La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé l’expansion du réseau de l’EEQ.

En pleine croissance, l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ) créera quatre nouveaux campus. La Chaudière-Appalaches fait partie des quatre régions retenues avec les Laurentides, la Montérégie et le Saguenay−Lac-Saint-Jean.

La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce le 24 janvier, dans les locaux de l’entreprise Jambette, à Lévis. Une aide de 7 M$ a été accordée par le gouvernement du Québec pour financer l’expansion de l’École.

«Notre objectif, avec cette expansion, est de faciliter l’accès à des formations sur mesure pour bonifier les compétences des entrepreneurs en région. Nous souhaitons ainsi que chaque région se développe selon ses spécificités», a-t-elle souligné.

Fondé en 2018, l’organisme à but non lucratif soutient les entrepreneurs qui veulent acquérir les aptitudes nécessaires au démarrage, à la croissance ou la reprise d’une entreprise. Le réseau est déjà implanté à Montréal, en Outaouais, au Bas-Saint-Laurent et en Mauricie.

Faire de Lévis une ville d’innovation

C’est la direction du développement économique et de la promotion de la Ville qui a porté la candidature régionale pour accueillir l’un des nouveaux campus de l’EEQ. Lévis recevra un financement annuel de 400 000 $. «Le milieu s’engage à ajouter environ 40 % de cette somme, dont 10 % de la Ville. Donc, nous allons mettre 40 000 $ par année», a précisé le maire de Lévis Gilles Lehouillier, en marge de la conférence de presse.

«Nos entreprises sont rendues à un carrefour avec de grands défis à relever, comme la main-d’œuvre, la robotisation ou l’évolution très rapide des nouvelles technologies. L’École des entrepreneurs va aider nos entreprises à s’actualiser et va les accompagner pour faire face aux défis d’avenir», a-t-il salué. 

L’antenne lévisienne s’installera temporairement sur le campus de Lévis de l’UQAR, en attendant que le Carrefour d’innovation et d’entrepreneuriat de Lévis (CIEL) souhaité par la municipalité voit le jour.

«On y travaille avec, entre autres, le Cégep de Lévis-Lauzon et AG-Bio Centre, a expliqué le maire. On attend d’avoir la confirmation des aides gouvernementales, ce n’est pas encore arrivé. On aimerait bien pouvoir démarrer ce projet d’ici un an ou deux.» La Ville espère recevoir un financement de 3 à 4 M$.

La Ville avait présenté le CIEL comme un organisme destiné à soutenir l’émergence et le développement de nouvelles entreprises en leur offrant des locaux à coût abordable, des espaces collaboratifs, des services d’incubation et d’accélération d’affaires, des laboratoires d’expérimentation ainsi que des services de validation technologique et de développement des compétences entrepreneuriales. Ce centre serait situé à l’Innoparc.

Ces projets s’inscrivent dans une vision plus large de la Ville qui a mis l’innovation au cœur de ses projets de développement économique. En avril 2019, la Ville avait reçu 10 M$ du gouvernement du Québec afin de réaliser les étapes d’acquisition, de valorisation et de décontamination de terrains préalablement identifiés en vue d’une reconnaissance en tant que zones d’innovation.

«On est en train de développer deux pôles», a fait valoir le maire. À terme, l’Innoparc et le Dataparc, dédié au développement des technologies de l’intelligence artificielle, pourraient donc être reconnus officiellement comme zones d’innovation et bénéficier du même coup de programmes de financement particuliers ou de mesures fiscales avantageuses accordées par le gouvernement du Québec.

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Faire sa part pour protéger les anges gardiens

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.