Loïc Mathieu veut continuer d’accumuler les canettes afin d’aider le Centre de pédiatrie sociale de Lévis. Photo : Courtoisie - Nancy Bourget

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

Rappelons que c’est en 2019 que l’idée de ce projet a germé dans la tête de Loïc Mathieu. Membre des scouts, le jeune Lévisien a alors proposé l’idée à son groupe de lancer une collecte de contenants consignés afin de récolter des sous pour un organisme.

La pandémie a malheureusement mis en veilleuse la bonne idée de Loïc. Toutefois, après une discussion avec ses grands-parents maternels qui sont très impliqués au sein du CPSL, le jeune garçon a décidé de reproduire à lui seul la même expérience au profit de cet organisme.

À la fin de l’été 2020, le jeune garçon a sollicité ses proches pour recueillir des contenants consignés. Désirant poursuivre ses efforts pour le CPSL et avec l’aide de ses proches ainsi que du Provigo Francis Descôteaux de Lauzon où il échange les contenants réunis, Loïc a pu lancer sa collecte caritative et remettre 4 100 $ à l’organisme lévisien. L’an dernier, le résident de Lauzon a récidivé et a pu remettre la somme de 7 500 $ au CPSL grâce à sa collecte.

Si celui qui est désormais élève en secondaire 2 à l’École Marcelle-Mallet hésitait l’an dernier à relancer l’activité en raison de ses autres implications, Loïc Mathieu a rapidement dû relancer son projet cette année.

«Dès janvier, j’avais déjà reçu des dons de contenants consignés de fidèles donateurs de ma collecte. L’envoi de canettes se fait quasiment tout seul. Ça m’a donc incité à continuer l’aventure. J’adore l’oeuvre du CPSL et ça me tient à coeur de les aider. Ça me permet de donner une chance à d’autres enfants qui n’ont pas la même chance que j’ai. En plus, c’est devenu une tradition familiale. Mon oncle va me chercher les sacs pour le transport des canettes et mon beau-père les transporte avec sa camionnette. D’autres membres de ma famille m’aident avec le triage», a partagé le jeune homme.

Si sa nouvelle campagne va bien, cette dernière s’est essoufflée au cours des dernières semaines, ce qui pourrait empêcher Loïc Mathieu d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé pour sa troisième collecte.

«On a déjà réuni au final 7 000 $ pour le CPSL, soit 5 000 $ avec les canettes et 2 000 $ avec le prix que j’ai obtenu dans le cadre du concours Bell cause pour la cause, un concours où les gagnants pouvaient remettre une somme à l’organisme de leur choix. […] Cette année, ce qui est difficile, même si ça nous a aidé de commencer plus tôt, c’est que les habitués de la collecte donnent, mais on ne reçoit pas de dons de nouvelles personnes. Aussi, les gens ont recommencé à donner des canettes pour d’autres causes ou à conserver leurs contenants consignés pour les échanger et ainsi ravoir des sous», ont expliqué l’adolescent lévisien et sa mère, Nancy Bourget.

La collecte de contenants consignés de Loïc Mathieu est en cours jusqu’au début décembre. Les personnes intéressées à donner des contenants consignés dans le cadre de cette campagne peuvent joindre les proches de l’adolescent lévisien à loicmathieu.canette@hotmail.com afin de connaître la procédure à suivre.

Les plus lus

Une fleur généreuse

La filiale 12 Commandeur Alphonse-Desjardins de la Légion royale canadienne a remercié les citoyens et les entreprises qui ont participé à la campagne du coquelicot 2022, une initiative qui a connu un beau succès.

Agir pour réduire les risques de troubles neurocognitifs

Dans le cadre du mois de l’Alzheimer en janvier, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches ainsi que la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) ont tenu à rappeler que les citoyens peuvent mettre en place des mesures pour s’attaquer aux facteurs de risque modifiables des maladies neurocognitives.

Raviver la flamme de la mobilisation

C’est sous le thème «Retrouvons le sourire» que s’est déroulé un rendez-vous des citoyens-locataires de Chaudière-Appalaches, le 15 octobre dernier. Près d’une trentaine de locataires à faible revenu provenant de plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches «ont eu l’occasion de raviver leur flamme de la mobilisation et de la participation citoyenne dans leur milieu de vie».

Webinaire sur le vieillissement en ruralité

Cochercheuse principale du projet de Laboratoire vivant MOSAIC, de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), avec la professeure Lily Lessard, la docteure Michèle Morin (sur la photo) présentera un webinaire sur le thème «L’aîné villageois : secrets et défis du vieillir et du prendre soin en ruralité» le mardi 31 janvier, de 9h à 10h30.

Québec soutient un projet de la Maison de la Famille Rive-Sud

«Dans le but d’offrir un meilleur soutien aux familles québécoises en situation de vulnérabilité», la ministre de la Famille, Suzanne Roy, a dévoilé, le 19 janvier, les noms des organismes retenus en lien avec le projet pilote sur les retombées du travail de proximité auprès des familles isolées dans une communauté. Ainsi, 50 organismes communautaires liés à la famille et centres de pédiatrie soci...

Charny se mobilise pour ses familles ukrainiennes

Depuis cet été, plusieurs citoyens de Charny, sous l’impulsion de Nathalie Pelletier et Daniel Saindon, travaillent à réunir divers objets de la vie quotidienne et de la nourriture pour supporter les familles ukrainiennes qui se sont réfugiées ou se réfugieront dans la région à la suite de l’invasion russe de leur pays. Le tout s’est matérialisé en un véritable élan de générosité qui fait la diffé...

La Fondation du Sixième propose une nouvelle conférence

La Fondation du Sixième proposera une conférence du nouveau directeur général de la Ville de Lévis, Stéphane Lafaut, le 22 février prochain, en présence au Mess des officiers de Pointe-à-Carcy à Québec et également par visioconférence.

L’AQPS invite à oser parler de suicide avec les proches

C’est sous le thème «Mieux vaut prévenir que mourir. Ose parler du suicide.» que l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé la 33e Semaine nationale de prévention du suicide, qui est en cours jusqu’au 11 février.