CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre les mois d’octobre et de novembre derniers.

En effet, contribuables et entreprises pourront retarder le paiement de leur compte de taxes des derniers mois de 2020 et de la première moitié de 2021 jusqu’au 1er juin sans frais ni intérêts afin d’être accommodés  dans le contexte actuel de la pandémie. Cette mesure pourrait être prolongée en fonction de l’évolution de la situation, a assuré M. Lehouillier.

Des entreprises inquiètes pour leurs liquidités

Après six consultations auprès des entreprises de la région depuis avril dernier, un septième sondage a été lancé, à lequel 455 de ces dernières ont répondu. La Ville cherchait à connaître l’état de la situation de ces entreprises entre le 8 octobre, date à laquelle Lévis est passée au palier d’alerte rouge, et le 30 novembre dernier.

«Si le maintien prolongé des mesures restrictives reliées à la COVID se poursuivait pendant une assez longue période en 2021, le portrait qu’on dresse dans ce sondage […] c’est qu’une entreprise sur deux à Lévis va être en sérieuse difficulté en 2021», a révélé le premier citoyen.

En effet, 54,1 % des entreprises qui ont été sondées ont indiqué qu’elles pourraient tenir le coup avec leurs liquidités actuelles au maximum 12 mois si les restrictions de la zone rouge demeuraient en vigueur. «Il y a fort à parier que cette liquidité-là ne doit certainement pas s’améliorer (depuis les nouvelles mesures instaurées par le gouvernement provincial après les Fêtes)», a souligné Gilles Lehouillier.

26,7 % des répondants croient que la réouverture des entreprises serait la meilleure initiative pour favoriser la relance économique tandis que 16 % croient que la réduction, le report ou l’annulation des taxes municipales serait d’une grande aide pour leur relance. Concernant les programmes d’aides financières, 63,4 % des entreprises lévisiennes ont bénéficié de la Subvention salariale d’urgence du Canada et 44,6 % du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

Côté chiffre d’affaires, 57,2 % des places d’affaires à Lévis ont enregistré une diminution de leur chiffre d’affaires durant cette période tandis que 27,8 % l’ont maintenu et 15 % l’ont augmenté. La Ville a estimé une perte de 1,18 G$ en chiffre d’affaires à Lévis soit une diminution de 17,2 % de son PIB estimé, selon l’étude économique régionale Desjardins, en 2020.

Notons que 26,4 % des entreprises qui ont répondu au sondage ont dû effectuer des mises à pied entre le 8 octobre et le 30 novembre dernier et que 69 % d’entre elles n’ont pas connu d’incidence sur leur nombre d’employés.

Lévis devrait avoir son mégacentre de vaccination

Bien que la baisse des cas de COVID-19 soit encourageante dans la dernière semaine, le maire croit que la vaccination est la clé pour sauver les entreprises lévisiennes. «Le temps joue contre nous. Plus vite on va procéder à la vaccination, plus vite on va pouvoir retourner à des mesures moins restrictives. L’enjeu quant à nous pour faire en sorte que les entreprises ne se retrouvent pas en difficulté, c’est qu’il faudra que le système de vaccination soit extrêmement rapide», a-t-il affirmé.

De son côté, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) abonde dans le même sens que la Ville après avoir pris connaissance du sondage. «Tout au long de la pandémie, nous restons connectés aux entreprises lévisiennes dans le but de les aider à passer à travers cette période plus difficile. Il est impératif que les entreprises de Lévis obtiennent l’aide nécessaire pour passer le début de l’année dans l’attente du vaccin et la CCL continuera de les représenter et de défendre leurs intérêts pour leur donner la marge de manœuvre nécessaire pour poursuivre leurs activités», a exposé Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCL, par voie de communiqué.

Selon ce qu’a rapporté Luc de la Durantaye, directeur du service de la sécurité incendie et coordonnateur municipal en sécurité civile à la Ville de Lévis, lors de la conférence de presse, une entente serait survenue entre la Ville, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches et la Santé publique afin que le Centre des congrès de Lévis soit transformé en mégacentre de vaccination pour la population lorsque le nombre de vaccins sera suffisant et offert aux citoyens.

