CRÉDIT:RYANKUONEN - FLICKR

Fondée en 1960 à Los Angeles, l’association des Outremangeurs anonymes (OA) est un groupe de partage pour les gens souffrant de compulsion alimentaire. Les OA proposent des sessions de partage entre outremangeurs afin de briser l’isolement. D’ailleurs, une cellule lévisienne tient ses activités tous les lundis.

Basé sur le modèle des Alcooliques anonymes, les OA proposent douze étapes et traditions afin de supporter de la meilleure façon possible les gens qui participent à ces rencontres. Les OA accueillent et tendent la main à ceux qui ont un rapport excessif avec la nourriture.

«Ça s’adresse à toutes les personnes qui ont des comportements inadéquats avec la nourriture. Il ne faut pas penser que ce ne sont que des obèses qui se présentent aux rencontres des OA. Ce sont les gens obsédés par la nourriture, quand elle prend toute la place», explique Denise, une membre des OA qui fréquentent ces réunions depuis 38 ans.

Elle mentionne que «la compulsion alimentaire est une maladie» et que les outremangeurs sont souvent plus affectés par cette obsession que physiquement. C’est ce rapport excessif avec la nourriture qui guette les outremangeurs. «On ne mange pas nécessairement parce qu’on est malheureux. Manger, c’est festif et social! La nourriture peut jouer plusieurs rôles dans la nos vies», partage la OA.

Une démarche qui gagne à être connue

 Plusieurs rencontres axées sur différents aspects de la maladie se tiennent un peu partout au Québec. À Lévis, les rencontres prennent la forme de lectures de la littérature des OA et des AA suivies de partages sur ces lectures et, mensuellement, un membre invité vient partager sa démarche chez les OA et parler de ses expériences avec la compulsion alimentaire.

Pour Denise, les OA lui ont «sauvé la vie». «On se le dit à nous-même et on se le fait dire aussi, mais plusieurs croient que c’est un manque de volonté, mais ça va au-delà de ça. C’est tout ce côté obsessif de la maladie, ce n’est pas qu’une question de volonté. De découvrir que je n’étais pas seule à vivre avec ça, oh wow, maintenant je sais que je ne serai plus jamais toute seule», expose-t-elle.

Ces partages permettent d’apprivoiser cette maladie qu’est la compulsion alimentaire puisqu’elle sera toujours présente en dormance chez les outremangeurs, rapporte la OA qui a appris à vivre avec cette obsession pour la nourriture au fil des années et des rencontres avec différents groupes de partage.

Selon elle, les OA sont une pièce importante de la solution.

«On souhaite simplement lever un petit drapeau pour que les gens sachent que ça existe et que les médecins ainsi que les nutritionnistes proposent la partie de solution que sont les OA à leurs patients. […] On suggère fortement de consulter un professionnel de la santé pour créer un plan alimentaire, mais on les invite à venir à nos rencontres. Ils auront du soutien et seront avec des gens qui les comprennent», souligne Denise.

Le processus d’intégration des OA est très simple, il ne suffit que de se présenter à une rencontre, aucune carte de membre n’est exigée et aucuns frais ne sont à défrayer. «Le but, c’est que ce soit simple pour n’importe qui. Déjà, ce n’est pas facile de l’accepter et d’y aller, mais c’est important de le faire. Les gens disent trop souvent “Si j’avais su, je l’aurais fait avant”», conclut la OA.

Pour plus d’information ou connaître l’horaire des réunions du groupe lévisien, visitez le www.oaquebec.org/reunions-oa.html.

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Partenariat entre le Collège et le Centre Cyber-aide

Pour l’année scolaire 2019-2020, la direction du Collège de Lévis a conclu un partenariat avec le Centre Cyber-aide, dans le cadre du projet de cet organisme qui s’appelle En tant que victime, auteur et témoin de sexting, de sextorsion ou de cyberagression sexuelle (ETQ).

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.