CRÉDIT : COURTOISIE

C’est sous le thème des péchés capitaux que se déroulera la 14e édition de la Maison hantée de Saint-Étienne, les 26 et 31 octobre ainsi que le 2 novembre. L’événement connaîtra un changement important cette année puisqu’il aura lieu sur un nouveau site.

Fondé en 2006, l’événement propose à ses participants de suivre à un parcours animé ayant chaque année un thème différent en lien avec l’Halloween. Si au départ la Maison hantée prenait place dans le garage de certains organisateurs de l’activité, elle avait lieu l’an dernier sur l’énorme site de l’Exposition internationale d’autos de Lévis (4176, route des Rivières à Saint-Étienne).

En 2019, la Maison hantée de Saint-Étienne reviendra à la vie dans l’entrepôt de l’ancienne quincaillerie Rona de Saint-Étienne (sur la photo), située à l’intersection des routes des Rivières et Lagueux (3114, route Lagueux). 

«Nous avons effectué ce changement pour plusieurs raisons. Premièrement, nous voulions améliorer notre sécurité. Les pompiers désiraient notamment que nous ayons des corridors de sécurité des deux côtés du site. Avec ce changement, nous serons beaucoup mieux équipés que les autres années. Également, contrairement aux autres éditions, nous serons complètement coupés du vent. L’an dernier, nous avons eu de la neige et de la pluie. Que ce soit pour la file d’attente, le parcours ou les kiosques, les participants seront à l’abri à l’intérieur», a expliqué Marie-Lyne Beauchamp, la présidente fondatrice de la Maison hantée de Saint-Étienne, sur les motivations derrière ce changement.

Apprendre tout en vivant des émotions fortes

Au total, ce sera plus d’une cinquantaine de bénévoles, dont une trentaine de comédiens, qui permettront aux visiteurs de s’amuser. Le parcours consistera en sept scènes mettant chacune en vedette l’un des sept péchés capitaux, soit la gourmandise, l’acédie, l’avarice, la luxure, l’envie, la colère et l’orgueil.

Encore une fois cette année, le parcours sera «adaptable». En «demandant pardon», les enfants pourront explorer les différentes salles sans que les comédiens fassent les surprises terrifiantes prévues, plutôt destinées aux adolescents et aux adultes. En plus du côté ludique, le parcours piquera la curiosité intellectuelle des visiteurs.

«Lors de chacune des scènes, les visiteurs apprendront quelque chose. Des événements ou des personnages historiques représentant des péchés capitaux seront mis en vedette. Autant c’est un parcours épeurant, autant les participants pourront en ressortir avec de nouvelles connaissances», a souligné Mme Beauchamp.

Notons que dans la même veine, la Maison hantée de Saint-Étienne promouvra la lecture lors de sa 14e édition. Plusieurs exposants liés à ce domaine, comme les Éditions Michel Quintin, Écolivres ou le magazine Ça fout la chienne, seront présents lors de l’événement.

Attirer davantage de visiteurs

Avec toutes ces nouveautés, plus particulièrement la présentation de l’événement dans un édifice, la Maison hantée de Saint-Étienne entend bien attirer 5 000 visiteurs lors de sa 14e édition.

«Nous aimerions bien atteindre ce cap. Nous aurions pu attirer 5 000 visiteurs l’an dernier si dame Nature ne nous avait pas fait le mauvais coup de la neige. Nous avons déjà des messages de personnes qui nous disent qu’ils vont débarquer avec des autobus d’une trentaine de personnes. Pour nous, c’est un objectif réaliste», a partagé la présidente fondatrice de la Maison hantée de Saint-Étienne.

Pour en savoir plus sur la 14e édition de l’événement, vous pouvez consulter le  lamaisonhanteedestetienne.com ou la page Facebook La Maison Hantée de St-Étienne.

Les plus lus

L’effectif infirmier stable en Chaudière-Appalaches

L’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé, le 27 novembre, le nombre d’infirmiers inscrits à son Tableau pour 2018-2019. Ces chiffres permettent de constater que l’effectif infirmier demeure stable en Chaudière-Appalaches.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Le PQPTM sera déployé en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches est l’un des cinq établissements la province où sera déployé le Programme québécois pour les troubles mentaux (PQPTM).

26 agents du SPVL honorés

Dix-neuf membres du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont reçu, le 21 novembre, la Médaille de la police pour services distingués du lieutenant-gouverneur du Québec. À cette occasion, sept membres du SPVL ont aussi reçu une distinction honorifique de la Ville de Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 novembre 2019

La 23e édition des prix Hommage bénévolat-Québec a récemment été lancée. Les ministres Jean Boulet et Marie-Eve Proulx ont désigné le porte-parole de la région de la Chaudière-Appalaches pour le concours qui se terminera le 5 décembre. Il s’agit de Thierry Durand, directeur général du Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière. Remise par le gouvernement du Québec, cette distinction sou...

Le policier persévérant

La rencontre de Joé Randisi avec des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) il y a quelques années, dans le cadre du programme Défi Everest, a littéralement changé la vie du jeune Lotbiniérois. Faisant face à de nombreuses difficultés scolaires, il a travaillé d’arrache-pied afin de réaliser son rêve : devenir policier.

Récompense pour des élèves impliqués

Comme à son habitude, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récompensé ses brigadiers-élèves avant le temps des Fêtes, le 27 novembre dernier. Pour ce faire, les policiers lévisiens ont invité 251 brigadiers-élèves à jouer aux quilles.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 novembre 2019

Le 7 décembre, l’Orchestre symphonique de Lévis vous invite à venir célébrer un Noël façon romantique avec lui à l’église de Saint-David, dès 20h. Après Christmas Celebration, l’ensemble recevra la soprano Karine Bouchard (sur la 1re photo) qui va prêter sa voix puissante aux Lieder de Richard Strauss, mais surtout à l’éternelle Isolde de Wagner dans le Liebestod. Après le Roméo de Tchaikovsky, l’...

Du cœur au ventre pour des travailleurs pas si différents

Depuis février dernier, le Manoir Liverpool et le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) Chaudière-Appalaches ont établi un partenariat. La résidence pour personnes âgées autonomes à semi-autonomes accueille quotidiennement six travailleurs-stagiaires afin d’effectuer différentes tâches. Ces travailleurs-stagiaires avaient invité leur famille à visiter leur lieu de travail, le ...