Nécessitant un travail constant d’équipe, l’utilisation du canon, l’arme privilégiée du 6e RAC, crée un véritable esprit de famille au sein de l’unité. CRÉDIT : COURTOISIE

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous concluons cette semaine notre exercice par une rencontre avec plusieurs réservistes qui nous partagent les expériences qu’ils ont vécues au sein du régiment.

Chaque mois, les mardis soirs et quelques fins de semaine, les membres du 6e RAC quittent famille ou proches pour vivre leur passion et exercer leur deuxième travail, être artilleur au sein de l’unité basée à Lévis, Montmagny et Val-Bélair.

Oeuvrant depuis plusieurs années au sein du 6e RAC, les quatre réservistes rencontrés par le Journal, la sergente Alexandra Lemieux, la caporale-chef Kaurie Gosselin, le bombardier Stéphane Poulin et le capitaine Alain Pagé, sont pratiquement unanimes sur les motivations qui les ont poussés à s’engager et qui les incitent à continuer à servir. Leur implication au sein de l’unité leur permet de réaliser un travail passionnant et qui les sort de leur zone de confort.

«J’ai toujours désiré faire une deuxième carrière parallèle à celle que j’ai dans le civil. Mon travail au 6e RAC me permet de sortir de mon quotidien tout en servant mon pays. C’est toujours défi par-dessus défi. Je sors littéralement du bureau grâce à la réserve», explique Alain Pagé, conseiller en orientation pour la Commission scolaire de la Côte-du-Sud dans la vie civile.

Expériences inoubliables

Grâce au cadre hors de l’ordinaire offert par leur implication au sein de la réserve, les membres du 6e RAC rencontrés par le Journal ont tous vécu des aventures que la majorité de la population ne peut vivre. 

Tir de fusil militaire, tir d’un canon en batterie, participer à la sécurité du G7 à La Malbaie l’an dernier ou au déploiement à l’étranger ne sont que quelques-unes des expériences qu’Alexandra Lemieux, Kaurie Gosselin, Stéphane Poulin et Alain Pagé ont pu vivre dans les dernières années.

«Dans le civil, je travaille dans un hôpital. Je n’ai jamais pensé que j’allais pouvoir tirer du canon pendant mes fins de semaine. Comme je suis sergente, je donne également des cours lors des périodes d’instruction. Ça me permet de développer mon leadership», partage Mme Lemieux.

En plus de ces possibilités, leur participation aux activités du 6e RAC permet à tous ses membres de joindre littéralement une deuxième famille.

«Les autres membres du régiment deviennent des amis. C’est sûr qu’on travaille fort lors des exercices, mais on a aussi du plaisir à le faire avec les gens qui sont présents. Plus particulièrement avec l’artillerie, ça nécessite un travail d’équipe constant puisqu’un canon est servi par plusieurs soldats. Ça renforce les liens», illustre Stéphane Poulin, un analyste en technologies de l’information au Groupe Technologies Desjardins dans la vie civile.

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Partenariat entre le Collège et le Centre Cyber-aide

Pour l’année scolaire 2019-2020, la direction du Collège de Lévis a conclu un partenariat avec le Centre Cyber-aide, dans le cadre du projet de cet organisme qui s’appelle En tant que victime, auteur et témoin de sexting, de sextorsion ou de cyberagression sexuelle (ETQ).

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.