Comme d’autres entrepreneurs québécois, Dominique Martel a décidé de produire des blouses médicales afin de venir en aide au réseau de la santé. CRÉDIT : COURTOISIE

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

«Depuis 22 ans, notre entreprise fabrique des couvertures isolantes utilisées par l’industrie de la construction commerciale et industrielle. Aussi, nous sommes un fournisseur de Prevost. Quand le décret imposant la fermeture des entreprises non essentielles est tombé, nous avons dû limiter grandement nos activités», explique Dominique Martel, le propriétaire d’Isolation Tex Fab, sur le point de départ de la formidable aventure que vit son entreprise depuis un mois.

Attristé d’avoir dû mettre à pied temporairement son équipe de couturières, Dominique Martel a alors découvert, comme plusieurs Québécois, que les travailleurs du réseau de la santé manquaient cruellement de jaquettes de protection médicales afin de se protéger lorsqu’ils prenaient soin de personnes souffrant de la COVID-19.

Puisqu’il dispose de plusieurs équipements de couture en raison de ses activités, une idée a alors germé dans la tête du propriétaire d’Isolation Tex Fab. Pourquoi ne pourrait-il pas produire à son usine de Charny des jaquettes de protection réutilisables?

«Ma belle-mère de 94 ans vit en résidence. Je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose pour la protéger ainsi que les travailleurs de la santé», se rappelle M. Martel.

Succès instantané

 Avec l’aide de Tissus DRB, une entreprise de Saint-Jean-Chrysostome, le propriétaire d’Isolation Tex Fab a pu mettre la main sur du polyester de qualité médicale. Afin qu’elles respectent les standards du réseau de la santé, les jaquettes doivent être faites avec ce tissu pour empêcher les gouttelettes contaminées de traverser ce vêtement.

Dominique Martel a ensuite travaillé sur des prototypes et a modifié ses machines, normalement configurées afin de produire d’épaisses couvertures isolantes. Grâce au succès de ses démarches, il a pu amorcer il y a trois semaines la production des jaquettes réutilisables et rappeler au travail six couturières, tout en respectant évidemment les normes de la Santé publique.

Face à l’importante pénurie pour cet équipement de protection, l’entreprise a rapidement été inondée d’appels. Au moment d’écrire ces lignes, Isolation Tex Fab avait vendu 2 500 jaquettes. Devant l’ampleur de la demande, tout le monde met les bouchés doubles au sein de l’entreprise de Charny pour produire entre 50 et 100 jaquettes par jour. Même que les enfants de Dominique Martel sont venus lui prêter main-forte.

«J’ai entrepris cette démarche simplement pour aider les gens. Nous n’avons pratiquement fait aucune publicité, la demande s’est créée grâce au bouche-à-oreille. Avec cette production de jaquettes, je ne veux pas faire des millions. Je ne veux que couvrir mes frais et permettre à mes couturières de travailler. […] Mon défi, c’est d’aider le plus de gens possible. Je ne fournirai pas un hôpital, mais je peux aider plusieurs organismes et des résidences pour aînés», partage Dominique Martel.

Un travail gratifiant

Devant le succès de son initiative, le propriétaire d’Isolation Tex Fab entend continuer d’aider son prochain en produisant des masques artisanaux. Avec cette nouvelle production, l’entreprise de Charny pourra récupérer les retailles de polyester que génère la production des jaquettes.

Mais avec ce nouveau produit, Isolation Tex Fab pourra d’abord et avant tout faire encore une fois une différence dans la société, alors que le port du masque artisanal sera bientôt fortement recommandé par les autorités. Un impact primordial qui est un véritable carburant pour Dominique Martel.

«Dans le domaine de la construction, nous recevons beaucoup de critiques. Mais là, nous ne recevons que des remerciements, bien que ce soit plutôt à nous de remercier les travailleurs de la santé pour leur dévouement. Je ne fais que tout cela pour aider. Il y a un mois et demi, je ne pensais pas produire des jaquettes médicales. Le soir, quand on s’assoit, on a le sentiment du devoir accompli», conclut M. Martel.

Les plus lus

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Nouveaux propriétaires pour Lévis Ford

Par voie de communiqué, le Groupe Ouellet a annoncé que quatre de ses associés sont officiellement devenus les propriétaires de Lévis Ford, le 1er janvier dernier. Raymond Ouellet, Pascal Ouellet, Olivier Fleury-Bellavance et Sébastien Proulx dirigeront désormais les destinées de la concession automobile fondée en 1983 et comptant une cinquantaine d’employés.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une bande pour protéger les paniers et lutter contre la COVID

L’entrepreneur de Saint-Étienne-de-Lauzon et président de Protection DB, Marc Dion, a créé une bande protectrice qui se met sur la poignée d’un panier d’épicerie ou d’un chariot afin de protéger les mains de tout contact avec une surface contaminée.

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.

La CCL dévoile les commerces qui remportent son concours

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a annoncé les gagnants de son concours Magie des fêtes – Lévis en lumière parmi ses membres participants, en collaboration avec RBC, le 17 décembre dernier. La CCL avait invité les commerçants à décorer et illuminer leur entreprise et à lui envoyer une photo afin d’apporter de la gaieté en cette période des fêtes particulière pour les entrepreneurs. Le ...

Fuite de données chez Promutuel Assurance : l'entreprise fait le point

Dans la foulée de l'incident de sécurité dont elle a été victime et forte d'une analyse préliminaire menée par ses experts, Promutuel Assurance a fait le point, le 15 janvier dernier, concernant les données de ses membres-assurés et celles de ses employés, actuels et passés, et retraités.

Paiement de taxes suspendu et l’état des entreprises à Lévis

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage lancé aux 4 500 entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre octobre et novembre.