L’ajout de logements sociaux permettrait notamment de résorber la crise du logement, selon le RCLALQ. CRÉDIT : ARCHIVES

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

«C’est sûr que la crise du logement n’est pas autant visible et intense qu’à Montréal, par exemple. On ne voit pas des campements de personnes ne pouvant obtenir un logement. Mais cette crise est présente dans la région», affirme d’emblée Gabriel Tremblay, intervenant au service d’aides aux locataires de l’organisme lévisien.

Si le nombre de demandes d’aide reçues cet hiver est sensiblement similaire à celui enregistré par l’ACEF Rive-Sud de Québec au cours des dernières années, plusieurs locataires lévisiens souffrent des conséquences de la crise du logement.

Concrètement, en raison du faible taux d’inoccupation dans la région, la majorité des locataires de la région qui ont demandé un coup de pouce à l’ACEF vivent des problèmes «de jouissance paisible des lieux». En 2020, le taux d’inoccupation des logements était de 3,3 % à Lévis. Les spécialistes dans ce milieu soulignent qu’il y a une pénurie de logements dans une région lorsque ce taux est de 3 % ou moins.

«En raison du faible taux inoccupation, les gens se sentent coincés dans leur logement. S’ils ont des problèmes avec des voisins ou si leur logement est insalubre, ils sont obligés de demeurer dans leur logement actuel parce qu’ils n’ont pas accès à un plan B, comme l’offre de logements (abordables) est faible», explique M. Tremblay.

Des solutions à portée de main-d’œuvre

Pour s’attaquer à la crise du logement partout en province, l’ACEF Rive-Sud de Québec et d’autres organismes réunis au sein du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) proposent au gouvernement provincial un plan détaillé.

D’abord, le regroupement estime que davantage de logements sociaux devraient être construits. Ainsi, l’ACEF Rive-Sud voit d’un bon œil la promesse de la Ville de Lévis d’ériger 1 000 nouveaux logements sociaux lors des 10 prochaines années.

Le RCLALQ demande également à Québec d’interdire les «rénovictions de mauvaise foi». Pour s’attaquer aux hausses importantes de loyer demandées par certains propriétaires, le groupe aimerait également que le pourcentage de hausse du loyer, suggéré annuellement par le Tribunal administratif du logement, soit obligatoire pour tous les propriétaires et qu’un registre des baux soit créé. Selon le RCLALQ, cet outil permettrait d’empêcher certains propriétaires de ne pas inscrire le plus bas loyer payé lors de la signature d’un nouveau bail, comme exigé.

«La ministre de l’Habitation, Mme (Andrée) Laforest, dit que serait une solution coûteuse, mais il ne faut pas voir cela comme une dépense, mais plutôt comme un investissement. Un tel registre permettrait d’éliminer plusieurs problèmes vécus actuellement par les locataires», conclut Gabriel Tremblay.

Les plus lus

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

Retour d’un visage connu dans les paroisses lévisiennes

À la suite de l’annonce du départ prochain de Paolo Maheux, le curé des trois paroisses catholiques du Grand Lévis, l’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, a annoncé, le 22 juin, les changements apportés à l’équipe pastorale de ces trois paroisses pour la prochaine année.

Marche pour l’Alzheimer 2021 : un franc succès

La 14e édition de la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine qui s’est déroulée du 29 au 30 mai, a rapporté 49 177 $ à la Société Alzheimer Chaudière-Appalaches. Comme l’an passé, la marche s’est déroulée virtuellement, mais cette année, l’organisme a amassé trois fois plus d’argent qu’en 2020.

Le Marché Ostara encourage les producteurs locaux tout l’été

Chaque dimanche à compter du 11 juillet jusqu’au 12 septembre de 11h à 15h, le Marché Ostara débarquera dans la cour arrière du Patro de Lévis. À cette occasion, une vingtaine de marchands et producteurs locaux vendront leurs produits aux intéressés.

5 000 $ pour la Campagne Donnez de l’ESPOIR

La Fondation du CRDP-CA (Centre de réadaptation en déficience physique Chaudière- Appalaches) a reçu une somme de 5 000 $ dans le cadre de la Campagne de financement Donnez de l’ESPOIR, le 21 juin dernier. Ce sont Promutuel Assurances Rive-Sud, Chaudière-Appalaches et Montmagny/ l’Islet qui ont accordé cette généreuse contribution.

Le défi Kavale traverse Lévis en direction de Gatineau

Les ultramarathoniens Yvan L’Heureux et Richard Turgeon parcouraient 1 300 km, entre Percé et Gatineau, à la course et à vélo afin d’amasser des fonds pour le Regroupement des maisons de jeunes du Québec. Le duo qui débutait son aventure le 1er juillet et la terminait le 10 juillet était de passage à Lévis, le 7 juillet dernier.

Deux événements profitables pour le Collège de Lévis

Les deux plus récentes activités de financement au profit de la Fondation Collège de Lévis ont été couronnées de succès. Elles ont permis à l’organisme lévisien de recueillir plusieurs milliers de dollars.

Un beau cadeau pour des jeunes persévérants

Trajectoire-emploi et MonChoixmesÉtudes ont réservé une belle surprise, le 16 juin dernier, à la vingtaine de jeunes qui participent au projet Les Enfants Perdus, de l’artiste lévisien Luca Jalbert.

Un nouveau logo pour le CRECA

Pour souligner ses 30 ans, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) fait peau neuve en se dotant d’un nouveau logo et d’un nouveau site Web. L’organisme en a fait l’annonce le 5 juillet dernier.

Nouveau partenariat pour le Grenier

Le IGA extra Veilleux et Filles inc. situé sur la route du Président-Kennedy à Lévis, a signé un partenariat de trois ans avec l’organisme lévisien Le Grenier. Grâce à cette entente, l’organisme lévisien qui offre des services d’aide alimentaire, pourra se procurer des denrées d’une valeur de 40 000 $.