(Crédit photo : Archives)

L’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches a lancé officiellement, le 26 juin dernier, la saison des petits fruits dans la région. Selon les estimations, la saison 2020 devrait être acceptable.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Les conditions météorologiques enregistrées depuis le mois de décembre ont un impact sur la récolte actuelle de fraises.

La pluie de décembre, un hiver clément avec un couvert de neige suffisant ont permis la survie des plants. La floraison a été retardée par un printemps plus frais, mais les deux premières canicules de la saison ont permis de rattraper le temps perdu. Par conséquent, les premières fraises sont arrivées sur les étals avec quelques jours d’avance. Cependant, elles sont plus petites en raison des faibles précipitations des dernières semaines. On devrait la retrouver dans les champs jusqu’à la mi-juillet.

Pour la camerise, la période de récolte se déroulera pratiquement au même moment que celui de la fraise. Les framboises seront mûres à la mi-juillet et on retrouvera le bleuet en corymbe en août, jusqu’à la mi-septembre.

Autocueillette

Permise cet été, l’autocueillette aidera les producteurs de compenser, dans une certaine mesure, la rareté de main-d’œuvre provoquée par la crise de la COVID-19.

Les familles qui se rendront dans les champs devront respecter les normes sanitaires, dont celle des deux mètres. Les producteurs pourraient également avoir mis en place certaines directives propres à leur entreprise. L’UPA invite les cueilleurs à les contacter avant de se présenter sur les lieux.

 

 

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.