Alexis Guay et Sarah-Jeanne Vien ont quitté la marina du Parc nautique Lévy le 15 septembre à bord de leur voilier. CRÉDIT : COURTOISIE

Sarah-Jeanne Vien, originaire de Saint-Henri, et Alexis Guay, de Lévis, ont hissé la voile de leur voilier et traversent vents et marées afin de découvrir le monde depuis le 15 septembre dernier. Le couple lévisien dans la mi-vingtaine n’a pas de date de retour, si bien qu’il envisage de ne peut-être jamais revenir.

«On avait tous les deux cette idée-là avant de se rencontrer sans le savoir! Quelques mois après s’être rencontrés, j’ai envoyé une photo de voilier à Alexis et il m’a dit qu’il avait toujours voulu faire le tour du monde en voilier. J’ai répondu que moi aussi, alors on a décidé de le faire», raconte Sarah-Jeanne en direct de Nassau, la capitale des Bahamas. De l’idée du projet à la réalisation de ce dernier, seulement une année s’est écoulée.

Alexis était électricien dans le domaine de la construction et propriétaire d’une maison à Saint-Isidore tandis que Sarah-Jeanne était agente de bord à Vancouver et vivait dans une fourgonnette, ils ont tout vendu et se sont acheté un voilier sur lequel ils vivent aujourd’hui.

Alors néophyte dans le domaine de la voile, le couple a suivi un bref cours pratique afin d’apprendre le fonctionnement d’un voilier et à naviguer sur l’eau. «On s’est beaucoup renseigné sur Internet et on a suivi un cours qui était au final quatre jours de huit heures sur le fleuve. On n’avait vraiment pas d’expérience, mais pour le voyage en tant que tel on est bien entouré. Pour la première sortie en mer, on était trois bateaux qui se suivaient», exposent les deux voyageurs.

Vivre au gré du vent

Bien que le début de leur aventure ait été rocambolesque alors que le pays fermait ses frontières tout juste avant leur départ en raison de la pandémie, les Lévisiens vivent simplement et sans itinéraire.

«Trois jours avant notre départ de Lévis, on ne pensait plus partir. On s’était dit qu’on allait s’acheter un campeur et aller dans l’Ouest, mais nos amis du bateau Belle excuse nous ont convaincus de partir avec eux. On a trouvé une façon de transporter le bateau et de traverser les frontières», partage Sarah-Jeanne qui ajoute que l’opération a duré trois longues journées complètes de travail, de transport et d’attente.

Dans les prochains mois, le couple se dirigera vers les îles Exumas, un archipel des Bahamas, il prévoit également se rendre au Guatemala en passant par la côte sud de Cuba afin d’éviter la saison des ouragans. «On n’a pas vraiment d’itinéraire, on souhaite aller dans les Caraïbes, mais on sait qu’on veut se rendre plus loin comme à Tahiti et en Nouvelle-Zélande. On veut traverser des océans», expose Alexis.

Une chaîne YouTube et un Patreon

Avec les économies et le rythme de vie qu’ils ont, Alexis et Sarah-Jeanne croient pouvoir continuer ainsi un certain temps. «La vie est plus simple parce qu’on est à l’ancre et on ne fait pas beaucoup de grosses activités, surtout avec le contexte actuel, ça coûte vraiment moins cher», expliquent-ils.

Afin de partager leur expérience et amasser un peu d’argent, les deux aventuriers ont démarré une chaîne YouTube et un compte sur la plateforme Patreon où les abonnés peuvent suivre leur périple et leur vie de tous les jours. «C’est vraiment intéressant. Au début, on n’était pas certains d’aimer que les gens entrent dans notre vie et nous suivent, mais depuis qu’on a commencé les gens s’intéressent et trippent avec nous. On sent qu’ils voudraient être avec nous, on partage la joie», souligne Sarah-Jeanne.

Également, leurs abonnés leur partagent des conseils et des trucs utiles sur la navigation et la pêche, s’étonne le couple.

«Si jamais notre Patreon et notre chaîne YouTube nous rapportent assez d’argent et qu’on peut vivre de ça, honnêtement, je ne vois pas pourquoi on reviendrait. On n’a jamais fitté dans le moule, avoir un travail de 9 à 5, s’acheter une maison, s’installer avec une famille, on voulait vraiment avoir une vie différente», concluent-ils.

Pour suivre les aventures d’Alexis et Sarah-Jeanne, consultez la chaîne YouTube Voilier La Crucero au bit.ly/35hQnFe ou sur la plateforme Patreon au www.patreon.com/levoilierlacrucero.

Les plus lus

COVID-19 : la hausse des nouveaux cas continue, 6 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 77 nouveaux cas et 6 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 28 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 368 nouveaux cas et 39 décès.

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

COVID-19 : moins de 500 cas actifs en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 43 nouveaux cas et un décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches, ce 30 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 367 nouveaux cas et 46 décès.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

Remontée des nouveaux cas dans la région

Au cours des 24 dernières heures, 65 personnes en Chaudière-Appalaches ont contracté la COVID-19. Selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), ce sont 11 112 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais deux décès supplémentaires enregistrés

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés a connu une importante baisse comparativement à mardi, alors que 33 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le virus. Toutefois, comme lors des deux dernières journées, le CISSS-CA a confirmé que deux autres ...

COVID-19 : baisse des nouveaux cas, mais 4 décès supplémentaires dans la région

Si une quarantaine de nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts jeudi en Chaudière-Appalaches, la maladie a emporté la vie de quatre autres personnes demeurant dans la région, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : encore moins de 40 nouveaux cas dans la région

Comme hier, moins de 40 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 36 résidents de la région ont appris mercredi qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.