Le vice-président de l'AFCDC, Pierre Drapeau, est sûr que Davie deviendra le troisième chantier sélectionné pour la Stratégie nationale de construction navale. CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, l'Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC) s'est dite convaincue, le 9 septembre, que Chantier Davie sera l'entreprise choisie à la suite du processus d'ouverture de la Stratégie nationale de construction navale à un troisième chantier maritime canadien.

«Bien que nous n’ayons encore reçu de confirmation ni de la part de l’entreprise ni du gouvernement, il ne fait aucun doute que Chantier Davie est le seul soumissionnaire conforme puisque les critères originaux de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale (SNACN) de 2011 ont été maintenus. D’après les responsables de l’entreprise, nous attendons une confirmation officielle d’un moment à l’autre», a argué Pierre Drapeau, vice-président de l’AFCDC.

Rappelons que les entreprises intéressées avaient jusqu'au 30 août pour déposer leur soumission afin de devenir le troisième chantier à pouvoir réaliser des contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Actuellement, c'est seulement Irving Shipbuilding, d'Halifax, et Seaspan, de Vancouver, qui peuvent obtenir les contrats consentis dans le cadre de cette initiative.

Notons que l'entreprise sélectionnée construira de nouveaux brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. L'AFCDC estime que la commande initiale comprend six brise-glaces lourds de 8 000 tonnes et jusqu’à deux brise-glaces polaires de 23 000 tonnes.

Du même souffle, les dirigeants de l'AFCDC ont livré un vibrant plaidoyer en faveur de la qualité du travail effectué par Chantier Davie.

«Au cours de la dernière décennie, Chantier Davie a ramené l’industrie canadienne de la construction navale sur l’échiquier mondial en livrant une grande variété de grands navires complexes pour des opérations essentielles à la mission de l’entreprise. Chantier Davie a démontré qu’il faut plus qu’un simple chantier pour construire des navires. Il faut être un constructeur naval. Il faut disposer de la main-d’œuvre qualifiée, posséder de l’expérience, des systèmes, de l’équipement et surtout, pour notre association, entretenir des relations de travail avec les fournisseurs. Aujourd’hui, 1 079 fournisseurs à travers le Canada comptent sur le développement de Chantier Davie. Donc, cette annonce imminente ne saurait venir trop tôt», a déclaré M. Drapeau.

«Ce que Chantier Davie a fait au cours des dix dernières années n’a pas seulement profité à des fournisseurs comme nous. Chantier Davie a aussi produit des résultats tangibles pour la Garde côtière canadienne, la Marine et les contribuables canadiens. Le chantier lévisien aurait dû être choisi pour construire la prochaine flotte de brise-glaces du Canada il y a cinq ans, lorsqu’ils ont proposé pour la première fois au gouvernement de construire le brise-glace de classe polaire NGCC John G. Diefenbaker. Si ce choix avait été fait, nous aurions de nouveaux brise-glaces sur l’eau aujourd’hui et nous travaillerions probablement déjà sur des navires pour l’exportation à l’international», a pour sa part ajouté Richard Tremblay, président-directeur général de l’entreprise saguenéenne Char-Pol, un fournisseur de Chantier Davie.

Les plus lus

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

L'Entre-Côte Riverin ouvre ses portes à Saint-Romuald

Le restaurant Entre-Côte Riverin de Saint-Romuald, un établissement du Groupe D Resto, ouvre ses portes aujourd'hui.

Nouveaux propriétaires pour les Portes du Québec

Stéphanie Poitras et son conjoint Simon Lachance ont acquis, le 1er octobre, les Portes du Québec, une entreprise lévisienne spécialisée dans la vente, l’installation et la réparation de portes de garage Garaga.

Lévis se distingue au gala des prix Nobilis

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) – région de Québec, a dévoilé, le 28 novembre, les 21 projets lauréats d’un Prix Nobilis 2019, dans le cadre de la 33e édition de son gala, célébrant l’excellence en habitation sur le territoire de l’APCHQ - région de Québec. Plusieurs projets réalisés par des entrepreneurs lévisiens ou à Lévis ont été honorés...

Celco fermera ses portes

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l'usine de portes Celco, propriété de la multinationale Masonite située dans le parc industriel de Saint-Romuald, fermera ses portes. 60 personnes perdront leur emploi au cours des prochains mois en raison de cette décision.

Un centre d’entraînement dans le quartier Miscéo

Gym Facteur 23 a officiellement ouvert ses portes le 14 décembre dernier.

La semaine de la Poutine bientôt de retour

C’est du 1er au 7 février prochain que se tiendra la huitième édition de La semaine de la Poutine (Poutine Week). 96 établissements de la grande région de Québec prendront part à la compétition culinaire amicale, dont plusieurs de Lévis.

Un nouveau chef à L’intimiste

Martin Patry, propriétaire du restaurant L’intimiste, a annoncé, le 27 janvier, la venue d’un nouveau chef à son restaurant. Depuis les dernières semaines, Guillaume Mundviller (sur la photo) est à la barre des cuisines de l’établissement du Vieux-Lévis.