Les plus lus

S’ouvrir à la diversité culturelle une poupée à la fois

Le Longueuillois Gaëtan Etoga et le Lévisien Yannick Nguepdjop se sont lancés en affaires en décembre dernier alors qu’ils ont fondé Ymma Canada, une entreprise qui produit des jouets à l’image des gens issus de la diversité culturelle. Les deux entrepreneurs souhaitent offrir bien plus que des poupées à la société.

Le Club de golf Beaurivage ressuscite

Deux résidents de Saint-Étienne-de-Lauzon, Véronique Girard et Jean-Guy Sylvain, se sont portés acquéreurs du Club de golf de Beaurivage, le 29 janvier dernier. L’homme d’affaires lévisien qui est propriétaire de plusieurs hôtels, dont Le Concorde à Québec, ainsi que son associée veulent relancer les activités du club de golf de Saint-Étienne, qui avait fermé ses portes au printemps 2020.

Logisco poursuitsa croissance

Le groupe immobilier Logisco a annoncé, le 2 février, des investissements sur la Rive-Nord et sur la Rive-Sud de Québec totalisant 63 M$ pour l’année 2021. Avec cette somme, l’entreprise lévisienne pourra construire au cours des 12 prochains mois 4 nouveaux immeubles totalisant 293 appartements locatifs à Sainte-Foy, Lebourgneuf et Saint-Romuald.

Créer un produit pour lutter contre la pandémie

Au cours des derniers mois, Simon Bordeleau, un entraîneur lévisien en gymnastique, a décidé de mettre l’épaule à la roue afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le résident de Charny a développé un lave-mains portatif, le SaClean, qu’il espère bientôt lancer sur le marché.

Six décennies d’existence pour Groupe Autobus Auger

La dernière année a marqué un cap important dans l’histoire du Groupe Autobus Auger. Le transporteur de Saint-Romuald, un important joueur de l’industrie dans la grande région de Québec, a célébré son 60e anniversaire d’existence.

Le STTCFDR critique la Coopérative funéraire des Deux Rives

Par voie de communiqué, le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Coopérative funéraire des Deux Rives (STTCFDR) a fait une sortie, le 8 février, pour déplorer les conditions actuelles de travail. Le groupe a alors déploré le «surmenage, le manque de reconnaissance, la mauvaise gestion de l’organisation et de ses effectifs ainsi que la pénurie de main-d’œuvre» et a demandé le retour ...

Troisième lien : des Bellechassois veulent un tracé avantageux

Un regroupement de gens d’affaires provenant, notamment, de la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins a lancé le comité Bellechasse 3e lien afin de récolter l'opinion des Bellechassois sur l’emplacement de futur lien interrives. Ces derniers souhaiteraient le voir se construire selon l’ancien tracé à l’est plutôt que de centre-ville à centre-ville.

Maurice Tanguay nous a quittés

Maurice Tanguay, l’homme d’affaires et philanthrope lévisien bien connu, est décédé le 25 février en après-midi à sa résidence, entouré de ses proches. Il était âgé de 87 ans.

Nouveau président pour Lafontaine

Lafontaine a annoncé, le 18 janvier, la nomination de Mathieu Lafontaine au poste de président de cette entreprise lévisienne spécialisée en travaux d’infrastructure de génie civil. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mathieu Lafontaine prend officiellement la direction de l’entreprise familiale qui célébrait, en 2020, ses 45 ans d’existence.

L’AFCDC s’attend à ce que 2021 soit l’année de la Davie

L’Association des fournisseurs du Chanter Davie Canada (AFCDC) tenait son assemblée générale annuelle (AGA) ainsi qu’un panel où plusieurs députés fédéraux des différents partis politique ont été invités à venir discuter de la place des entreprises québécoises dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), le 9 février dernier.