Photo : Gilles Boutin - Archives

Le Bureau du coroner a déposé, le 22 juin dernier, le rapport de Me Geneviève Thériault concernant le décès de la Lévisienne Monique Labrecque, dans la soirée du 24 mai 2020. Dans son rapport, la coroner recommande au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) «de compléter promptement l’évaluation des effectifs ambulanciers» à Lévis.

C’est en raison d’un arrêt cardiorespiratoire que la Lévisienne est décédée le soir du 24 mai 2020 après que son mari ait déposé un premier appel au 911 à 19h25. Étant un code de priorité 7, les ambulanciers se sont rendus sur place à 19h45, mais ont dû rebrousser chemin sans voir Mme Labrecque en raison d’un nouvel appel de priorité 1 logé quelques minutes après leur arrivée.

À 20h10, le mari de la défunte a fait un deuxième appel et les paramédics sont arrivés sur place à 20h23. Lors du transfert de son lit à la civière chaise, la Lévisienne a subi un arrêt cardiorespiratoire et malgré les manœuvres de réanimation, son décès a été constaté à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Dans son rapport, Me Thériault souligne que si Monique Labrecque avait été prise en charge dès l’arrivée de la première ambulance, son décès aurait peut-être pu être évité.

«Si Mme Labrecque avait été transportée à l’Hôpital Hôtel-Dieu de Lévis à ce moment, elle n’aurait peut-être pas fait d’arrêt cardiorespiratoire ou elle se serait trouvée à l’hôpital lors de l’arrêt cardiorespiratoire», peut-on lire dans le rapport de la coroner.

Soulignons toutefois qu’aucun examen externe, autopsie et analyse toxicologique n’ont pu être effectués puisque le Bureau du coroner a été mandaté tardivement pour cet avis.

Un deuxième rapport qui souligne le manque d’ambulances

Dans son rapport, Geneviève Thériault soutient que l’étude de la problématique des effectifs ambulanciers sur le territoire lévisien doit être faite comme elle a été recommandée en 2020 par la coroner Julie Langlois lors du dépôt du rapport portant sur le décès d’Hugo St-Onge. Rappelons que M. St-Onge est cet ambulancier lévisien décédé en 2017 à la suite d’un arrêt cardiorespiratoire alors que les secours avaient mis 17 minutes avant d’arriver sur les lieux.

«Je recommande au MSSS en collaboration avec le CISSS-CA, de compléter promptement l’évaluation des effectifs ambulanciers dans la zone ambulancière de Lévis recommandée en 2020 et d’implanter rapidement toute mesure jugée nécessaire découlant de cette évaluation», a expliqué Me Thériault.

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), qui joint sa voix à la cause de la bonification de la desserte ambulancière à Lévis, a insisté sur l’importance de la recommandation faite par la coroner.

«Le rapport de maintenant deux coroners est accablant pour la couverture ambulancière de Lévis, qui ne répond tout simplement plus aux besoins de la population qui a grandement évolué et vieilli dans les dernières années. 200 heures de service supplémentaires, c’est également ce que nous demandons : une ambulance de plus sur les routes pour desservir la population du Grand Lévis», a mentionné Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCIGL.

184 heures supplémentaires

À la suite du dépôt du rapport de la coroner Geneviève Thériault, le CISSS-CA a tenu à indiquer que plusieurs heures de desserte ambulancière ont été ajoutées depuis 2018.

«En avril 2018, soit trois mois après le triste décès de M. St-Onge, une ambulance a été ajoutée, ce qui correspond à 168 heures additionnelles. Cette bonification a été réalisée avant même le dépôt du rapport de la coroner en mai 2020. L'ajout s'est donc fait avant de recevoir cette recommandation, a exposé le CISSS-CA. À l'automne 2021, face aux besoins grandissants, l'offre a de nouveau été bonifiée avec 16 heures additionnelles.»

Cet ajout de 184 heures de service démontre que le délai pour répondre à une demande d’ambulance sur le territoire est de neuf minutes, «ce qui est comparable à ceux des municipalités de même envergure», a ajouté le CISSS-CA.

Les plus lus

Une virée en trottinette électrique se termine dans le tumulte pour un Lévisien

Un Lévisien de 29 ans a été arrêté pour fuite et entrave par des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), vendredi, à la suite d'une poursuite où ce dernier se serait enfui des policiers dans le quartier Lévis au guidon de sa trottinette électrique.

Accusé d'agression sexuelle et en cavale, un Lévisien est recherché par la police

Accusé d'agression sexuelle, le résident de Lévis de 31 ans, Vincent Daigle, se serait enfui du centre de thérapie où il se trouvait en liberté conditionnelle. Vincent Daigle avait plaidé coupable le jour même de plusieurs accusations devant un tribunal de Québec. Les policiers de l’Escouade intégrée de lutte contre le proxénétisme demandent l’aide de la population afin de le retrouver.

Possible agression armée : un Lévisien entre la vie et la mort

Le 3 août, vers 0h50, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel pour intervenir sur la rue Wolfe à Lévis. Une fois sur place, les patrouilleurs ont découvert un homme ensanglanté au sol qui a directement été transporté à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec. Au moment d’écrire ses lignes, l’individu dans la fin vingtaine lutte toujours pour sa vie.

Violente agression à Lévis : les événements racontés sur les réseaux sociaux n’ont jamais eu lieu

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a fait le point concernant l’agression violente qu’aurait subi une jeune femme à Lévis qui a fait le tour des réseaux sociaux en juin dernier. Selon l’enquête du SPVL, les faits racontés ne se sont jamais produits et la plaignante fera face à la justice.

Les Lévisiens entendront des bruits de canon en début d'après-midi

Les résidents du quartier Lévis ne doivent pas être surpris d'entendre des coups de canon cet après-midi. Pour souligner l’entrée du NCSM Glace Bay à Québec, un navire de défense côtière, une salve d’honneur de trois coups de canon sera tirée, vers 12h30, à partir du navire alors qu’il naviguera devant la Citadelle de Québec, a annoncé la Marine royale canadienne.

Une sortie de route mortelle à Saint-Henri de Lévis

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont été dépêchés sur le chemin Jean-Guérin à Saint-Henri-de-Lévis, le 11 août, puisqu’un véhicule a effectué une violente sortie route en matinée.

Crimes sexuels : le SPVQ mène une intervention à Lévis

Dans le cadre d’une enquête criminelle menée par son Unité d’exploitation sexuelle des mineurs (ESM), le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a procédé, le 20 juillet, à l’arrestation à Lévis de Luc Mailloux, un homme de 36 ans, pour contacts sexuels, incitation à des contacts sexuels, leurre et possession de pornographie juvénile.

Soupçonné de vol dans un Subway, il repasse devant et se fait arrêter

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel le 5 août pour signaler un vol au Subway situé sur la route du Président-Kennedy à l’heure de la fermeture. Le suspect, qui serait un ancien employé du commerce, a été arrêté la soirée même, après que les policiers sur place l’ont reconnu lorsqu’il repassait devant le restaurant.

Fermeture de l'autoroute 73 Nord à la tête des ponts

En raison des travaux de réfection de ponts à la hauteur des ponts à Charny, le ministère des Transports du Québec (MTQ) fermera l'autoroute 73 Nord, à la hauteur de l'autoroute 20, cette nuit.

Alcool au volant : une virée qui frappe pour une quinquagénaire

Une quinquagénaire lévisienne bien connue des policiers a été arrêtée ce matin après qu'elle aurait conduit son véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool. Lors de sa promenade, la dame serait entrée en collision avec plusieurs véhicules, dont une autopatrouille du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).