Avec la nouvelle section de son entrepôt de Lauzon d’une superficie de 100 000 pieds carrés, Stéphan Guay et son équipe entendent bien que Transit poursuive sa croissance. Photo : Érick Deschênes

Si la pandémie a affecté plusieurs entreprises de la région, la crise sanitaire n’a pas freiné la croissance de Transit. Le distributeur de pièces automobiles de Lauzon a connu en 2021 la meilleure année de son histoire et l’entreprise lévisienne entend bien continuer sa croissance.

«Nous nous sommes très bien tirés d’affaire en 2021 et le contexte pandémique nous a avantagés, contrairement à d’autres entreprises. En raison de la pénurie de véhicules neufs, les gens conservent leur véhicule et ils n’ont pas le choix de le réparer. Les consommateurs achètent donc davantage de pièces automobiles, ce qui explique en partie notre excellente performance l’an dernier», a d’emblée expliqué Stéphan Guay, le président de Transit, lors d’une entrevue avec le Journal.

En plus d’avoir connu d’excellentes ventes, l’année 2021 a permis à l’entreprise lévisienne de procéder à une importante acquisition afin de diversifier son catalogue. Transit a acheté, en mars 2021, Unitool, un important manufacturier et distributeur d’outils basé à Montréal.

«Cela fait un an qu’Unitool a joint notre famille et nous sommes bien contents de la transaction. Ça va bien. Cette acquisition nous a permis d’ajouter une gamme de produits que nous n’offrions pas auparavant, d’une marque bien connue. Tout le monde a un outil Unitool dans le fond de son coffre d’outils», a partagé le président de l’entreprise qui a un budget annuel d’un peu plus de 60 M$.

Continuer sur le bon chemin

Si Transit prévoit qu’uniquement au niveau organique elle enregistrera une augmentation de 10 % de ses ventes auprès des détaillants qui lui font confiance au Canada, l’entreprise lévisienne veut poursuivre sur sa bonne lancée. Et pour augmenter ses ventes cette année, le distributeur de pièces automobiles de Lauzon a récemment décidé d’attaquer le marché de la vente en ligne aux États-Unis, en s’implantant sur les plateformes Amazon et eBay.

«Le marché Web aux États-Unis pour les pièces automobiles est un marché de 70 G$. Et le taux de croissance de ce marché est de 16 % par année au cours des prochaines années. On voulait donc être proactifs et éviter de regarder passer le train. Nous avons connu un beau départ. Comme nous sommes également le manufacturier de la très grande majorité des pièces que nous distribuons, nous pouvons nous attaquer à ce marché. Si nous n’étions pas le manufacturier de 95 % de nos produits, nous n’aurions jamais pu nous attaquer à ce lucratif marché», a souligné Stéphan Guay.

De précieuses ressources à conserver

Rappelons que pour faire face à la croissance de ses activités, Transit a également agrandi au cours des deux dernières années ses installations dans le parc industriel de Lauzon, faisant passer sa superficie de 50 000 à 150 000 pieds carrés. Pour concrétiser ce projet, l’entreprise a investi 14 M$.

Le quart de la nouvelle surface est réservé au projet d’automatisation et de robotisation de l’entreprise, ce qui nécessite un investissement de 8 M$ de la part de Transit. Projet en cours afin d’améliorer l’efficacité et la compétitivité du distributeur, la robotisation fait également partie des efforts dernièrement consentis par Transit afin de conserver les quelque 80 employés de ses installations de Lauzon en rendant leur travail moins physique.

Accès aux services d’un mécanicien aux installations de Lauzon pendant leur journée de travail, espaces communs plus conviviaux ainsi que généreuses augmentations de salaire ont aussi été déployés par Transit afin d’inciter ses travailleurs à demeurer chez elle.

«Pour faire face à la croissance, nous avons embauché de nouvelles ressources, mais nous avons également mis en place une stratégie de rétention du personnel. La compétition est forte en Chaudière-Appalaches pour dénicher des talents. En mai 2021, on sentait qu’il fallait qu’on fasse quelque chose pour ne pas suivre la parade, mais la mener. On a donné de grosses augmentations, qui correspondaient à plus ou moins 10 %, surtout pour les travailleurs de l’entrepôt. Ça nous aide pour la rétention. C’est important pour moi de devancer les coups. Donc, au début de 2022, quand on a vu que l’inflation prenait des proportions importantes, nous avons consenti une augmentation générale de 5 % en février. Ce sont des décisions extrêmement coûteuses, mais je le vois plutôt comme un investissement. C’est beaucoup plus coûteux perdre deux ou trois employés qui possèdent de l’expérience», a conclu Stéphan Guay.

Les plus lus

Davie bientôt intégré à la SNCN?

Par voie de communiqué, Services publics et Approvisionnement Canada a annoncé, le 8 juin, que le gouvernement fédéral amorce des négociations avec Chantier Davie Canada pour la conclusion d'une entente-cadre en vue de confirmer ce chantier naval comme troisième partenaire stratégique au titre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouvernement d’agi...

Une nouvelle identité pour la Chambre de commerce de Lévis

En l'honneur de son 150e anniversaire, la Chambre de commerce de Lévis a annoncé cet après-midi un changement d’identité corporative lors d’un point de presse au Pub la Traverse, le Corsaire de Lévis. Dorénavant, l’organisme à but non lucratif se fera appeler, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis.

De Charny à New York avec les sœurs Maguire

Les deux femmes d’affaires lévisiennes derrière la marque de chaussures Maguire, Myriam et Romy Belzile-Maguire, ont ouvert une boutique à New York, le 11 juin dernier. Les sœurs originaires de Charny en sont à leur troisième boutique en cinq ans d’existence.

Vers une offre immobilière verte et durable

La vice-présidente principale à la gestion des actifs immobiliers du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Marianne Duguay, a présenté devant les membres de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) l’importance d’une vision durable, inclusive et écologique en immobilier, le 25 mai dernier.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Le concepteur de fenêtres P.H. Tech attire les investisseurs québécois

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

Fuite de données chez Desjardins : la Cour supérieure tranche en faveur du règlement de 200 M$

La Cour supérieure du Québec a approuvé, le 14 juin, l’entente de règlement de 200 M$ intervenue avec la Fédération des Caisses Desjardins du Québec dans le cadre des actions collectives liées à la fuite de renseignements personnels rendue publique en juin 2019.

Nouveau projet pour Logisco à Québec

Logisco a annoncé, le 14 juin, qu'il entame la construction de son troisième hôtel à Québec. Le nouvel établissement hôtelier Il s’agit du groupe immobilier lévisien portera la bannière Home2 Suites de Hilton.

Une nouvelle distinction pour Appalaches Distillerie

Appalaches Distillerie (d’abord connu sous le nom de Distillerie des Appalaches), une entreprise de Lauzon, a vu son nouveau gin Kepler Sous-bois remporter la médaille d’or lors du Gin Masters 2022 de Londres.