La première pelletée de terre de Cocité Lévis est prévue pour le printemps prochain. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Ce projet représentera un investissement total de 315 M$. Les promoteurs souhaitent développer un projet résidentiel de 1 000 unités, commercial, d’affaires, hôtelier de 150 chambres et une résidence pour aînés de 450 unités. Le terrain s’étend sur 600 000 pieds carrés. De cette superficie, 200 000 pieds carrés seront conservés afin d’aménager des espaces verts. Humaco Stratégies prévoit débuter la construction de son premier bâtiment au printemps prochain pour terminer ce projet d’envergure pour 2026.

En effet, la première pelletée de terre d’un édifice qui combine 88 unités de condos et un rez-de-chaussée commercial est prévue «dans les alentours de mars prochain» et sera livré en 2021, selon David Leblond, directeur associé chez Humaco Stratégies et promoteur de Cocité Lévis. Il représente un investissement de 35 M$.

Les unités d’habitation que comprendra cet édifice sont destinées à une clientèle «de moyenne à haute gamme» et se détailleraient à un coût moyen de 400 000 $ à 425 000 $.

Le deuxième bâtiment construit s’élèvera sur 21 étages et accueillera un hôtel qui devrait comprendre 150 chambres en plus d’une dizaine d’étages qui seraient occupés par des condos-bureaux pour les gens d’affaires. Cet édifice serait le plus haut du projet.

Pour le moment, aucune bannière de chaîne hôtelière n’a été retenue, mais le projet prévoit un hôtel d’au moins 4 étoiles. Sa construction est prévue en 2020 et devrait se terminer en 2022.

Plusieurs enjeux importants à considérer

Ce secteur de la ville vient avec une foule de défis importants, que ce soit avec les installations déjà présentes sur ces 600 000 pieds carrés, l’accès au fleuve et la circulation routière. 

Tout d’abord, pour ce qui est des installations qui occupaient cet espace, David Leblond assure que les négociations ont été réalisées de manière cordiale. «Même que certains commerces locaux souhaitent demeurer dans le secteur et être relocalisés dans le nouvel espace lorsque ce sera possible», a-t-il ajouté.

Pour Humaco Stratégies, Cocité Lévis établit ses fondements sur l’accès au fleuve et le transport actif et collectif. Il sera primordial pour eux que l’accès au fleuve Saint-Laurent soit discuté et permis au public, chose sur laquelle la Ville souhaite se pencher. «On veut regarder avec les promoteurs pour redonner un accès au fleuve à l’ensemble de la population. L’idée, ce serait, le long de la route Marie-Victorin, de rendre accessible le fleuve», a exposé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, présent lors dévoilement de Cocité Lévis.

Reconnue pour être très achalandée aux heures de pointe et peu sécuritaire, la route Marie-Victorin devra être repensée pour assurer le bon développement du projet Cocité Lévis.

«Il y a des enjeux importants déjà de sécurité. Dans les premières étapes du projet, on souhaite installer un feu de circulation, a élaboré le promoteur. (Malgré la congestion routière,) on mise surtout sur le transport en commun et le transport actif. On met tout en place pour favoriser cette solution-là.»

Selon David Leblond, la mise en vente des unités de condos devrait débuter dans les prochaines semaines et les premiers résidents devraient pouvoir habiter Cocité Lévis d’ici 2022.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Le Pacini de Lévis définitivement fermé?

Un autre restaurant lévisien sera vraisemblablement une nouvelle victime de la COVID-19. Selon un article de La Presse, le restaurant Pacini de Lévis n'ouvrira plus ses portes.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Unis pour Lévis : une initiative pour l’achat local

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondati...

Lettre ouverte - L’acquisition d’un traversier d’outre-mer par le gouvernement fédéral sera-t-elle vraiment une solution temporaire?

Le gouvernement fédéral a fait l’annonce, la semaine dernière, de l’acquisition d’un traversier espagnol, le NM Villa de Teror, pour desservir les Îles-de-la-Madeleine. Bien qu’il s’agisse officiellement d’une solution dite «temporaire», en attendant la construction d’un navire de remplacement permanent par le Chantier Davie, la situation nous inquiète et nous amène à demander des précisions au go...

Soupir de soulagement pour les restaurateurs

Privés de leur salle à manger depuis la mi-mars en raison de la COVID-19, les restaurateurs ont dû faire des pieds et des mains pour maintenir leur commerce en vie. Depuis le 15 juin, les restaurants ont obtenu le feu vert de la Santé publique, tout en respectant les règles établies entourant la situation de pandémie, afin d’accueillir de nouveau leur clientèle dans leur salle à manger.

Un gadget pour faire respecter la distanciation sociale

Désirant aider ses homologues à ce niveau, Innovex, une entreprise de Saint-Nicolas, a récemment conclu un partenariat avec la firme italienne AME afin de distribuer sur le marché canadien l’EGOpro, un distanciateur qui permet de s’assurer que les personnes se trouvant dans une usine ou un commerce respectent la distance de deux mètres entre chacune d’entre elles.