Les policiers avaient dû mettre en place un important périmètre de sécurité après que Bruno Roy se soit barricadé dans sa résidence au début décembre. CRÉDIT : ARCHIVES

Bruno Roy, ce Lévisien de 44 ans opposé aux mesures sanitaires qui avait tenu en haleine les policiers pendant plusieurs heures après s'être barricadé dans sa résidence de Pintendre, a été déclaré le 11 janvier non criminellement responsable de ses actes, selon ce que rapporte Radio-Canada.

Rappelons que le quadragénaire faisait face à des accusations de menaces de mort, d'usage négligent d'une arme à feu, de possession d'arme non autorisée, d'avoir intimidé une personne liée au système judiciaire, de possession d'arme dans un dessein dangereux et d'entreposage négligent d'une arme en lien avec des gestes qu'il a commis les 3 et 4 décembre.

Opposé aux mesures sanitaires, Roy s'était barricadé, en début de soirée le 3 décembre, dans sa résidence de la rue de Coutances. Dans une vidéo publiée sur Facebook, ce dernier avait notamment menacé de tirer sur les policiers s'ils mettaient fin au rassemblement qu'il désirait organiser. Après plusieurs heures de négociation, l'homme de 44 ans s'était finalement rendu pacifiquement aux policiers. Les agents de la paix avaient ensuite procédé à son arrestation.

Depuis, il était demeuré détenu. Pendant cette période, Bruno Roy a subi un examen psychiatrique pour connaître son état mental pendant les événements qui lui étaient reprochés. L'examen a permis de constater que le quadragénaire souffrait de troubles mentaux.

En raison de ce rapport psychiatrique, le Directeur des poursuites criminelles et pénales a donc accepté un verdict de non-responsabilité criminelle. Ainsi, le dossier de Bruno Roy a été transféré à la Commission d'examen des troubles mentaux qui fera le suivi sur son état de santé.

Conditions à respecter

En attendant cette nouvelle étape, le Lévisien de 44 ans a pu recouvrer sa liberté. Par contre, il a dû accepter de respecter plusieurs conditions, dont de ne pas accéder aux médias sociaux, de ne pas posséder d'armes ainsi que de ne pas consommer de l'alcool, des drogues et des suppléments visant à augmenter les performances physiques.

Notons qu'en raison de ses troubles mentaux, Bruno Roy a aussi été libéré de l'accusation d'entrave, déposée contre lui après que ce dernier s'en soit pris en septembre à un patrouilleur de la Sûreté du Québec qui l'avait intercepté pour une infraction au Code de la sécurité routière.

 

 

Les plus lus

Un Lévisien de 26 ans arrêté pour tentative de meurtre

Par voie de communiqué, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 17 février, qu'il a procédé à l'arrestation d'Emmanuel Lapointe, un Lévisien de 26 ans, pour une tentative de meurtre dans un contexte de violence conjugale.

Une femme arrêtée pour trafic de stupéfiants à Lévis

Une femme de 29 ans du secteur Charny a été arrêtée le 25 février par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sous divers chefs d’accusation reliés aux stupéfiants.

Le SPVL met fin à un party à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a mis fin, samedi soir, à une fête réunissant près d'une dizaine de jeunes adultes à Saint-Nicolas. Ces derniers contrevenaient à l'interdiction de tenir des rassemblements intérieurs, en vigueur afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.

Un incendie détruit une maison de Saint-Jean-Chrysostome

Un feu a détruit une maison située sur le chemin Vanier, à Saint-Jean-Chrysostome, dans la nuit de samedi à dimanche.

COVID-19 : le SPVL a remis 10 constats lors des 7 derniers jours

Pour la période du 15 février au 21 février, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a remis 10 constats d'infraction à des personnes ne respectant pas sur le territoire lévisien les règles en vigueur afin de freiner la propagation du coronavirus.

COVID-19 : le SPVL a remis 16 constats lors des 7 derniers jours

Entre le 22 et le 28 février, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a remis 16 constats d'infraction à des personnes ne respectant pas les règles en vigueur sur le territoire lévisien afin de freiner la propagation du coronavirus.

Mise en garde contre les sollicitations du «soi-disant cabinet Lavoie-Finance»

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en garde les consommateurs québécois, le 9 février, contre les «sollicitations frauduleuses du soi-disant cabinet Lavoie-Finance».

COVID-19 : le SPVL a remis 13 constats d'infraction la semaine dernière

Comme lors des dernières semaines, les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont remis un peu plus d'une dizaine de constats pour non-respect des mesures sanitaires en place afin de freiner la propagation de la COVID-19, du 8 au 14 février.

Une maison détruite par le feu à Saint-Nicolas

Selon ce que rapportent des médias de Québec, une maison mobile située sur la rue d'Oslo, à Saint-Nicolas, a été détruite par les flammes samedi dernier.

Déglaçage printanier sur le fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Québec

La Garde côtière canadienne a annoncé, le 24 février, qu'elle entreprendra ses opérations de déglaçage printanier sur le fleuve St-Laurent, entre Montréal et Québec, le lundi 1er mars prochain en matinée.