Édouard Joncas et son projet de crédit d’impôt afin d’éviter le gaspillage alimentaire ont été semi-finalistes au Sommet mondiale de la fiscalité TaxCoop2020. CRÉDIT : COURTOISIE

L’étudiant au baccalauréat en sciences comptables du campus lévisien de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), Édouard Joncas, a participé à la sixième édition du Sommet mondial de la fiscalité TaxCoop2020, le 15 octobre dernier. L’étudiant du campus lévisien a été sélectionné parmi les semi-finalistes au concours Passez au vert ou passez votre tour avec son idée d’un nouveau crédit d’impôt afin d’enrayer le gaspillage alimentaire.

Édouard Joncas a reçu une invitation cet été à participer au concours Passez au vert ou passez votre tour par son professeur de l’UQAR. L’objectif du concours était de présenter, via la fiscalité, un projet qui pourrait avoir un impact environnemental positif sur la société.

C’est en regardant une émission de télévision où le déchétarisme était présenté qu’il a trouvé son idée. Le déchétarisme est cette façon de vivre où les individus qui le pratiquent cherchent de la nourriture comestible dans les poubelles afin de se nourrir et éviter le gaspillage alimentaire.

«Je trouvais ça vraiment particulier qu’on puisse trouver autant de bonne nourriture comestible dans les poubelles et ça m’a amené plusieurs réflexions. C’est de là que mon idée pour ce crédit d’impôt est venue», explique-t-il.

Ainsi, le crédit d’impôt qu’il a imaginé permettrait aux particuliers et aux sociétés de rapporter la nourriture comestible dont ils doivent se départir à une banque alimentaire contre un crédit d’impôt de 75 % de la valeur du prix payé de la denrée, un peu de la même manière que le crédit d’impôt pour un don.

Un plafond maximal annuel de 3 000 $ serait fixé pour les particuliers et un de 15 000 $ pour les sociétés. «C’est un problème mondial, on jette 11,2 millions de tonnes de nourriture comestible chaque année juste au Canada. Ça pourrait nourrir tous les Canadiens gratuitement pendant cinq mois. C’est un enjeu important même si on n’en entend pas parler», déplore l’étudiant à la troisième année de son baccalauréat.

Validation du projet

Pour Édouard Joncas, ce projet ne restera pas au stade d’idée, il a bien l’intention d’interpeller l’équipe de François Legault dans les prochaines semaines afin de voir si son projet est viable et intéressant dans un futur rapproché.

Lui qui a été sélectionné parmi les cinq meilleurs projets fiscaux étudiants au monde croit en ce qu’il a imaginé. «Mon projet a été retenu parmi les cinq meilleurs au monde, c’est comme les Jeux olympiques de la fiscalité. Ça donne beaucoup de validité à mon idée», expose-t-il.

Selon l’étudiant l’UQAR, les impacts d’un tel crédit permettraient non seulement des avantages financiers et pour les banques alimentaires, mais également pour l’environnement. «Si on jette 11,2 millions de tonnes de nourriture comestible au Canada, ce chiffre doit être immense à l’échelle mondiale. Autant de déchets, ça pollue énormément juste au niveau des gaz à effet de serre, par exemple», mentionne Édouard Joncas. Il souligne aussi qu’une diminution de la quantité de déchets pourrait même engendrer une réduction de la taxe municipale.

Si la popularité d’un tel crédit se confirmait, l’étudiant envisagerait même de retirer les subventions aux banques alimentaires qui n’auraient plus besoin de ces argents en raison de l’augmentation des dons de denrées. Ces subventions pourraient être redirigées vers d’autres organismes qui viennent en aide aux familles dans le besoin.

Les plus lus

Passionné de mode, un élève du secondaire crée sa marque

Élève de secondaire 5 à l’École Pointe-Lévy, Mathys Grégoire a créé sa marque de vêtements dans le cadre du projet personnel qu’il avait à réaliser. Motivé par sa passion pour la mode, il a imaginé Ghostmrch, des vêtements qui lui ressemblent.

Les syndicats de la Davie réclament le contrat du Diefenbaker

Le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN et les trois syndicats affiliés à ce syndicat représentant les travailleurs du chantier, les employés de sécurité et les employés de bureau de la Davie ont fait une sortie, le 18 décembre, pour demander à Ottawa de passer de la parole aux actes dans le dossier de la construction du brise-glace polaire Diefenbaker. À quelques jours du cong...

La fermeture du Korvette de Bienville devancée

La fermeture du magasin Korvette de Place Mont-Marie, dans le secteur Bienville, qui avait été annoncée antérieurement est devancée en date du 24 décembre. La chaîne québécoise en a fait l'annonce le 18 décembre.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une relance économique en marche en Chaudière-Appalaches

De passage virtuellement dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, la tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec, organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Mouvement Desjardins, a fait état de la situation économique dans la région et de ses prévisions, le 7 décembre dernier.

Une industrie qui doit continuer de se réinventer

Devant composer de nouveau avec des restrictions strictes pour freiner la propagation de la COVID-19, l’industrie québécoise des services funéraires a dû une nouvelle fois s’adapter à de nouvelles exigences. C’est notamment le cas du Groupe Garneau, une entreprise lévisienne œuvrant dans ce domaine qui a mis en place diverses initiatives pour faciliter le deuil des familles tout en respectant les...

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.