Photo : Gilles Boutin - Archives

Par voie de communiqué, le syndicat des employés de la Société québécoise du cannabis (SQDC) affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a vertement critiqué la SQDC après la société d'État a suspendu le président du syndicat ainsi que sa vice-présidente.

Selon le syndicat, le SCFP 5454, les deux dirigeants syndicaux ont été suspendus vendredi dernier «pour une durée indéterminée aux fins d'enquête».

Depuis deux mois, les membres de ce groupe, dont fait partie les employés de la succursale de Lévis de la SQDC, exercent des moyens de pression dans le cadre du conflit de travail entre les deux parties. Concrètement, ils ne portent plus les vêtements de travail de couleur noire exigés par la société d'État. Selon le SCFP 545, la SQDC a «suspendu sur-le-champ samedi et dimanche plus de 75 salariés au motif qu'ils et elles mettaient des robes et des bermudas».

«C'est quand même incroyable de voir cette société d'État suspendre tous les salariés de certaines succursales, comme s'il y avait urgence. Mettre en péril le service à la clientèle au seul motif qu'ils refusent de porter les vêtements requis par l'employeur, c'est injustifiable», a déclaré Daniel Morin, conseiller syndical du SCFP.

«Les membres de notre syndicat sont mobilisés et déterminés à continuer la lutte entamée depuis plus de six mois. Cette répression de masse de la part de la SQDC ne nous effraie pas et de manière groupée, nous résisterons afin de défendre notre droit d'exprimer notre insatisfaction et de contraindre l'employeur à retrouver la raison. Que la SQDC commence à négocier sérieusement!», a renchéri le président du SCFP 5454, David Clément.

Rappelons que le SCFP 5454 réclame de la SQDC des salaires et des avantages similaires pour les employés de la SQDC qu'il représente à ceux offerts dans d'autres sociétés d'État comparables. Le syndicat déplore que «les employés de la SQDC gagnent seulement 17 $/h à l'embauche et que la majorité d'entre eux et elles n'ont pas de poste à temps plein».

«On veut négocier un salaire intéressant pour nos membres, et ce, dans un contexte de précarité, de manque de main-d'œuvre et d'inflation qui fait mal aux bas salariés. Nous ne tolérerons pas que cette société d'État utilise des représailles à l'endroit des syndiqués et des représentants du syndicat. De tels agissements ne nous décourageront pas. Nous contesterons devant les tribunaux toutes ces mesures, ces gestes d'intimidation et ce lock-out déguisé», a conclu Patrick Gloutney, président du SCFP-Québec.

Les plus lus

Davie bientôt intégré à la SNCN?

Par voie de communiqué, Services publics et Approvisionnement Canada a annoncé, le 8 juin, que le gouvernement fédéral amorce des négociations avec Chantier Davie Canada pour la conclusion d'une entente-cadre en vue de confirmer ce chantier naval comme troisième partenaire stratégique au titre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouvernement d’agi...

Une nouvelle identité pour la Chambre de commerce de Lévis

En l'honneur de son 150e anniversaire, la Chambre de commerce de Lévis a annoncé cet après-midi un changement d’identité corporative lors d’un point de presse au Pub la Traverse, le Corsaire de Lévis. Dorénavant, l’organisme à but non lucratif se fera appeler, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis.

De Charny à New York avec les sœurs Maguire

Les deux femmes d’affaires lévisiennes derrière la marque de chaussures Maguire, Myriam et Romy Belzile-Maguire, ont ouvert une boutique à New York, le 11 juin dernier. Les sœurs originaires de Charny en sont à leur troisième boutique en cinq ans d’existence.

Vers une offre immobilière verte et durable

La vice-présidente principale à la gestion des actifs immobiliers du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Marianne Duguay, a présenté devant les membres de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) l’importance d’une vision durable, inclusive et écologique en immobilier, le 25 mai dernier.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Le concepteur de fenêtres P.H. Tech attire les investisseurs québécois

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

Fuite de données chez Desjardins : la Cour supérieure tranche en faveur du règlement de 200 M$

La Cour supérieure du Québec a approuvé, le 14 juin, l’entente de règlement de 200 M$ intervenue avec la Fédération des Caisses Desjardins du Québec dans le cadre des actions collectives liées à la fuite de renseignements personnels rendue publique en juin 2019.

Nouveau projet pour Logisco à Québec

Logisco a annoncé, le 14 juin, qu'il entame la construction de son troisième hôtel à Québec. Le nouvel établissement hôtelier Il s’agit du groupe immobilier lévisien portera la bannière Home2 Suites de Hilton.

Une nouvelle distinction pour Appalaches Distillerie

Appalaches Distillerie (d’abord connu sous le nom de Distillerie des Appalaches), une entreprise de Lauzon, a vu son nouveau gin Kepler Sous-bois remporter la médaille d’or lors du Gin Masters 2022 de Londres.