La propriétaire Claire Nolet estime avoir perdu entre 250 000 $ et 500 000 $ de revenus. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

Depuis cette fermeture temporaire, Mme Nolet a dû envoyer au chômage ses 23 employés, annuler une foule de tournois de quilles ainsi que la saison en cours de plusieurs ligues. Notons également que le Boule-O-Drome était dans sa saison haute étant donnée la fin de la saison de quilles.

Par mois, l’entreprise lévisienne essuie des pertes malgré qu’elle ne peut pas accueillir de clients. «On parle de 25 000 $ par mois en frais fixes et des pertes de 25 000 $ à 30 000 $ au niveau nourriture qu’on a donnée à des employés et des gens dans le besoin pour éviter de gaspiller. En chiffres d’affaires, on parle de pertes de 250 000 $ à 500 000 $ de revenus», met en lumière Claire Nolet, qui croit que le salon de quilles en aura pour cinq à sept ans avant de reprendre «son erre d’aller».

À ses yeux, les établissements qui doivent rester fermés aussi longtemps comme le sien n’ont pas reçu des aides assez grandes du gouvernement pour surmonter ce défi colossal et elle juge qu’ils sont les grands oubliés de la crise. «Les paliers gouvernementaux ont mis sur pause plusieurs paiements pour venir en aide, c’est bien beau, mais quand ça va revenir, il va falloir être en mesure d’y faire face», explique-t-elle.

Elle qui avait investi la somme de 500 000 $ afin de changer ses équipements informatiques à l’été 2019 voguait sur une hausse d’achalandage et croyait terminer l’année avec une hausse de revenus. «Ça me déçoit aussi parce qu’on avait une saison extraordinaire, on espérait une augmentation des revenus de 10 à 15 % et on l’aurait atteint, mais là on est tombé en bas de notre chaise!»

Dans l’attente d’une ouverture

Pour le moment, l’entrepreneure lévisienne se dit prête à la réouverture de son commerce malgré qu’aucune annonce n’ait été faite. «On est capable de respecter les règles sanitaires, on est prêt à rouvrir et appliquer ces mesures», souligne-t-elle.

De plus, les propriétaires de salons de quilles de la province se sont réunis afin de faire face à la situation et ont créé un protocole de relance qu’ils ont envoyé au gouvernement provincial dans les dernières semaines, mentionne Mme Nolet. Ce dernier comporte toutes les mesures de distanciation physique et sanitaires recommandées par la Santé publique.

«Je pense aussi que le gouvernement devrait faire plus confiance aux gens. On les connaît les mesures, ça fait 12 semaines qu’on en entend parler. Je pense que les gens sont capables de prendre les bonnes décisions et poser les bons gestes pour se protéger», déplore la propriétaire du Boule-O-Drome.

«C’est exigeant pour un entrepreneur, on doit soutenir nos employés dans le besoin, faire face à nos responsabilités financières et au travers de tout ça, il faut garder le moral, ajoute Claire Nolet qui vit le plus grand défi de sa carrière d’entrepreneure. L’inquiétude qu’on a aussi c’est comment ça va se passer au mois d’août. Lorsqu’on va ouvrir, comment les clients vont se comporter? Est-ce qu’ils vont vouloir venir jouer aux quilles? Est-ce qu’ils vont être inquiets? C’est vraiment beaucoup d’incertitude. […] En ce moment, on se sent oublié et on est déçu.»

Les plus lus

La fermeture du Korvette de Bienville devancée

La fermeture du magasin Korvette de Place Mont-Marie, dans le secteur Bienville, qui avait été annoncée antérieurement est devancée en date du 24 décembre. La chaîne québécoise en a fait l'annonce le 18 décembre.

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.

Une bande pour protéger les paniers et lutter contre la COVID

L’entrepreneur de Saint-Étienne-de-Lauzon et président de Protection DB, Marc Dion, a créé une bande protectrice qui se met sur la poignée d’un panier d’épicerie ou d’un chariot afin de protéger les mains de tout contact avec une surface contaminée.

La CCL dévoile les commerces qui remportent son concours

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a annoncé les gagnants de son concours Magie des fêtes – Lévis en lumière parmi ses membres participants, en collaboration avec RBC, le 17 décembre dernier. La CCL avait invité les commerçants à décorer et illuminer leur entreprise et à lui envoyer une photo afin d’apporter de la gaieté en cette période des fêtes particulière pour les entrepreneurs. Le ...

Fuite de données chez Promutuel Assurance : l'entreprise fait le point

Dans la foulée de l'incident de sécurité dont elle a été victime et forte d'une analyse préliminaire menée par ses experts, Promutuel Assurance a fait le point, le 15 janvier dernier, concernant les données de ses membres-assurés et celles de ses employés, actuels et passés, et retraités.