Le GIRAM veut que les vestiges du Fort de Beaumont soient préservés. Photo : Alexandre Bellemare - Archives

Par voie de communiqué, le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a déploré que des citoyens et le promoteur du nouveau quartier résidentiel situé à proximité, Simon Breton, demandent à la ministre de la Culture, Nathalie Roy, d’annuler son un avis d’intention de classement à titre de bien culturel des vestiges du Fort de Beaumont.

En rappel : Des résidents de Beaumont contre un projet de classement patrimonial

 Rappelons que selon ce rapportait à la fin juin La Voix du Sud, le groupe réclame dans une pétition que Québec ne classe que l’abri à munitions et ne protège pas l’une des bases à canon du site, comme inscrit dans l’avis d’intention publié cet hiver. Ils estiment que des travaux importants et coûteux devront être réalisés afin de sécuriser la base à canon ciblé et qu’il sera difficile d’intégrer le tout au cœur d’un développement résidentiel.

Comme le GIRAM l’a fait depuis qu’il soutient la demande de la Fondation Vimy pour préserver le site, l’organisme estime que la protection de plusieurs des vestiges du site est capitale en raison de sa rareté.

«Dans nos sociétés, les parcs commémoratifs de ce type ne sont pas conçus pour faire l’apologie de la guerre, mais bien au contraire pour en rappeler l’horreur et pour rendre hommage au courage des personnes qui ont, soit donné leur vie, soit posé des gestes visant à protéger celle de leurs concitoyens.  De ce côté-ci de l’Atlantique, que nous reste-t-il comme lieu symbolique et dernier témoin tangible de la Première Guerre mondiale qui avec ses 18,6 millions de morts, a marqué à jamais l’histoire contemporaine? Le Fort de Beaumont. Pourquoi les lieux de mémoire de ce type sont-ils si importants et doivent-ils être conservés? Pour nous rappeler à quel point, en matière de libertés des peuples, rien n’est jamais acquis. », a soutenu le président du GIRAM, Pierre-Paul Sénéchal.

Du même souffle, Pierre-Paul Sénéchal a également répliqué à l’un des arguments du groupe de citoyens : l’aspect esthétique.

«Un jour, le parc entouré de verdure et de fleurs, une fois les vestiges rehaussés d’une restauration d’usage, cet espace constituera assurément pas une ‘‘cicatrice dans un quartier résidentiel’’, mais un véritable  témoignage de fierté à l’endroit de tous ceux et celles qui ont donné  et qui donnent encore, chacun à sa façon, afin que soit sauvegardés les principes d’honneur et de liberté. Plutôt que de se dire gêné par un tel parc commémoratif, ne faut-il pas se dire fier qu’il soit situé tout près de chez soi?», a conclu le président du GIRAM.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Grande Plée Bleue : la tourbière, un milieu à découvrir et à protéger

Milieu humide abritant une faune et une flore caractéristiques des tourbières, la Grande Plée Bleue a été aménagée il y a cinq ans pour la visite du public. La Société de conservation et de mise en valeur de ce territoire naturel exceptionnel voudrait qu’il soit protégé et devienne une réserve écologique.

Un nouveau livre pour découvrir l’histoire de Beaumont

Dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la municipalité bellechassoise, l’auteur Jean-Claude Tardif a officiellement lancé son nouveau livre, Beaumont, la mémoire des anciens, le 12 juillet dernier. Ouvrage faisant partie de la collection 100 ans noir sur blanc des Éditions GID, le livre retrace l’histoire de la municipalité grâce à 200 photos d’époque.