainte-Foy et j’ai accepté de prendre la relève pendant un an en attendant qu’on nomme un nouveau prêtre-modérateur. Quand M. Maheux a donné sa démission, les équipes étaient déjà formées dans le diocèse. L’évêque ne voulait pas revenir sur les nominations. C’est un défi important puisque je travaille avec trois paroisses. Ça fait quand même neuf ans que j’ai quitté le poste de curé de Saint-Joseph-de-Lévis», a expliqué M. Cadrin.

Pour l’épauler dans sa nouvelle mission, l’archevêché de Québec a nommé Patrice Vallée et Léopold Manirabarusha comme vicaires, tandis que le vicaire Bruno Allard conserve ses fonctions. Sonia Bergeron, Bruno Bernard, Claire Couture et Béatrice Gloux poursuivent leur travail à titre d’agents de pastorale.

Pluie de défis

Au cours des prochains mois, l’équipe pastorale travaillera à mettre en place différents projets ou initiatives afin de donner vie à la nouvelle unité missionnaire Desjardins-Chutes-Chaudière, qui réunit les trois paroisses de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon. Ces instances ont été mises en place ce printemps par l’archidiocèse de Québec afin de maximiser les ressources humaines de l’organisation, dans le contexte de la diminution des ressources, et marquer un changement de vision. En effet, l’archidiocèse de Québec désire être «plus présent sur le terrain et aller davantage vers les citoyens».

«On veut aller au-delà des personnes que nous rejoignons présentement dans nos églises. On a à trouver de nouvelles pistes pour aller vers les autres. Comme l’équipe pastorale ne peut joindre tout le monde, on veut notamment que les baptisés s’impliquent davantage pour être des témoins à leur manière auprès des gens qu’ils côtoient ainsi qu’en soutenant les gens plus vulnérables de notre communauté et en combattant les injustices», a illustré l’abbé Cadrin.

Dans la même veine, les paroisses catholiques impliqueront davantage les adultes dans le cheminement de la foi des enfants baptisés, pour éviter de «semer des graines dans un terrain infertile». Avec ce changement de vision, l’équipe pastorale de l’unité mission Desjardins-Chutes-Chaudière entend être toujours présente pour les catholiques de la région, sans tomber dans le prosélytisme.

«Avec l’explosion des médias sociaux, il y a une panoplie de trucs qui sont disponibles au niveau de la spiritualité. Mais il y a beaucoup d’adultes qui sont en recherche de sens et nous serons toujours présents pour prendre le temps avec les adultes pour démêler tout ça. Avec la pandémie, on voit également beaucoup de gens vivre des situations douloureuses. On a beaucoup parlé de santé physique au cours des derniers mois, mais on doit aussi parler des besoins (spirituels) des gens», a imagé Sonia Bergeron.

En plus de cette préparation, l’unité missionnaire Desjardins-Chutes-Chaudière entend mettre en place un comité de coordination pour réfléchir sur la structure administrative des trois paroisses lévisiennes, «sans changer la couleur propre de chaque paroisse». De plus, l’avenir des 14 églises des trois paroisses, notamment en transformant certains temples en bâtiments multifonctionnels, sera à l’agenda des équipes de l’unité missionnaire au cours des prochains mois.

Les plus lus

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Pédaler pour la recherche sur la sclérose en plaques

Le 28 septembre dernier, après 11 heures et 39 minutes à pédaler de Montréal jusqu’à Lévis, sa ville natale, Patrice Grenier a réalisé les trois objectifs qu’il s’était fixés pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Un nouvel encan virtuel pour la MSPL

La deuxième édition de l’encan virtuel au bénéfice de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) se déroulera du 4 au 21 novembre prochains. Sous la présidence d’honneur de l’homme d’affaires Bruno Lavoie, propriétaire de la quincaillerie BMR de Saint-Jean-Chrysostome, l’encan proposera au grand public plus de 80 lots.

Nouvelle directrice au CBE

C’est le 1er octobre dernier qu’Andréane Chabot a terminé son mandat de plus de sept ans à la direction générale du Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE). Sa successeure, Véronique Dumouchel est en poste depuis le 26 octobre dernier.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Des pâtés qui aident les plus démunis

La campagne du Filon, Des pâtés pour s’aider, est de retour cette année sous le thème Des pâtés pour s’aider… toute l’année!, du 30 novembre au 17 décembre. L’édition 2021 de la campagne de financement qui vise à garnir des paniers de Noël de plus de 1 000 familles défavorisées de la région ainsi que soutenir la mission et les actions du Filon sera sous la présidence d’honneur de Sandra Fontaine, ...

Une œuvre symbolique en Chaudière-Appalaches pour la Marche mondiale des femmes

Le comité régional de Chaudière-Appalaches a dévoilé une œuvre, le 22 octobre, pour souligner la conclusion de la Marche mondiale des femmes. L’œuvre qui représente les cinq revendications a été créée par Kim Veilleux, une artiste lévisienne, en plus de démontrer les réalités de la région.