Avec Tiki Québec, Dany Rodrigue veut devenir la référence en offre tiki au Québec. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

out juste avant que la pandémie de COVID-19 frappe le Québec de plein fouet, Dany Rodrigue avait fait un voyage à Miami où il avait pris un verre à bord d’une embarcation nautique aux couleurs d’un bar tiki. Intéressé par le concept de cette embarcation, le Lévisien était déçu de constater qu’il ne pouvait pas retrouver un bar tiki flottant au Canada.

C’est alors que le 1er mars dernier, M. Rodrigue a perdu son emploi dans le domaine de la construction pour une durée indéterminée. Il s’est assis à sa table à dessin et a imagé son concept puis il a lancé une étude de marché via Facebook. «Ça a fait boule de neige et plusieurs personnes avaient des questions», souligne-t-il.

Il a alors décidé de s’installer dans son atelier et réaliser les plans qu’il avait effectués, c’est ainsi qu’est né Tiki Québec. Le Lévisien a adapté son modèle au climat canadien en réalisant la structure en aluminium plutôt qu’en bois, il a ainsi allégé de beaucoup l’embarcation qui était faite de bois à Miami.

Grâce à son expertise et ses expériences de travail, le Lévisien a pu construire lui-même son premier prototype. Ainsi, ces embarcations peuvent accueillir jusqu’à 12 personnes et il est même possible d’y installer un moteur pour y faire une balade.

«Je sens qu’il y a un grand intérêt des gens, on m’a demandé même de développer un modèle jardin. On sent que les gens sont vraiment fébriles», expose l’entrepreneur. Son modèle jardin est un bar à thématique tiki qui s’installe sur une terrasse plutôt que sur l’eau.

Un projet en développement

Depuis peu, le Lévisien fait affaire avec un atelier de soudure de Saint-Nicolas qui s’occupe du montage de l’embarcation. Ensuite, à son «Tiki shop», M. Rodrigue s’occupe de recouvrir la structure et le toit. À terme, l’entrepreneur souhaite offrir différentes options de matériaux pour ses embarcations qui permettront d’adapter son offre au budget de sa clientèle.

«Je voudrais développer trois versions de toits également, une que j’appelle d’entrée de gamme, une autre naturelle et la dernière complètement synthétique», propose-t-il.

Pour le moment, le Lévisien offre ses produits sur sa boutique en ligne, on y retrouve les fameuses embarcations, les bars tiki modèles jardin ainsi qu’une foule d’éléments de décors tiki. Dany Rodrigue souhaite devenir une référence en offre Tiki au Québec.

En affaires depuis peu, Tiki Québec attire déjà le regard de plusieurs intéressés, si bien que l’entrepreneur a reçu des demandes provenant des Caraïbes. Des campings et des sites de plein air l’ont également contacté à savoir s’il proposait la location de ses embarcations lors d’événements, un volet de son entreprise que le Lévisien souhaiterait développer.

Dany Rodrigue croit que plus l’été approchera, plus la demande sera grande. Il s’y prépare déjà puisqu’il a une liste de candidatures potentielles s’il devait grossir son équipe afin de répondre à une grande demande.

Pour le moment, le Lévisien s’affaire à la construction de ses premières embarcations pour les exposer à différents endroits et mettre l’eau à la bouche de clients potentiels. On peut d’ailleurs voir sa première construction compléter devant chez lui à Saint-Étienne-de-Lauzon.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Une Tite frette à Saint-Romuald

Une boutique spécialisée en bières de microbrasserie a ouvert ses portes à Saint-Romuald, le 22 mai dernier.

Une entreprise spécialisée en intelligence artificielle au Dataparc de Lévis

Un premier bâtiment dédié à l’intelligence artificielle de la compagnie SmartMill sera construit dans les prochains mois au Dataparc, situé dans le parc industriel Bernières. Développement économique Lévis (DEL) a octroyé 200 000 $ en prêt conventionnel pour réaliser le projet évalué à 5,5M $.

Deux jeunes entrepreneurs lancent leur entreprise technologique

Deux Lévisiens de 16 ans, Jacob Thiboutot-Calderon et Alexis St-Pierre, ont créé leur propre entreprise d’ingénierie technologique, Lumina Labs Inc. Le commerce, incorporé depuis 2020, vendra des produits connectés et conçus de toutes pièces par les deux jeunes.

COVID-19 : la CNESST ajuste les mesures sanitaires en milieux de travail

Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a annoncé, le 7 juin, qu'elle entreprend des ajustements progressifs des mesures de prévention dans les milieux de travail afin de freiner la propagation du coronavirus.

Les trois Chefs s’attaquent au marché montréalais

Après s’être bien implantés dans la grande région de Québec au cours des dernières années, Les trois Chefs poursuivront leur conquête du marché provincial. Pour ce faire, l’entreprise familiale lévisienne ouvrira le 2 juillet prochain une succursale à Brossard, la première du groupe dans la région montréalaise.

La région encore populaire auprès des vacanciers

L’attrait de la Chaudière-Appalaches auprès des vacanciers québécois ne se démord pas. Depuis février que le site internet de Tourisme Chaudière-Appalaches est en formule été et les différentes organisations touristiques de la région enregistrent déjà des réservations. Après avoir déjà composé avec la pandémie l’été dernier, les propriétaires d’attraits touristiques et l’association touristique ré...

Énergir veut doubler sa conduite entre Saint-Flavien et Lévis

L’entreprise Énergir est actuellement devant la Régie de l’énergie afin d’obtenir l’autorisation qui lui permettra de concrétiser un projet de 49,3 M$ dans la région. L’entreprise souhaite doubler sa conduite liant le site d’entreposage d’Intragaz, de Saint-Flavien dans Lotbinière, à son poste de livraison de Saint-Nicolas.

Valérie Garneau obtient le titre de citoyenne d’honneur de Lévis

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a remis la Médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis à Valérie Garneau, directrice aux finances du Groupe Garneau thanatologue, lors d’une cérémonie tenu au Complexe Blais, Gilbert & Turgeon, le 17 juin dernier.

Avoir doublement du plaisir grâce aux affaires

Depuis plus de trois ans, quatre Lévisiens, Dominic Napert, sa conjointe Eva Bastien, sa sœur Caroline et son beau-frère François Pelletier, vivent leur rêve par l’entremise de leur entreprise Roger Bontemps. En plus d’avoir pu démarrer leur projet entrepreneurial, le groupe vend littéralement du bonheur puisque Roger Bontemps se spécialise dans la production d’un jeu méconnu, mais de plus en plus...