CRÉDIT : ARCHIVES

À la suite du dévoilement de la mise à jour économique du gouvernement provincial, le 12 novembre dernier, Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont accueilli favorablement cet état de la situation, mais sont impatients de connaître les mesures concrètes qui toucheront la région.

«On ne peut pas être défavorable à cette mise à jour parce que ça soutient les travailleurs et les entreprises que ce soit au niveau de la formation ou de l’aide», a évoqué d’emblée Marie-Josée Morency. Selon elle, les 459 M$ prévus par le gouvernement provincial pour la réintégration des travailleurs sur le marché du travail est un aspect important pour la région de la Chaudière-Appalaches.

«Malgré la pandémie, on fait face à une pénurie de main-d’œuvre, donc la formation et la qualification des travailleurs, c’est très important. Le gouvernement tend sur une bonne voie», a-t-elle souligné.

Cette opinion est également partagée par Gilles Lehouillier, qui tout comme la directrice générale de la CCL, appuie sur l’importance de la main-d’œuvre et de l’actualisation des systèmes numériques des entreprises.

Comme le portrait de cette mise à jour économique se veut plutôt général, les deux organisations lévisiennes sont impatientes de connaître les projets qui seront reliés aux aides à hauteur de 65 M$ prévus pour le secteur du tourisme. Selon eux, le secteur de l’hôtellerie devra être soutenu davantage pour relancer l’économie associée au tourisme. «S’il fallait qu’on se retrouve avec un pourcentage d’hôteliers qui ont fermé boutique, ce serait dévastateur pour le tourisme (lors de la reprise)», a argué le maire de Lévis.

Les 100 M$ annoncés pour soutenir l’aide reliée à la détresse psychologique sont essentiels dans le contexte actuel où on sent «une fatigue généralisée dans la population», croient la municipalité et la CCL.

Des investissements dans l’achat local au diapason avec la Ville

247 M$ seront injectés dans la production québécoise et l’achat, stipule la mise à jour économique du gouvernement. Ces investissements vont de pair avec un projet sur lequel la Ville planche depuis un moment. La municipalité travaille actuellement sur le développement d’un projet d’entreprise spécialisée en intelligence artificielle dans le parc industriel Bernières. «Ce sera probablement un des plus gros centres d’intelligence artificielle au Québec», a rapporté le maire.

Ce centre de robotique consommerait l’équivalent de 75 000 résidences en énergie. «Notre souhait, c’est de récupérer l’ensemble de l’énergie pour produire sur place des immenses serres agricoles qui nous permettraient d’aller chercher jusqu’à 200 millions de produits agricoles annuellement», a imaginé le premier citoyen.

C’est pourquoi la Ville a procédé à l’achat de terres agricoles dans ce secteur de la ville, cette dernière souhaite voir la région se spécialiser dans la production agroalimentaire dans des serres, mais également dans la transformation de celle-ci. «On veut devenir une plaque tournante pour les serres agroalimentaires, on veut devenir un des plus gros centres au Québec dans la production agroalimentaire», a ajouté Gilles Lehouillier.

Les plus lus

Passionné de mode, un élève du secondaire crée sa marque

Élève de secondaire 5 à l’École Pointe-Lévy, Mathys Grégoire a créé sa marque de vêtements dans le cadre du projet personnel qu’il avait à réaliser. Motivé par sa passion pour la mode, il a imaginé Ghostmrch, des vêtements qui lui ressemblent.

Les syndicats de la Davie réclament le contrat du Diefenbaker

Le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN et les trois syndicats affiliés à ce syndicat représentant les travailleurs du chantier, les employés de sécurité et les employés de bureau de la Davie ont fait une sortie, le 18 décembre, pour demander à Ottawa de passer de la parole aux actes dans le dossier de la construction du brise-glace polaire Diefenbaker. À quelques jours du cong...

La fermeture du Korvette de Bienville devancée

La fermeture du magasin Korvette de Place Mont-Marie, dans le secteur Bienville, qui avait été annoncée antérieurement est devancée en date du 24 décembre. La chaîne québécoise en a fait l'annonce le 18 décembre.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une relance économique en marche en Chaudière-Appalaches

De passage virtuellement dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, la tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec, organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Mouvement Desjardins, a fait état de la situation économique dans la région et de ses prévisions, le 7 décembre dernier.

Une industrie qui doit continuer de se réinventer

Devant composer de nouveau avec des restrictions strictes pour freiner la propagation de la COVID-19, l’industrie québécoise des services funéraires a dû une nouvelle fois s’adapter à de nouvelles exigences. C’est notamment le cas du Groupe Garneau, une entreprise lévisienne œuvrant dans ce domaine qui a mis en place diverses initiatives pour faciliter le deuil des familles tout en respectant les...

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.