CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

«Nous sommes désolés de vous informer que la 11e édition du Marché de Noël de Lévis est annulée», ont écrit les organisateurs sur la page Facebook sans donner plus d'explication.

Rappelons que le Marché de Noël du Vieux-Lévis était organisé au début décembre par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) et le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL). À cette occasion, plusieurs producteurs agricoles locaux pouvaient vendre leurs produits. L'événement servait aussi d'activité de financement pour le centre de pédiatrie sociale.

L'an dernier, l'événement avait attiré environ 5 000 personnes.

La Ville responsable?

Selon ce qu'une source du Journal lui a partagé, c'est en raison de la décision de la Ville de Lévis de restructurer les corporations de développement des vieux quartiers lévisiens que la 11e édition du Marché de Noël a été annulée. La prochaine édition de Lévis, attache ta tuque! serait aussi menacée selon deux sources du Journal.

Toujours selon une source du Journal, la Ville créera une nouvelle entité pour ce volet de développement économique. La porte-parole du maire de Lévis, Geneviève Côté, a confirmé plus tôt cette semaine cette information, en indiquant qu'une conférence de presse de la municipalité aura lieu dans deux semaines pour présenter les détails entourant ce changement.

Vraisemblablement en raison de ce changement, les deux employés permanents de la CDVL ont récemment quitté leur poste. En raison de cette situation, le conseil d'administration de l'organisme a refusé d'organiser le Marché de Noël cette année selon une source du Journal.

L'autre organisation derrière cet événement, le CPSL a tenté de présenter une 11e édition selon deux sources du Journal en planchant sur divers scénarios.

Toutefois, la Ville de Lévis a refusé de transférer son appui (aide financière et services) à un autre organisme que la CDVL. Puisque ce soutien est capital pour la tenue de l'événement, le CPSL a dû lui aussi conclure qu'il était impossible de présenter une 11e édition.

Toutefois, le cabinet du maire de Lévis réfute le tout. «Nous ne savions pas que le Marché de Noël du Vieux-Lévis était annulé. Ce que je peux vous confirmer, c'est que le financement et l'aide technique sont toujours disponibles», a fait savoir l'adjointe aux communications et responsable des activités et des communautés, Ann-Sophie Harvey.

Le président de la Corporation réagit

Par courriel, le président du conseil d'administration de la CDVL, Claude Genest, a tenu à expliquer au Journal les raisons qui ont incité le conseil d'administration à prendre cette décision. 

«Le départ coup sur coup cet automne de nos deux excellents employés à temps plein a rendu impossible la saine gestion du Marché de Noël un événement signature pour la CDVL. La charge de travail est devenue subitement trop lourde et nous mettait à risque. C’est vraiment la mort dans l’âme que les administrateurs bénévoles de la CDVL ont dû prendre cette décision à l'unanimité au terme d’un conseil d’administration émotif et épuisant de 3 heures», a affirmé M. Genest.

Du même souffle, le président de la CDVL en a profité pour commenter les différentes réactions que cette décision a provoqué et pour confirmer le retrait de la CDVL de l'organisation de Lévis, attache ta tuque!.

«Je comprends parfaitement la peine que cela engendre pour nos partenaires, pour les exposants, pour les gens et pour nos valeureux commençants du Vieux-Lévis, car je la partage pleinement. À titre de bénévoles fortement engagés dans notre communauté, nous sommes allés aussi loin que nous avons pu pour sauver cet événement phare qui s'intégrait parfaitement au cachet victorien du Vieux-Lévis. Par ailleurs, je vous confirme que, pour les mêmes raisons, la CDVL a dû se retirer de l'organisation de notre autre événement signature qu'est Lévis attache ta tuque!», a conclu Claude Genest.

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

La Cycloroute dans la mire des motoneigistes

Les motoneigistes pourraient bientôt pouvoir emprunter la Cycloroute de Bellechasse, en hiver, pour pouvoir circuler de Lévis à Saint-Anselme. La MRC de Bellechasse a adopté une résolution permettant cette possibilité lors de l’une des plus récentes séances du conseil des maires.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Le parc de la Rivière-Etchemin aura son pavillon

La construction du bâtiment qui accueillera les usagers à longueur d’année a débuté en mai dernier. Ce sont 3 M$ qui ont été investi dans le projet, soit 1,9 M$ du gouvernement du Québec ainsi que 1,2 M$ de la Ville de Lévis.

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Les Québécois vaccinés pourront gagner de l'argent

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du ministre des Finances, Eric Girard, a dévoilé aujourd'hui les détails du concours Gagner à être vacciné! qui sera lancé dans les prochaines semaines. Ce concours donnera la chance aux personnes vaccinées contre la COVID-19 de remporter plusieurs lots, d'une valeur totale de 2 M$.

Plaidoyer pour la diversité corporelle

Une influenceuse originaire de Saint-Apollinaire, Sophia Rose Labbé, se donne la tâche de préconiser la diversité corporelle sur ses réseaux sociaux. La jeune femme, qui compte environ 235 000 abonnées sur la plateforme Instagram, a commencé son combat il y a environ huit mois.