CRÉDIT : COURTOISIE - COSMOS CAFÉ LÉVIS

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

«En 12 années d'opération, nous avons eu beaucoup de plaisir et étions fiers de vous compter parmi nos employés, mais c'est aujourd'hui qu'on vous annonce que l'aventure Cosmos Lévis devrait prendre fin. Les dernières années ont été difficiles au niveau de la santé financière du restaurant. La crise actuelle entraînée par la COVID a fait vraiment mal aux espoirs qui nous restaient de parvenir à redresser la barre», a écrit Louis McNeil, copropriétaire des restaurants Cosmos, dans une lettre adressée aux employés de l'établissement lévisien.

Mercredi, en entrevue avec le Journal, Louis McNeil a précisé que la situation du restaurant s'améliorait avant qu'éclate la crise de la COVID-19. Toutefois, la fermeture obligatoire de trois mois afin de respecter les consignes de la Santé publique a mis fin à cette erre d'aller.

Les associés des restaurants Cosmos ont alors décidé d'explorer l'option de la vente des actifs de l'établissement lévisien pour pouvoir maintenir les activités des autres établissements situés à Québec de la chaîne. Depuis le 15 juin, date où les restaurants au Québec ont pu rouvrir leurs portes, les succursales Sainte-Foy et Lebourgneuf ont rouvert leurs portes.

«Si j'avais suivi mon coeur, nous n'aurions pas vendu la succursale de Lévis, mais rationnellement, c'était la décision à prendre. La COVID-19 nous a vraiment fait mal et nous avons reçu cette proposition pour le restaurant de Lévis. Notre objectif, c'est de maintenir nos activités à Québec et nous sommes en train de solidifier nos liquidités. Nous avons reçu des aides gouvernementales, notamment la Subvention salariale d'urgence, mais ces mesures prendront bientôt fin», a expliqué M. McNeil.

Un autre restaurant remplacera le Cosmos

Le processus de vente est toujours en cours. Les associés du Cosmos ont accepté lundi l'offre d'achat du promoteur intéressé par les actifs du restaurant, soit le condo commercial où il était situé ainsi que le fonds du commerce. En raison de la signature d'une clause de confidentialité. Lous McNeil n'a pu indiquer au Journal quelle entreprise avait acquis l'établissement.

Toutefois, dans la lettre qu'il a transmise aux employés, il a dévoilé que le nouveau propriétaire avait l'intention d'exploiter un restaurant dans ce local.

Quant aux employés du restaurant, certains cuisiniers ont été transférés dans d'autres restaurants Cosmos. Selon des vérifications faites par Louis McNeil, la majorité des employés du restaurant lévisien se sont déjà retrouvé un autre emploi.

«(Le nouveau propriétaire) aura d'ailleurs en main vos coordonnées pour vous contacter lors de la relance du nouveau restaurant. Soyez assurés que tout le monde sera payé : 4 %, vacances cumulées. Au nom de mes associés et en mon nom personnel, nous vous remercions de tout coeur pour votre implication dans cette aventure», a conclu M. McNeil, dans sa missive envoyée aux employés de l'établissement lévisien.

Les plus lus

Le Pacini de Lévis définitivement fermé?

Un autre restaurant lévisien sera vraisemblablement une nouvelle victime de la COVID-19. Selon un article de La Presse, le restaurant Pacini de Lévis n'ouvrira plus ses portes.

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Une place éphémère à la tête des ponts tout l’été

À l’aube de la construction du nouveau quartier à la tête des ponts, l’Escale Cocité́ a été installée par le promoteur immobilier. À l’image d’une plage, le lieu se veut un espace de détente, où il sera aussi possible de se restaurer.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Mantra Pharma choisit l’Innoparc

Mantra Pharma a annoncé, le 16 juillet, qu’elle implantatera son nouveau centre de distribution jumelé à son bureau régional dans l’Innoparc de Lévis.

350 000 $ pour le développement de deux entreprises de Lévis

Deux entreprises de Lévis, Technologie Genset-Synchro et Boivin Évolution, ont reçu une aide de Développement économique Canada (DEC), a annoncé la ministre du Développement économique, Mélanie Joly, ce 23 juillet.

Lettre ouverte - L’acquisition d’un traversier d’outre-mer par le gouvernement fédéral sera-t-elle vraiment une solution temporaire?

Le gouvernement fédéral a fait l’annonce, la semaine dernière, de l’acquisition d’un traversier espagnol, le NM Villa de Teror, pour desservir les Îles-de-la-Madeleine. Bien qu’il s’agisse officiellement d’une solution dite «temporaire», en attendant la construction d’un navire de remplacement permanent par le Chantier Davie, la situation nous inquiète et nous amène à demander des précisions au go...

Le Bistro les 3 frères ouvre sur le site du Golf Stastny

Depuis le 10 juillet dernier, le Bistro les 3 frères a ouvert ses portes sur le site du Golf Stastny à Saint-Nicolas. Eric Nittolo et Steve Blouin sont les deux associés du projet et ont joint à leur équipe le promoteur Samuel Gourde qui s’occupera du volet événementiel.

Grands Prix du tourisme : deux entreprises de Lévis distinguées

Le 16 juillet en matinée, Tourisme Chaudière-Appalaches a dévoilé le nom des 19 lauréats de la 35e édition des Grands Prix du tourisme de la Chaudière-Appalaches. Lors de l’événement tenu sur le Web en raison de la pandémie, deux entreprises lévisiennes ont ravi des honneurs.

Le marché immobilier reprend de la vigueur

Selon les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers et compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), la grande région de Québec a vu un rebond spectaculaire des ventes de propriété et une fonte des...