Avec le SaClean, Simon Bordeleau veut donner un outil aux travailleurs qui doivent se laver fréquemment les mains, comme les livreurs des restaurants.� CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Au cours des derniers mois, Simon Bordeleau, un entraîneur lévisien en gymnastique, a décidé de mettre l’épaule à la roue afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le résident de Charny a développé un lave-mains portatif, le SaClean, qu’il espère bientôt lancer sur le marché.

«Lors du premier confinement, au printemps dernier, j’ai eu beaucoup de temps libre et je trouvais ça triste que des enfants ne puissent aller s’amuser dans un parc comme ils n’avaient pas accès à un équipement pour se laver fréquemment les mains. C’est là que j’ai eu l’idée de créer un lave-mains portatif pour régler ce problème», a d’emblée expliqué celui qui œuvre au sein du programme sports-études de l’École Pointe-Lévy.

Après avoir obtenu un brevet provisoire en mai pour son idée, Simon Bordeleau s’est par la suite attelé à transformer ce qui avait germé dans son cerveau en un produit concret. Après avoir trouvé les tissus antibactériens qui allaient permettre au SaClean d’être sécuritaire, étanche et imperméable, le Lévisien a pu peaufiner son concept et développer quatre prototypes.

En raison de son travail, Simon Bordeleau a rapidement pu tester sa création et découvrir de potentiels clients pour cette dernière : les travailleurs essentiels. Concrètement, le SaClean est un sac-banane composé de deux poches où une personne peut y verser du gel hydroalcoolique. Son utilisateur n’a donc plus besoin de se déplacer pour se laver les mains, mais qu’à n’utiliser le SaClean pour obtenir du gel nettoyant.

«Les utilisateurs du SaClean n’ont plus à se demander où se trouve la bouteille de Purell ou à devoir se déplacer pour se laver les mains. Ce qui est bien de ma création, c’est qu’avec la présence du sac sur toi, tu n’oublies pas de te désinfecter les mains puisqu’il agit comme une sorte de rappel et tu as accès à assez de gel hydroalcoolique pour effectuer des dizaines de désinfections», a illustré M. Bordeleau.

Passer à la prochaine étape

Afin que les citoyens puissent acquérir le SaClean, Simon Bordeleau a lancé une campagne de sociofinancement afin de recueillir les 3 000 $ nécessaires pour lancer la production du sac, qui sera produit par une broderie de Rivière-du-Loup. Au moment d’écrire ces lignes, le résident de Charny avait récolté 1 630 $.

«J’aimerais que la campagne connaisse le succès afin de faire connaître le produit et permettre le lancement de la production. J’aime bien mon travail, alors je ne veux pas que le SaClean devienne ma principale occupation. Je suis d’ailleurs à la recherche d’un distributeur qui sera responsable de placer mon produit dans de grands magasins. Cela me permettrait d’avoir moins de gestion sur les épaules», a souligné Simon Bordeleau.

Pour en savoir plus sur le SaClean ou pour participer à la campagne de sociofinancement, vous pouvez consulter le laruchequebec.com/saclean.

Les plus lus

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Demers investit 70 M$ à Lévis dans la plus grande serre du Québec

Les Productions Horticoles Demers ont reçu un prêt de 30 M$ du gouvernement du Québec pour construire une nouvelle serre d'une superficie de 15 hectares à Lévis. Tomates, concombres, poivrons et aubergines y seront cultivés 12 mois par année.

Entente conclue au Maxi de Lévis

La Fédération du commerce (FC–CSN) a annoncé, le 23 mars, qu’il a conclu des conventions collectives pour les employés de deux magasins Maxi de la région, soit ceux de Lévis et de Sainte-Marie-de-Beauce, dans le cadre de la négociation coordonnée des magasins de l’alimentation.

Un investissement de près d’1 M$ pour Alnordica

L’entreprise de Saint-Lambert-de-Lauzon qui se spécialise en revêtements extérieurs, Alnordica, doublera la superficie de son usine ont annoncé ses propriétaires, Yannick Dufour et Daniel Labonté, le 12 mars dernier.

Bonne année pour la Caisse de Lévis malgré la pandémie

La Caisse Desjardins de Lévis aura connu une année 2020 satisfaisante, même si les derniers mois auront été marqués par les soubresauts dans l’économie provoqués par la pandémie de COVID-19. Dans le bilan présenté par les dirigeants de la coopérative financière lévisienne à ses membres lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) tenue virtuellement aujourd'hui en fin d'après-midi, tous les indicat...

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Le Manoir Liverpool vendu au Groupe Ébèn

Le groupe Ébèn, résidences pour aînés s’est porté acquéreur le 7 avril du Manoir Liverpool, situé à Saint-Romuald, lors d’une transaction d’achat de ses actifs qui s’est effectuée avec les propriétaires du Manoir et avec la collaboration du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). La nouvelle entité va opérer sous le nom de Résidence Saint-Antoine, en réfé...

Revoir le passé et présenter le futur de Desjardins

À l’occasion des assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins à la fin mars, Les Éditions La Presse ont lancé un nouveau livre sur l’histoire de la coopérative financière de Lévis, Desjardins : ensemble depuis 120 ans. Reconnu pour ses portraits de personnalités québécoises, le journaliste, écrivain, reporter, blogueur et auteur Pierre Cayouette propose avec son ouvrage un retour dans le...

Débrayage chez Veolia

Les 270 travailleurs de Veolia nettoyage industriel au Québec ont débrayé le 22 mars afin de déplorer l'état des négociations avec leur employeur. Pour ce faire, les membres de la section locale 1791 du syndicat des Teamsters chez Veolia ont érigé des lignes de piquetage pour 24 heures devant toutes les places d’affaires de la compagnie au Québec, dont celle de Lévis située sur la rue de l'Etchemi...

Plan d’action de 120 M$ pour relancer la construction

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 21 mars, son plan de relance du secteur de la construction. La présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, a confirmé une aide de 120 M$.