CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a annoncé, le 15 janvier, que ses membres qui se sont exprimées lors d'un vote ont approuvé à 96,3 % l'application de moyens de pression dès le 31 janvier dans le cadre des négociations avec le gouvernement provincial. Certains parents lévisiens seront touchés par les moyens de pression puisque les responsables des services éducatifs en milieu familial (RSE) du CPE Le Petit Train et le CPE Petit Tambour font partie de ce syndicat.

Dès le 31 janvier, et ce pour huit semaines, les RSE affiliées à la FIPEQ-CSQ ouvriront leurs portes 15 minutes plus tard chaque vendredi. 

Ce moyen de pression sera cumulatif. Ainsi, lors de la huitième semaine, les RSE affiliées à la FIPEQ-CSQ ouvriront leurs portes deux heures plus tard qu'à la normale.

Lors du vote mené auprès de ses membres, la FIPEQ-CSQ a aussi obtenu l'autorisation de tenir une demi-journée de grève ainsi qu'une journée de grève, au moment jugé opportun.

Augmentation de plus de 4 $ l'heure demandée

Selon le syndicat, ces moyens de pression permettront de «maximiser la pression sur le gouvernement provincial» tout en «réduisant les impacts pour les parents».

Avec cette mobilisation, la FIPEQ-CSQ désire que «soient reconnues à leur juste valeur les RSE et que leurs conditions de travail soient à la hauteur de leurs exigences, de leurs compétences et de leurs responsabilités».

Concrètement, ce syndicat demande que les RSE reçoivent désormais 16,75 $ l’heure plutôt que le 12,42 $ l'heure versé actuellement, des ressources financières pour que les intervenantes puissent accomplir un portrait périodique de l’enfant ainsi que la possibilité d’accueillir plus d’un enfant ayant des besoins particuliers.

«Le message au gouvernement ne pourrait être plus clair. L'augmentation proposée par le ministère de la Famille qui correspond à deux gommes ballounes par jour est dégradante, irrespectueuse et inacceptable. On demande une rémunération équivalente à 16,75 $ l'heure : c'est un minimum», a clamé la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

 

Les plus lus

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Un nouveau nom pour le cégep

Le Cégep de Lévis-Lauzon n'est plus. L'institution collégiale lévisienne se nommera désormais le Cégep de Lévis. La direction de l'école a dévoilé au personnel du cégep ce changement de nom et la nouvelle identité visuelle de l'établissement le 20 août dernier.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Deux employés du CSSDN ont contracté la COVID-19

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) a confirmé, le 9 septembre que deux membres du personnel travaillant dans deux établissements différents ont obtenu un résultat positif lors d'un test de dépistage de la COVID-19.

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

Dans son bilan régional publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que deux nouveaux d'infection au coronavirus ont récemment été découverts dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.

La survie racontée dans une série télé

La tribu des Primitifs, une école de survie basée à Lévis, est au cœur d’un nouveau docu-réalité qui sera diffusé à partir du 4 septembre sur Historia. Les caméras ont suivi les instructeurs Mathieu Hébert et Geneviève Lavoie ainsi que d’autres membres de cette communauté de passionnés lors de cours et d’expéditions dans des lieux sauvages du territoire québécois.

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).