Patrice Grenier soulevant son vélo à bout de bras. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

Le 28 septembre dernier, après 11 heures et 39 minutes à pédaler de Montréal jusqu’à Lévis, sa ville natale, Patrice Grenier a réalisé les trois objectifs qu’il s’était fixés pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Pédaler sur une distance de 300 kilomètres, et ce, en moins de 12h afin d’amasser un montant de 2 000 $ pour la cause, étaient lesdits objectifs que le cycliste lévisien s’était fixés. Chaque objectif ayant été atteint, il s’est fait accueillir par sa famille lors de son arrivée à la maison familiale avec rubans et des colliers de fleurs.

«Je m’étais donné des objectifs pendant l’été pour me préparer au défi. J’ai fait des distances de plusieurs kilomètres, soit 150 ou 225, 300 kilomètres semblaient donc aller de soi», a expliqué M. Grenier.

Le défi a été réalisé dans le cadre du Vélotour SP de l’organisme Vélo SP. Comme des proches sont atteints de la maladie, Patrice Grenier n’en était pas à sa première participation à l’activité de financement de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Chaque année, l’organisme invite les cyclistes à pédaler ensemble pour la cause.

«C’était un défi solo dans le cadre du Vélotour SP. Il se déroule en groupe habituellement, mais là (avec la pandémie) c’est chacun de notre côté. Ça donne une liberté et une certaine latitude de le faire à notre façon. La journée même du VélotourSP, j’ai fait une sortie de 185 kilomètres», a raconté le Lévisien qui réside maintenant à Montréal.

Préparation

Pour atteindre la distance de 300 kilomètres dans les temps qu’il s’était fixés, il a dû beaucoup se préparer, a-t-il mentionné. Préparation physique et alimentaire lui ont permis de parcourir les nombreux kilomètres entre Montréal et Lévis.

«Avant cet été, je n’avais pas fait de plus longues distances que 180 kilomètres. Avec de grandes distances, on n’est plus dans la performance, mais dans l’ultra performance. J’ai fait de la pratique sur la piste Gilles-Villeneuve lors d’une campagne de visibilité, soit 150 kilomètres de vélo sur un circuit de 4 kilomètres. C’est une longue sortie, des gens après 4 tours étaient tannés et moi j’en ai fait 27», a affirmé Patrice Grenier.

Les deux événements faits sur la piste lui ont permis de joindre l’utile à l’agréable puisque 2 080 $ ont été amassés pour la recherche.

Amateur de défis

Patrice Grenier a fait l’achat de son premier vélo de route en 2019. Depuis, il ne cesse de se lancer des défis. La même année, il a pédalé de Montréal vers Lévis en deux jours. En 2020, c’était de Montréal vers Shawinigan en trois jours.

Selon le cycliste, «c’est en visant la lune qu’on tombe dans les étoiles». Ce à quoi il ajoute qu’«un objectif comme celui-là te motive à te dépasser, surtout pour une bonne cause».

Le prochain défi de M. Grenier est d’obtenir des brevets cyclistes du Club vélo randonneurs de Montréal. En groupe, les cyclistes doivent atteindre un nombre de kilomètres à l’intérieur d’un temps donné, par exemple pédaler 600 kilomètres en 40 heures.

«Si on réalise les distances de 200, 300, 400 et 600 kilomètres dans l’été, on reçoit la médaille du super randonneur.»

Prêt à commencer ses nouveaux défis, il a tenté le brevet du 200 kilomètres à la fin de l’été, une aventure qui s’est bien déroulée.

Les plus lus

Le Collège de Lévis rend hommage à Jacques Auger

Le Collège de Lévis, la Fondation Collège de Lévis et l’Association des anciens et anciennes du Collège de Lévis ont offert leurs condoléances à la famille de Jacques Auger, cet homme d’affaires et philanthrope lévisien qui est décédé le 12 décembre dernier à l’âge de 79 ans.

Un bon coup de pouce

Depuis maintenant 10 ans, une vingtaine de familles utilisant les services du Comptoir alimentaire le Grenier se font offrir une épicerie avant le temps des Fêtes. Le 21 décembre en matinée, les familles sélectionnées ont pu se rendre au IGA Marché Landry-Tardif, dans le secteur Saint-David, pour réaliser leurs emplettes.

Une nouvelle présidente à la tête de la SNQCA

La Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA) a annoncé, par voie de communiqué, la nomination de la Lévisienne Lise Beaudet à titre de présidente du conseil d’administration de l’organisme.

Un petit bonheur pour des aînés de la région

Depuis 2019, la Lévisienne Sarah-Maude Morin apporte un peu de joie dans la vie des résidents des CHSLD de la région. Malgré les restrictions liées à la situation sanitaire, elle a réussi à le faire les 24 et 26 décembre dernier dans des CHSLD de Saint-Apollinaire et de Saint-Sylvestre. En compagnie du père Noël et d’un veau, elle a visité les aînés de ces établissements pour leur amener un peu de...

De précieux dons pour le Grenier

Le Comptoir alimentaire le Grenier a profité de la fin de la dernière année pour remercier plusieurs de ses donateurs.

20 ans pour la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Nicolas

Fondée en 2000, la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Nicolas célébrait en 2020 ses 20 ans. Un an plus tard, la société a pu souligner son anniversaire en compagnie de ses membres lors de différentes activités, dont une de fin d’année.

Les Galeries Chagnon soutiennent le Grenier

Les Galeries Chagnon ont dévoilé, le 14 janvier, les résultats de son activité Faites le poids, une collecte de denrées non périssables au profit du Comptoir alimentaire le Grenier tenue en décembre.

Une guignolée pour le CPSL qui bat des records

La 12e édition de la Guignolée Dr Julien à Lévis a connu un vif succès et l’objectif de 125 000 $ a été largement dépassé. Entre le 15 novembre 2021 et le 15 janvier 2022, une somme record de 195 960,66 $ a été amassée au profit du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL).