CRÉDIT : BIGSTOCK

Alors que le gouvernement provincial propose un contrat moral aux Québécois pour le temps des Fêtes, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) ont demandé à Québec, le 23 novembre, d’offrir un contrat moral aux restaurateurs de la province.

La FCCQ et la CCL ont jugé incohérente la décision de Québec de maintenir les restaurants fermés jusqu’au 11 janvier alors que le gouvernement provincial a par la même occasion autorisé les rassemblements familiaux du 24 au 27 décembre. Selon les deux organismes représentant les intérêts des entrepreneurs, les restaurants «auraient pu représenter des lieux sécuritaires pour des réunions en famille», étant donné les investissements consentis cet été par les restaurateurs.

«Les entreprises en restauration ont investi des sommes conséquentes pour se conformer aux mesures sanitaires. Cette annonce signe un nouveau coup dur pour l’industrie, et nous craignons des dégâts trop importants. En effet, de nombreuses entreprises de notre région risquent de ne jamais se relever face à ces longs mois de fermetures successives», a notamment déploré Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCL.

Pour éviter un tel scénario, la FCCQ et la CCL ont déposé les propositions suivantes au gouvernement provincial afin de «sauver le milieu de la restauration» :

- Durant le temps des Fêtes, soit lors de la période du 24 au 27 décembre, offrir la possibilité aux restaurateurs d’accueillir un nombre restreint de personnes dans leurs salles à manger;

- Lorsque la courbe des cas/décès sera sur une pente descendante, s’assurer que l’annonce de la réouverture des opérations en salles à manger des restaurants ait lieu dès que possible, afin de permettre un délai raisonnable aux restaurateurs pour se préparer;

- Au moment de la réouverture des opérations en salles à manger, les restaurants pourraient limiter la fréquentation à un nombre restreint de leur capacité actuelle, «suffisamment intéressant sur le plan financier» pour reprendre leurs opérations et en fonction de leur réalité régionale;

- Pour l’avenir, éviter de retourner dans une fermeture complète des salles à manger. Une ouverture avec un nombre restreint de clients, tout en appliquant des mesures de protection de la Santé publique afin d’éviter les conséquences sur les emplois et la chaîne d’approvisionnement des restaurateurs;

- Reporter les remises de TPS et TVQ sur les ventes faites par les restaurants, bars et autres entreprises visées par des fermetures forcées, jusqu’au 30 juin 2021;

- Pénaliser plus sévèrement les restaurants et tenanciers de bar qui n’appliquent pas les règles de santé publique;

- Inclure dans les campagnes d’achat local un volet spécifique pour encourager les restaurants, bars, gyms et autres établissements fermés en zone rouge, et redonner confiance à la clientèle;

- En plus des gens qui ont survécu à la COVID-19, recourir aux employés en restauration dans les prochaines campagnes de sensibilisation du gouvernement du Québec quant au respect des normes de Santé publique;

- Tenir compte des particularités régionales qui créent des situations inéquitables (les restaurateurs de Gatineau sont fermés, mais voient notamment leurs clients fréquenter les bars et restaurants d’Ottawa).

«Il y a environ 21 000 établissements en restauration au Québec qui sont dans l’incertitude. Il y a des réalités régionales différentes et des solutions mur à mur sont difficilement envisageables. On comprend le défi pour le gouvernement du Québec de répondre à ces préoccupations. Seulement, il serait nécessaire qu’il envoie des signaux positifs à cette industrie, pour une reprise à court terme. Il faut travailler dès maintenant à un scénario de reprise des opérations en restauration au 11 janvier 2021, avec un nombre restreint en salle à manger, car un report au-delà de cette date aurait des conséquences encore plus dévastatrices sur l’industrie», a conclu Charles Milliard, le président-directeur général de la FCCQ.

Les plus lus

Passionné de mode, un élève du secondaire crée sa marque

Élève de secondaire 5 à l’École Pointe-Lévy, Mathys Grégoire a créé sa marque de vêtements dans le cadre du projet personnel qu’il avait à réaliser. Motivé par sa passion pour la mode, il a imaginé Ghostmrch, des vêtements qui lui ressemblent.

Les syndicats de la Davie réclament le contrat du Diefenbaker

Le conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN et les trois syndicats affiliés à ce syndicat représentant les travailleurs du chantier, les employés de sécurité et les employés de bureau de la Davie ont fait une sortie, le 18 décembre, pour demander à Ottawa de passer de la parole aux actes dans le dossier de la construction du brise-glace polaire Diefenbaker. À quelques jours du cong...

La fermeture du Korvette de Bienville devancée

La fermeture du magasin Korvette de Place Mont-Marie, dans le secteur Bienville, qui avait été annoncée antérieurement est devancée en date du 24 décembre. La chaîne québécoise en a fait l'annonce le 18 décembre.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

Une relance économique en marche en Chaudière-Appalaches

De passage virtuellement dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, la tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec, organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Mouvement Desjardins, a fait état de la situation économique dans la région et de ses prévisions, le 7 décembre dernier.

Une industrie qui doit continuer de se réinventer

Devant composer de nouveau avec des restrictions strictes pour freiner la propagation de la COVID-19, l’industrie québécoise des services funéraires a dû une nouvelle fois s’adapter à de nouvelles exigences. C’est notamment le cas du Groupe Garneau, une entreprise lévisienne œuvrant dans ce domaine qui a mis en place diverses initiatives pour faciliter le deuil des familles tout en respectant les...

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.