La résidence pour personnes âgées Le Conf’or a ajouté 17 nouvelles unités de logement à la suite de sa première phase d’agrandissement. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La résidence pour personnes âgées autonomes, semi-autonomes ou en convalescence Le Conf’or, située à Saint-Rédempteur, a inauguré la phase 2 de son plan d’agrandissement en 3 phases, le 3 octobre dernier. À terme, les phases 2 et 3 des travaux représentent un investissement de 4,7 M$.

La phase 2 de la résidence Le Conf’or est l’aboutissement d’une partie des travaux d’agrandissement qui ont débuté en novembre dernier. Au total, ce sont 17 nouvelles chambres qui ont été ajoutées et d’autres sont à prévoir.

«À la fin de la phase 3, on comptera 57 unités. Aujourd’hui, nous en avons 33 et au tout début, nous en avions 16», a exposé le propriétaire de la résidence, Luc Lévesque.

Parmi les ajouts faits, les résidents pourront bénéficier de nouvelles aires ouvertes adaptées et d’une nouvelle cafétéria. Les chambres comprennent une ou deux salles avec une grande fenêtre en plus de la salle de bain. Tout a été adapté à la fine pointe de la technologie pour faciliter la vie des résidents.

La phase 3 de la résidence devrait se compléter au mois de février prochain. L’entreprise compte 12 employés à temps plein à son service et devrait en ajouter 3 autres pour combler les nouveaux besoins de la résidence. «On est chanceux pour la main-d’œuvre. Chaque fois que nous avons eu besoin, les gens sont venus cogner à notre porte d’eux-mêmes», a affirmé M. Lévesque.

Déjà, 14 de ces nouvelles chambres ont trouvé preneurs et le propriétaire de l’établissement croit être en mesure de combler les 3 places restantes d’ici la fin du mois d’octobre. Même que certaines chambres de la dernière phase d’agrandissement sont déjà réservées pour le mois de février.

Luc Lévesque a profité de l’inauguration de la phase 2 de la résidence pour dévoiler le nouveau logo de l’entreprise qui, à ses yeux, est beaucoup plus représentatif des gens qui y vivent et de l’organisation.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Le Pacini de Lévis définitivement fermé?

Un autre restaurant lévisien sera vraisemblablement une nouvelle victime de la COVID-19. Selon un article de La Presse, le restaurant Pacini de Lévis n'ouvrira plus ses portes.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Unis pour Lévis : une initiative pour l’achat local

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondati...

Lettre ouverte - L’acquisition d’un traversier d’outre-mer par le gouvernement fédéral sera-t-elle vraiment une solution temporaire?

Le gouvernement fédéral a fait l’annonce, la semaine dernière, de l’acquisition d’un traversier espagnol, le NM Villa de Teror, pour desservir les Îles-de-la-Madeleine. Bien qu’il s’agisse officiellement d’une solution dite «temporaire», en attendant la construction d’un navire de remplacement permanent par le Chantier Davie, la situation nous inquiète et nous amène à demander des précisions au go...

Soupir de soulagement pour les restaurateurs

Privés de leur salle à manger depuis la mi-mars en raison de la COVID-19, les restaurateurs ont dû faire des pieds et des mains pour maintenir leur commerce en vie. Depuis le 15 juin, les restaurants ont obtenu le feu vert de la Santé publique, tout en respectant les règles établies entourant la situation de pandémie, afin d’accueillir de nouveau leur clientèle dans leur salle à manger.

Un gadget pour faire respecter la distanciation sociale

Désirant aider ses homologues à ce niveau, Innovex, une entreprise de Saint-Nicolas, a récemment conclu un partenariat avec la firme italienne AME afin de distribuer sur le marché canadien l’EGOpro, un distanciateur qui permet de s’assurer que les personnes se trouvant dans une usine ou un commerce respectent la distance de deux mètres entre chacune d’entre elles.