Les nouveaux laboratoires utilisés par les 175 étudiantes inscrites dans les 3 années du programme, les 27 professeures ainsi que le personnel technique en Soins infirmiers ont été inaugurés le 13 janvier.

Le Cégep de Lévis-Lauzon a investi 1,3 M$ pour rénover les laboratoires du programme de soins infirmiers. Les nouveaux équipements permettront aux 175 étudiantes d’apprendre dans un environnement à la fine pointe de la technologie fidèle à la réalité du milieu hospitalier.

Réalisés dans les délais et les budgets prévus, les travaux de rénovation des laboratoires du programme de soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont été menés en deux phases. Lors de la première en 2018, ce sont les salles de classes qui ont été réaménagées. Pendant la deuxième phase, le laboratoire principal a été complètement remis à neuf. La configuration des espaces de soin forment désormais un mini-hôpital.

«L’arrivée des technologies dans l’enseignement des soins infirmiers combinée à une fonction de travail de plus en plus complexe et pointue faisaient en sorte que la rénovation des locaux était un incontournable», souligne Marie-Pier Lafrance, directrice-adjointe du programme.

«L’ajout d’équipements numériques dans chacun des laboratoires, par exemple des caméras au-dessus des lits, permet aux étudiantes de bien visualiser les démonstrations effectuées», souligne Guy Patterson, directeur des études par intérim.

Grâce à ces espaces d’apprentissage, à un équipement pédagogique des plus modernes et à l’utilisation de la simulation, le Cégep de Lévis-Lauzon a recréé un milieu qui reflète les défis des infirmières d’aujourd’hui. En plus du nouveau mobilier et du matériel médical à la fine pointe de la technologie, un deuxième mannequin haute-fidélité est maintenant utilisé pour l’enseignement.

Des mises en situation réalistes

D’un réalisme surprenant, ce patient de substitution respire, parle et cligne des yeux. On peut même sentir son pouls en lui touchant le poignet. Pendant les exercices pratiques, le mannequin peut simuler toutes sortes de situations auxquelles sont confrontées les infirmières à l’hôpital.

Que ce soit un arrêt cardiaque, des convulsions ou une hémorragie, le patient mécanique permet de reproduire l’état d’une personne malade qui saigne ou est examinée par l’infirmière qui peut, par exemple, écouter les bruits intestinaux ou utiliser une sonde.

Commandé depuis une petite salle de contrôle située derrière une vitre, le mannequin réagit aux soins donnés par l’élève. Son état peut ainsi s’aggraver ou s’améliorer selon les actes médicaux posés.

Des scénarios préétablis par un logiciel informatique sont soumis aux futures infirmières ou l’enseignante elle-même peut prendre les commandes, modifier les variables du patient depuis un ordinateur et même interagir avec l’étudiante en prêtant sa voix au mannequin.

«Le rôle de l’infirmière consiste, entre autres choses, à évaluer la condition physique et mentale du patient, à intervenir auprès de lui afin de maintenir et de rétablir sa santé ainsi qu’à faire de la prévention», rappelle Marie-Pier Lafrance.

Grâce au mannequin acquis pour un montant de 75 000 $, les étudiantes apprennent tous les gestes essentiels à leur pratique, au cours d’une douzaine de journées supervisées. Ainsi formées, les professionnelles sont plus à même de prendre leur place au sein d’une équipe médicale, de travailler en concertation avec les médecins et de se préparer à jouer le rôle élargi vers lequel se dirige la profession.


Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Partenariat entre le Collège et le Centre Cyber-aide

Pour l’année scolaire 2019-2020, la direction du Collège de Lévis a conclu un partenariat avec le Centre Cyber-aide, dans le cadre du projet de cet organisme qui s’appelle En tant que victime, auteur et témoin de sexting, de sextorsion ou de cyberagression sexuelle (ETQ).

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.