Avec Bomba leur vélo, Ella et Rémi parcoureront plus de 5 500 kilomètres. Photo : Aude Malaret

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.

C’est à la traverse de Lévis qu’a eu lieu le grand départ pour un périple de cinq mois et plus de 5 500 kilomètres. Cet hiver, le couple franco-québécois, diplômé en marketing et environnement, a tout quitté pour réaliser son rêve.

«On avait envie faire un voyage à vélo. Étant tous les deux très impliqués dans le communautaires et militants écolos, on voulait donner un sens plus grand à cette aventure. Le cyclotourisme, c’est cool mais ça ne nous suffisait pas», partage Ella Sargent.

Leur objectif, susciter un passage à l’action grâce à des activités, des discussions et des échanges sur le cyclotourisme afin de «faire pédaler des gens pour une planète en santé». Ainsi, l’équipage fera la promotion du vélo comme moyen de transport écologique tout au long de son parcours.

Pour y parvenir, les deux passionnées offriront des activités gratuites à des organismes communautaires. Ils souhaitent ainsi inciter les gens à utiliser davantage le vélo. Le duo offrira même des ateliers de mécanique et apportera son aide aux organismes qui font la réparation des vélos.

Faire les réparations soi-même

«Un vélo, on peut le réparer soi-même, c’est léger, on peut l’emporter dans l’autobus, dans une voiture. C’est super flexible comme moyen de transport», expliquent-ils.

Alors, ils se sont formés avec l’organisme Cyclo Nord-Sud. «D’avoir cette connaissance, on se sent plus en sécurité face à notre propre moyen de transport. On n’est pas obligés d’aller chez un garagiste ou un réparateur de vélo pour trouver le problème. Être capable de le résoudre renforce le sentiment de sécurité et d’indépendance.»

Leur monture s’appelle Bomba. «Et il est aux couleurs du feu parce que ça va plus vite», plaisante Ella Sargent. Sa particularité, c’est un vélo tandem. Pourquoi ce choix ? Parce qu’à deux vélos, il est plus difficile pour les cyclistes d’être sur le même rythme.

«Quand il fait froid ou qu’il y a de la pluie, du vent, des montées, si on se retrouve tout seul dans la difficulté c’est moins le fun. Avec le tandem, c’est extraordinaire. On peut se parler, on a la musique, on peut s’encourager. Et, dans les moments plus difficiles physiquement et moralement, ça change tout ! C’est plus facile ! Et l’originalité du tandem nous correspond bien.»

Toute une logistique

Avec 30 kilos de matériel dans leurs sacoches, Ella et Rémi prévoient de faire beaucoup de camping. «On transporte notre tente, nos sacs de couchage, nos matelas. En ville, on va souvent être hébergés chez des gens via les organismes ou le réseau cycliste Warm Showers», précisent-ils. Toute une logistique qui a été planifiée en amont par le couple lors de la préparation de leur voyage.

C’est grâce au sociofinancement qu’ils pourront réaliser leur périple. «Cette campagne nous sert à couvrir les frais et offrir toutes les activités gratuitement, car nos économies personnelles ne pourraient pas supporter cinq mois de voyage. Si on dépasse les objectifs, on va remettre l’argent aux organismes communautaires qu’on aura visités.» À leur départ, les deux cyclistes avaient atteint le montant visé de 9 500 $. Il est toujours possible de soutenir le projet Traverser le Canada en tandem pour la planète sur la plateforme Chuffed.org.

Vous pouvez suivre l’aventure d’Ella et Rémi sur la page Facebook Destination commune.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Grande Plée Bleue : la tourbière, un milieu à découvrir et à protéger

Milieu humide abritant une faune et une flore caractéristiques des tourbières, la Grande Plée Bleue a été aménagée il y a cinq ans pour la visite du public. La Société de conservation et de mise en valeur de ce territoire naturel exceptionnel voudrait qu’il soit protégé et devienne une réserve écologique.

Un nouveau livre pour découvrir l’histoire de Beaumont

Dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la municipalité bellechassoise, l’auteur Jean-Claude Tardif a officiellement lancé son nouveau livre, Beaumont, la mémoire des anciens, le 12 juillet dernier. Ouvrage faisant partie de la collection 100 ans noir sur blanc des Éditions GID, le livre retrace l’histoire de la municipalité grâce à 200 photos d’époque.