Pierre, Karl et Alexandre Gagné miseront sur Batiga pour propulser leurs projets passés, présents et futurs. CRÉDIT : COURTOISIE

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

«On a travaillé pendant des années sous des entités un peu séparées, il y a des choses qui se sont ajoutées par des concours de circonstances ou par notre désir d’implication. C’est pourquoi on souhaitait rapatrier tout ça sous une seule signature», lance d’emblée Karl Gagné.

Pierre, Karl et Alexandre ont choisi de créer Batiga pour offrir une plus grande envergure et apposer une signature à leurs projets, mettre sur pied un canal de communication efficace pour les enjeux de pénurie de main-d’œuvre ainsi que faire un lien entre le passé, le présent et le futur de leur regroupement.

«Avec Batiga, on peut y inclure le passé, le présent et le futur. Tout ce qui a été construit dans le passé, on l’intègre au projet. Pour le présent, ce sont les constructions qui se développent. Pour le futur, c’est d’entretenir une culture d’entreprise, de projets et de services», d’ajouter Pierre Gagné.

Originaires de Saint-Nérée-de-Bellechasse, les Gagné sont maintenant des résidents lévisiens depuis quelques années et souhaitent continuer d’offrir leurs services au développement de leur ville.

«Nous ne sommes pas des promoteurs et des gestionnaires strictement nichés dans un domaine. On a fait des acquisitions et on a construit des établissements qui sont en complémentarité. On est plutôt dans un volet optimisation d’un milieu de vie», expose Karl Gagné.

Une philosophie à cultiver

Pour Batiga, l’idée n’est pas seulement de livrer des projets et les quitter à terme, au contraire, la famille Gagné désire développer des écosystèmes complémentaires qui répondent aux besoins de leurs clientèles.

«On s’implique dans nos projets. On ne souhaite pas créer quelque chose en un an et ensuite les laisser tomber. On fait un développement parce que bien souvent, un projet en amène un autre et ils deviennent complémentaires. C’est pourquoi on se penche sur la création de milieux de vie afin d’augmenter la qualité de vie des usagers et résidents […] On développe une façon de faire pour que nos projets communiquent entre eux, mais aussi dans une philosophie de services aux clients», explique Alexandre Gagné.

L’entreprise familiale, qui implique tous les membres de la famille Gagné incluant l’épouse de Pierre ainsi que sa fille Gabrielle, misera également sur Batiga pour développer un sentiment d’appartenance chez ses quelque 250 employés qui proviennent de divers horizons que ce soient des domaines de l’hôtellerie, de la construction, de l’immobilier résidentiel et commercial ainsi que des services.

«Avec les enjeux de main-d’œuvre, ça nous permettra de rassembler nos forces et de retenir nos employés au sein de notre groupe en leur offrant des perspectives d’avancement chez Batiga», croit la famille Gagné.

C’est dans l’objectif de faire un tout qui avance au même rythme que Pierre, Karl et Alexandre Gagné ont décidé de se regrouper sous la signature Batiga.

«On crée des écosystèmes qui font en sorte qu’on a intérêt à communiquer davantage entre nos entités», souligne Karl Gagné.

Des projets déjà entamés

En raison de la pandémie et de la rareté des matériaux de construction, la famille Gagné a légèrement ralenti ses activités, mais plusieurs projets d’envergure sont entamés ou sur la table à dessin actuellement. On pense à la phase 3 du Proxi, qui permettra l’érection d’une tour de 21 étages annexée aux phases 1 et 2, à un projet immobilier déjà débuté sur la rue Saint-Louis dans le Vieux-Lévis ainsi qu’à la construction d’un hôtel dans le secteur de la Traverse. Tous ces projets seront également signés Batiga.

Ainsi, cette nouvelle signature arrive à un moment jugé opportun pour la famille Gagné qui souhaite relancer ses activités grâce à l’essor économique postpandémique qui se fait sentir depuis quelques mois dans le milieu des affaires à travers la province.

Les plus lus

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

Deux complexes pour les aînés dans le quartier Umano

Edifia Groupe Immobilier a annoncé, le 25 octobre, la concrétisation prochaine de ses deux complexes immobiliers pour aînés dans le quartier Umano à Lévis, le Capella et le Solis. Les deux projets peuvent voir le jour grâce à un investissement de 66 M$ et leur ouverture est prévue pour juin 2023.

Des étudiantes lévisiennes proposent un nouveau rendez-vous sur l’entrepreneuriat

Étudiantes au Cégep de Sainte-Foy en Gestion commerciale, Frédérique Audette, Anne-Sophie Bédard, Émilie Chamberland et Ann-Sophie Roberge, ont créé un nouvel événement consacré à l’entrepreneuriat, qui aura lieu le 29 novembre prochain au Centre des congrès de Lévis. Avec Jasons d’entrepreneuriat, une activité créée dans le cadre de leur parcours scolaire, le quatuor veut notamment créer une renc...

Taux d’inoccupation commercial normal à Lévis

La firme Côté Mercier Service de données a dernièrement publié sa plus récente étude sur l’inoccupation et la vacance au niveau des commerces sur rue. Dans ce rapport portant sur les artères commerciales des grandes villes du Québec, on peut notamment apprendre que le taux d’inoccupation commercial des quatre grandes artères de Lévis est normal, contrairement à la situation rapportée sur certaines...

Nouvel AEC en industrie intelligente au Cégep de Lévis

La révolution industrielle de l’industrie intelligente demande plus que jamais l’évolution technologique des entreprises d’innovation. Le Cégep de Lévis a décidé d’emboîter le pas en créant une nouvelle attestation d’études collégiales (AEC) afin de soutenir les entreprises dans ce changement. C’est en collaboration avec les cégeps de l’Abitibi-Témiscamingue et de Sept-Îles que l’institution lévis...

évoila5 : repas prêts à cuisiner

Tombée en amour avec le concept, Annie Vaillancourt a ouvert le 7 octobre dernier à Saint-Romuald évoila5 la première boutique dans la région de cette chaîne spécialisée dans les repas prêts à cuisiner.

Une entreprise lévisienne lancée pour manger mieux

Une jeune entrepreneuse, Andréa Bertrand Gagné (sur la photo), a fondé en août Réserve locale, un service en ligne basé à Saint-Nicolas qui offre des viandes locales respectant le plus possible l’environnement.

Main-d’oeuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Plus de 50 M$ pour le service d’entreposage du Groupe Transrapide

L’entreprise lévisienne qui se spécialise dans le transport routier et l’entreposage, Groupe Transrapide, poursuit les phases de construction de ses entrepôts dans le secteur de la route Lallemand, à Lauzon. Ce sont plus de 50 M$ qui sont injectés dans ce projet de construction démarré à la fin 2019.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.