En plus de produire du gel désinfectant, la Distillerie des Appalaches remettra une partie des profits de sa prévente de son nouveau spiritueux à Centraide. CRÉDIT : COURTOISIE

Comme d'autres microdistilleries au Québec, la Distillerie des Appalaches participe aux efforts d'entreprises québécoises afin de produit des équipements sanitaires. Grâce à ses installations de Lauzon, la microdistillerie lévisienne a entamé la production de gel désinfectant.

«En suivant les infos, nous avons constaté que le réseau de la santé avait peine à s'approvisionner en désinfectant. Considérant l'urgence de la situation, il nous paraissait tout à fait normal de protéger nos héros du système de santé et des autres services essentiels qui travaille d'arrache-pied pour que nous passions à travers cette crise», a d'emblée expliqué Dave Ricard, président-directeur général et actionnaire de la Distillerie des Appalaches, sur l'origine du projet.

Ainsi, la microdistillerie lévisienne a décidé de réduire la production de son réputé gin Kepler afin de produire le gel antiseptique fort en demande par les temps qui courent. La première production permettra de livrer 300 litres du précieux gel. Lorsque la production aura pris son erre d'aller, l'entreprise lévisienne prévoit produire 1 000 litres par deux semaines.

En effet, si la Distillerie des Appalaches fabrique déjà l'élément central de la recette permettant de créer un gel désinfectant, l'alcool, qui ne s'improvise pas qui veut producteur du produit antiseptique.

«On doit se conformer à des recettes qui sont déjà préapprouvées par l'Organisation mondiale de la santé et de surcroît Santé Canada. Pour ce qui est des ingrédients, on en ajoute certains à notre alcool de base. La conception prendra environ deux semaines par lot. Contrairement à la majorité des distilleries au Canada, nous produisons notre propre alcool, donc de ce côté, il n'y a pas de craintes malgré la pénurie actuelle d'alcool sur les marchés. Par contre, nous nous apercevons qu'il y a aussi une pénurie du côté des contenants de plastique alimentaire, c'est ce qui pourrait créer des délais, selon notre lecture du moment», a souligné M. Ricard.

Faire une différence

Dès que les premiers lots de gel désinfectant seront prêts, la Distillerie des Appalaches les remettra au réseau de la santé. Mais l'entreprise lévisienne n'écarte pas la possibilité de répondre à la demande d'autres acteurs de la société.

«Nous désirons prioriser tout d'abord le réseau de la santé pour ensuite élargir la clientèle aux entreprises essentielles. Si nous arrivons à subvenir à la demande, nous pourrons aussi fabriquer de plus petits formats qui pourront être vendus aux clients particuliers», a dévoilé le président-directeur général de la Distillerie des Appalaches.

Si cette bonne action a des impacts à court terme sur les coûts d'opération de la microdistillerie lévisienne, ses actionnaires s'estiment chanceux de pouvoir poursuivre leurs activités alors que la majorité des commerces et des entreprises du Québec ont dû temporairement fermer leurs portes. D'ailleurs, ils croient que la Distillerie des Appalaches profitera, au cours des prochaines semaines, de l'intérêt de plusieurs Québécois d'acheter local.

Toujours dans le but de faire une différence dans la communauté, la microdistillerie lévisienne remettra une partie des profits de la prévente de son nouveau produit, le - 40 spiritueux d'érable, au fonds d'urgence de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

Des cinémas dans la tourmente de la COVID-19

Fermés depuis le 15 mars à cause de la pandémie de la COVID-19, comme les autres lieux de rassemblement tels que les bars ou les salles de spectacle, les salles obscures pourraient faire partie des derniers lieux à rouvrir selon le plan de déconfinement du gouvernement. Directeur des cinémas Lido et des Chutes à Lévis, Sylvain Gilbert se retrouve dans une situation intenable.

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Des écoles de conduite veulent rouvrir

Les écoles de conduite du Québec sont fermées depuis le 13 mars. Le 31 mai dernier, le réseau d'écoles de conduite Tecnic a demandé leur réouverture et a proposé des mesures de salubrité au gouvernement provincial.

Un retour aux affairesqui se déroule bien

La réouverture des commerces de détail, autorisée par le gouvernement provincial le 4 mai, a été reçue comme une bouffée d’air frais par le milieu entrepreneurial lévisien. Et jusqu’à maintenant, la reprise des activités commerciales se déroulent bien selon divers intervenants interrogés par le Journal.