Par voie de communiqué, le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Coopérative funéraire des Deux Rives (STTCFDR) a fait une sortie, le 8 février, pour déplorer les conditions actuelles de travail. Le groupe a alors déploré le «surmenage, le manque de reconnaissance, la mauvaise gestion de l’organisation et de ses effectifs ainsi que la pénurie de main-d’œuvre» et a demandé le retour de primes COVID.

«La situation s’est dégradée au travail depuis quelques années avec une accélération soudaine à cause de la pandémie. La pandémie a frappé l’organisation de plein fouet à un moment de faiblesse, entraînant de nombreuses démissions et des départs en maladie. On manque de gens dans tous les départements et ça ne fait qu’empirer. À titre d’exemple, alors que nous avions douze brancardiers au début de la pandémie, il n’y en a plus que huit aujourd’hui, et encore, il y a eu une nouvelle embauche. Globalement, nos membres sont exténués, ce n’est pas tenable», a soutenu Catherine Caron, présidente du STTCFDR.

Du même souffle, le syndicat affilié à la CSN a argué que les relations de travail étaient difficiles, que l’employeur n’était pas à l’écoute des travailleurs et que ce dernier ne «retient aucune suggestion» de sa part pour atténuer les problématiques qu’il déplore.

Le STTCFDR a également profité de l’occasion pour critiquer la décision de la coopérative de mettre fin, le 20 juin, à une prime COVID de 2 $ l’heure ainsi qu’à une prime à l’acte qui était rétroactive au 13 mars. En raison de la deuxième vague de la pandémie, la présidente du syndicat demande à l’employeur de remettre en vigueur la prime COVID pour les brancardiers et d’embaucher de nouveaux travailleurs afin de combler «tous les besoins de l’organisation».

Si le STTCFDR ne constate pas un «changement d’attitude de la direction», il menace les administrateurs de la coopérative de déclencher «un plan d’action pour faire bouger les choses».

La coopérative prête à négocier

 À la suite de l’envoi aux médias du communiqué de presse du STTCFDR, la direction de la Coopérative funéraire des Deux Rives a invité donc les représentants du syndicat à proposer une date afin de négocier l’ensemble des conditions de travail via le renouvellement de la convention collective échue depuis plus de six mois, «une invitation transmise à de nombreuses reprises et jusqu’ici ignorée». 

«La Coopérative est sincèrement désolée des moyens de pression proposés à ses employés par le syndicat qui pourraient avoir un impact sur les familles endeuillées. Nous avons confiance que nos employés feront preuve de jugement et qu’ils inviteront plutôt leurs représentants à s’asseoir rapidement avec ceux de la Coopérative pour mettre en œuvre une solution constructive», a ajouté l’entreprise, avant d’ajouter qu’elle ne fera pas d’autres commentaires pour éviter de nuire aux discussions.

 

Les plus lus

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Demers investit 70 M$ à Lévis dans la plus grande serre du Québec

Les Productions Horticoles Demers ont reçu un prêt de 30 M$ du gouvernement du Québec pour construire une nouvelle serre d'une superficie de 15 hectares à Lévis. Tomates, concombres, poivrons et aubergines y seront cultivés 12 mois par année.

Entente conclue au Maxi de Lévis

La Fédération du commerce (FC–CSN) a annoncé, le 23 mars, qu’il a conclu des conventions collectives pour les employés de deux magasins Maxi de la région, soit ceux de Lévis et de Sainte-Marie-de-Beauce, dans le cadre de la négociation coordonnée des magasins de l’alimentation.

Un investissement de près d’1 M$ pour Alnordica

L’entreprise de Saint-Lambert-de-Lauzon qui se spécialise en revêtements extérieurs, Alnordica, doublera la superficie de son usine ont annoncé ses propriétaires, Yannick Dufour et Daniel Labonté, le 12 mars dernier.

Bonne année pour la Caisse de Lévis malgré la pandémie

La Caisse Desjardins de Lévis aura connu une année 2020 satisfaisante, même si les derniers mois auront été marqués par les soubresauts dans l’économie provoqués par la pandémie de COVID-19. Dans le bilan présenté par les dirigeants de la coopérative financière lévisienne à ses membres lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) tenue virtuellement aujourd'hui en fin d'après-midi, tous les indicat...

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Le Manoir Liverpool vendu au Groupe Ébèn

Le groupe Ébèn, résidences pour aînés s’est porté acquéreur le 7 avril du Manoir Liverpool, situé à Saint-Romuald, lors d’une transaction d’achat de ses actifs qui s’est effectuée avec les propriétaires du Manoir et avec la collaboration du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). La nouvelle entité va opérer sous le nom de Résidence Saint-Antoine, en réfé...

Revoir le passé et présenter le futur de Desjardins

À l’occasion des assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins à la fin mars, Les Éditions La Presse ont lancé un nouveau livre sur l’histoire de la coopérative financière de Lévis, Desjardins : ensemble depuis 120 ans. Reconnu pour ses portraits de personnalités québécoises, le journaliste, écrivain, reporter, blogueur et auteur Pierre Cayouette propose avec son ouvrage un retour dans le...

Débrayage chez Veolia

Les 270 travailleurs de Veolia nettoyage industriel au Québec ont débrayé le 22 mars afin de déplorer l'état des négociations avec leur employeur. Pour ce faire, les membres de la section locale 1791 du syndicat des Teamsters chez Veolia ont érigé des lignes de piquetage pour 24 heures devant toutes les places d’affaires de la compagnie au Québec, dont celle de Lévis située sur la rue de l'Etchemi...

Plan d’action de 120 M$ pour relancer la construction

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 21 mars, son plan de relance du secteur de la construction. La présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, a confirmé une aide de 120 M$.